Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
6 766.51 +0.80 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : Un nouveau cadre technique s'installe

mardi 21 septembre 2021 à 08h30

(BFM Bourse) - Le CAC a eu beau faire preuve d'une belle réaction en fin de séance lundi, il n'en a pas moins perdu 1,74% à 6 455 points, en validant l'enfoncement du plancher des 6 590 / 6 600 points, dans des volumes épais, et laissant béant un gap majeur. Les craintes d'un effet domino d'une possible faillite d'Evergrande en Chine crispent les marchés, à l'approche d'une nouvelle réunion du Comité de politique monétaire de la Fed. Par ailleurs, la question du relèvement de la dette fédérale laisse planer le doute d'un nouveau "shutdown".

L'attitude des autorités chinoises laisse penser que Pékin est prêt à laisser couler l'entreprise, infligeant à ses actionnaires et surtout aux détenteurs de sa dette (d'un nominal équivalent à 300 milliards de dollars, record mondial pour une société immobilière) des pertes gigantesques. Une chute d'Evergrande, présent sur plus de 1300 projets immobiliers dans 280 villes chinoises, constituerait l'épreuve la plus difficile depuis des années pour le système financier du pays, avec des répercussions encore difficiles à envisager au-delà. Or beaucoup d'opérateurs se souviennent d'un précédent en matière d'entreprise que les autorités ont laissé faire faillite pour l'exemple: celui de Lehman Brothers il y a treize ans et quelques jours. Ce qui n'incite pas à la sérénité.

La Fed achève demain une nouvelle réunion de son Comité de politique monétaire (FOMC). Pour Thomas Costerg, économiste senior US chez Pictet Wealth Management, "le message principal à l'issue de la réunion de politique monétaire de la Réserve Fédérale le 22 septembre sera qu'il est « urgent d'attendre » avant de réduire les achats d'actifs mensuels (actuellement 120 millards de dollars par mois). La Fed devrait guider plus ou moins explicitement vers un ‘tapering' pour la réunion suivante au mois de novembre. Nous nous attendons à une première coupe de 15 milliards de dollars effective à partir de début décembre ; le tapering devrait se terminer l'été prochain."

Pour autant, les débats en interne pourrait bien être tumultueux, toujours selon l'économiste, "puisque les membres régionaux de la Réserve Fédérale semblent vouloir un ‘tour de vis' plus ferme à la fois sur le QE et sur les taux par la suite, étant plus hésitant sur le risque inflationniste, pour le moment toujours balayé par Powell. Il y a aussi une crainte grandissante quant aux risques de stabilité financière de laisser une telle accommodation monétaire dans le système."

"Les dernières déclarations des membres du FOMC ainsi que la correction observée sur les marchés récemment suggèrent que les investisseurs attendent un discours moins accommodant du président de la Fed ce mercredi soir", pour Vincent Boy.

Côté valeurs, un certain nombre de dossiers Value ont vivement reculé, à l'image de Faurecia (-4,55% à 36,94 euros), CNP Assurances (-4,59% à 13,11 euros), Imerys (-4,74% à 36,58 euros), Stellantis (-5,20% à 16,068 euros), Scor (-6,07% à 24,46 euros), ou encore Sopra Steria (-7,07% à 167 euros), lanterne rouge du compartiment A de la cote.

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont reflué significativement lundi, à l'image du Dow Jones (-1,78% à 33 970 points) ou du Nasdaq Composite (-2,19% à 14 713 points). Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds a reculé de 1,70% à 4 357 points.

Un point sur les autres classes d'actifs à risque: vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traitait à un niveau proche des 1,1730$. Le baril de WTI, l'un des baromètres de l'appétit pour le risque sur les marchés financiers, s'échangeait autour de 70.80$.

A suivre à l'agenda statistique ce mardi, les mises en chantier de logements et permis de construire aux États-Unis à 14h30.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Le seuil graphique de 6 590 / 6 600 points, longtemps fragilisé, a fini par céder dans des conditions techniques particulières, et qui militent pour le verrouillage de cibles baissières à court terme, à savoir:

- une clôture sur les points bas hebdomadaires
- une structure de bougies en englobante baissière
- une figure chartiste assimilable à une épaule, tête et épaule

Un ample gap baissier dès l'ouverture s'est formé lundi, validant pleinement, cette rupture, en manifestant une libération d'énergie vendeuse. Attention: entre 6 350 et 6 600, aucune "prise" technique pour se rattraper n'est formellement identifiable.

Le nouveau "cadre de travail" se situe donc entre 6 350 d'une part et 6 600 d'autre part.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est négatif sur l'indice CAC 40 à court terme.

Ce scénario baissier est valable tant que l'indice CAC 40 cote en dessous de la résistance à 6590.00 points.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Négatif
Résistance(s) :
6590.00 / 6764.00
Support(s) :
6350.00 / 6280.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : Un nouveau cadre technique s'installe (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Un nouveau cadre technique s'installe (©ProRealTime.com)
©2021 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+313.40 % vs +36.12 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat