Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
6 638.46 -0.95 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : Les yeux rivés sur le décompte des votes dans le Nevada

jeudi 5 novembre 2020 à 08h34

(BFM Bourse) - Après une ouverture en forte baisse mercredi, le camp acheteur s'est mobilisé tout au long de la journée, laissant pour trace technique une bougie remarquable en marubozu blanc, au corps particulièrement allongé et par définition quasiment sans ombre. Le scénario pourtant redouté initialement d'une élection présidentielle américaine contesté, en se concrétisant, n'a pas tourmenté les marchés. Et ce de part et d'autres de l'Atlantique, principalement sur le secteur technologique. Nous y reviendrons.

Le CAC 40 a gagné, dans un niveau de participation important 2,44% à 4 922 points mercredi.

Les investisseurs s'accommodaient volontiers de la perspective d'une cohabitation au Congrès américain (situation il est vrai historiquement propice aux marchés). Sur le scrutin proprement dit, les résultats, encore en cours de dépouillement sont très serrés à l'heure où nous écrivons ces lignes, notamment en raison de la victoire de Trump en Floride, dans l'Iowa, l'Ohia et le Texas, quatre Etats pivots (Swing States), qui entre eux, cumulent pas moins de 91 grands électeurs.... Selon le dernier décompte, Joe Biden dispose de 264 grands électeurs, contre 214 pour Donald Trump. Il en faut au moins 270 (soit la majorité absolue) pour remporter l'élection. Le Nevada (6 votes de grands électeurs) pourrait donc venir décisif, avant même le décompte final en Pennsylvanie.

Dans l'immédiat, le coup de frein brutal à la mise en place de mesures importantes (stimulus package en particulier) et le flou total quant à la suite des négociations commerciales avec l'Europe et la Chine n'ont pas empêché les marchés d'aborder le coeur de la semaine avec légèreté.

Au chapitre statistique hier, les données finales de l'indicateur d'activité PMI services pour la Zone Euro en octobre est ressorti significativement en deçà des premières estimations, à 51.4, tout en restant au-dessus de la barre des 50 points qui sépare, pour rappel, par construction, une contraction d'une expansion du pan d'activité concerné. L'indice des prix à la production ne s'est en revanche pas écarté d'un iota du consensus. Outre Atlantique, l'enquête du cabinet privé en ressources humaines ADP a mis en évidence des créations de postes dans le secteur privé (hors agriculture) bien inférieures aux attentes pour le mois d'octobre. Verdict demain avec le rapport fédéral NFP sur l'emploi. RAS du côté du déficit de la balance commerciale américaine de septembre, quasiment en ligne avec les attentes des analystes et économistes interrogés. Enfin, l'indicateur d'activité PMI Services (ISM) attendu à 57.4 en données finale pour octobre est finalement ressorti à 56.6.

Côté valeurs, Teleperformance, la plus récente recrue du CAC 40 (au sens ou Alstom qui a réintégré dernièrement l'indice est en fait un vétéran de l'indice) a bondi de 6,46% à 286,60 euros à l'annonce d'une progression de son chiffre d'affaires trimestriel encore plus forte qu'attendu. L'action du spécialiste de la relation client a devancé celle du laboratoire Sanofi (+6,3%) porté avec le reste de son secteur par l'éloignement d'une menace politique pesant sur les tarifs des traitements. Axa a grimpé de 4% après avoir annoncé maintenir son ratio de solvabilité et indiqué que la nouvelle vague de confinements ne devrait pas affecter outre mesure la sinistralité. Au lendemain des bons comptes de BNP Paribas, ce fut au tour de Crédit Agricole (+1,2%) de rassurer les investisseurs. Tout comme sa concurrente, la banque verte a dépassé les attentes des analystes au troisième trimestre grâce à une bonne performance de ses activités de marché et des provisions pour risque de crédit contenues.

Hors de l'indice phare, le cimentier Vicat s'est particulièrement distingué, s'adjugeant 8,23% à 29,60 euros après une croissance robuste au troisième trimestre. Dans un contexte de reprise de l'activité, notamment en France et en Inde, de dynamisme confirmé des régions Amériques et Afrique, le tout couplé à une baisse des coûts de l'énergie, le groupe table sur une progression notable de son Ebitda en 2020.

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont pris de la hauteur, en particulier sur le secteur technologique. Le Dow Jones a gagné mercredi 1,34% à 27 847 points et le Nasdaq Composite, à forte "coloration" technologique, 3.85% à 11 590 points. Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, s'est apprécié de 2,20% à 3 443 points. Clairement, a perspective envisageable de voir Trump conserver les clefs du Bureau Ovale ne semble pas déplaire aux investisseurs sur géants technologiques. Les patrons GAFA sont au final satisfaits de voir le scénario d'une victoire républicaine encore possible...

Un point sur les autres classes d'actifs à risque: vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traite à un niveau proche des 1.1730$. Le baril de WTI, l'un baromètre de l'appétit pour le risque sur les marchés financiers, s'échangeait autour de 38.40$.

À l'agenda statistique ce jeudi, à suivre en priorité les ventes au détail en Zone Euro à 11h00, et outre Atlantique, les suppressions de postes (Challenger) à 13h30, les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage à 14h30 et la décision de politique monétaire de la Fed à 20h00, suivie d'une conférence de presse à 20h30.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Comme nous le précisions en préambule, après une ouverture en forte baisse mercredi, le camp acheteur s'est mobilisé tout au long de la journée, laissant pour trace technique une bougie remarquable en marubozu blanc, au corps particulièrement allongé et par définition quasiment sans ombre. Cette structure est pour l'heure validée par les volumes, mais il manque deux éléments essentiels: une confirmation par extension ce jour, ainsi qu'une fédération au niveau sectorielle. Dans l'immédiat, nous restons dans un marché nerveux, et la moitié haute de la bougie de mercredi peut servir de cadre à des oscillations d'incertitudes, sous le seuil hautement psychologique des 5 000 points.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l'indice CAC 40 à court terme.

On prendra soin de noter qu'un franchissement des 5000.00 points raviverait la tension à l'achat. Tandis qu'une rupture des 4700.00 points relancerait la pression vendeuse.

Idée d'investissement
avec Société Générale
Si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Warrant Société Générale 1X68S est adapté.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Neutre
Résistance(s) :
5000.00 / 5132.00
Support(s) :
4700.00 / 4515.00 / 4368.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : Les yeux rivés sur le décompte des votes dans le Nevada (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Les yeux rivés sur le décompte des votes dans le Nevada (©ProRealTime.com)
©2021 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+318.40 % vs +33.54 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat