Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
6 385.14 +1.54 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : Un besoin de respiration de plus en plus palpable

lundi 3 mai 2021 à 08h33

(BFM Bourse) - L'indice CAC 40 aura fini une semaine ultra copieuse sur les plans microéconomiques, macroéconomiques et monétaires par une baisse de 0,53% jeudi, à 6 269 points, exactement sur les points bas de séance. Sur l'ensemble de la semaine, le bilan reste in extremis positif (+0,18%). La réaction à l'officialisation d'une contraction du PIB de la zone euro au premier trimestre (moins forte qu'attendu toutefois) est restée mesurée. A noter que la France a nettement surperformé l'Allemagne, avec une croissance de 0,4%, alors que l'économie outre-Rhin s'est contractée de 1,7% avec un confinement plus étendu.

Pour le reste de l'actualité macroéconomique, vendredi matin étaient publiés pour la Zone Euro l'indice des prix à la consommation, mesure phare de l'inflation en Zone Euro, à +1.6% pour l'assiette de produits la plus large, parfaitement dans la cible, ainsi que les données préliminaires du PIB (-0,6% en rythme trimestriel), et le taux de chômage en baisse surprise à 8.1% de la population active. Les revenus et dépenses des ménages n'ont pas réservé de surprises majeures pour le mois de mars. En revanche, le PMI de Chicago a fortement augmenté, à 72.1, à un zénith sur l'historique dont nous disposons (depuis janvier 2000).

Le lot des publications de résultats trimestriels de vendredi a reçu un accueil un peu plus contrasté qu'au cours des derniers jours, BNP Paribas (qui a touché jeudi en séance un plus haut niveau depuis septembre 2018) subissant notamment quelques prises de bénéfices après une progression de 37% de son bénéfice au premier trimestre, grâce à une diminution du coût du risque. L'action a cédé 0,8% à 53,39 euros. La réaction du marché était également négative pour Imerys (-1,4%), alors que le métallurgiste a enregistré des niveaux de marge supérieurs même à l'avant-crise, enregistrant au bout du compte une envolée de 63% de son bénéfice trimestriel. A une autre échelle, les résultats annuels hors norme d'Eurobio, dopé l'an dernier par la demande de tests du coronavirus, se sont là aussi traduits par un repli (-4,6%). En revanche, le relèvement des objectif de Vallourec a permis 3,8% de gain. Enfin, Safran a gagné 3% (meilleure performance de l'indice phare) alors que le groupe a livré un trimestre mitigé, avec un repli de son chiffre d'affaires de 38%. Saint-Gobain, qui a vu sa croissance organique s'accélérer jusqu'à +14,3% sur les trois premiers mois, a enregistré 1,2% de gains.

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indice sur actions ont reflué quelque peu pour la dernière séance de la semaine, le Dow Jones abandonnant vendredi 0,54% à 33 874 points, et le Nasdaq Composite, à forte "coloration" technologique, 0,85% à 13 962 points. Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, s'est contracté de 0,72% à 4 181 points. "La saison des résultats commence à s’infléchir, après les bons résultats des GAFAM et autres poids lourds des indices américains la semaine dernière, ressorti globalement en forte hausse. En revanche, les investisseurs commencent à se poser des questions sur la justification de telles valorisations en comparaison des perspectives de croissance de certaines de ces entreprises", note Vincent Boy (IG France).

Un point sur les autres classes d'actifs à risque: vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traitait à un niveau proche des 1,2020$. Le baril de WTI, l'un des baromètres de l'appétit pour le risque sur les marchés financiers, s'échangeait autour de 63,20$.

A l'agenda statistique ce lundi, à suivre en priorité les données finales de l'indice PMI manufacturier en Zone Euro à 10h00, l'indice Sentix de confiance des investisseurs en Zone Euro à 10h30 et côté américain, le PMI manufacturier ISM et les dépenses de construction à 16h00.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

L'indice phare parisien a clôturé la séance de vendredi exactement sur les points bas de séance, dans des volumes en légère progression. Conjugué avec les deux bougies précédentes, ce chandelier marque un besoin de respiration des cours à ce stade de l'avancée. Une première alerte avait été décelenchée sur marubozu noir le 20 avril. Progressivement, un besoin de reprise de souffle s'exprime graphique et techniquement. L'amplitude graphique de ce besoin n'est pas encore dessiné. Le biais de fond quant à lui reste haussier.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l'indice CAC 40 à court terme.

On prendra soin de noter qu'un franchissement des 6360.00 points raviverait la tension à l'achat. Tandis qu'une rupture des 6080.00 points relancerait la pression vendeuse.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Neutre
Résistance(s) :
6360.00 / 6440.00
Support(s) :
6080.00 / 6000.00 / 5880.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : Un besoin de respiration de plus en plus palpable (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Un besoin de respiration de plus en plus palpable (©ProRealTime.com)
©2021 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+316.10 % vs +28.44 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat