Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
6 609.16 -0.33 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : Les questionnements s'intensifient, l'équation n'est plus aussi simple

jeudi 6 mai 2021 à 08h30

(BFM Bourse) - Une réaction haussière de contestation sur les valeurs technologiques, de bonnes performances journalières des bancaires, ainsi que les gains de trois poids lourds de la cote (Arcelor Mittal, Saint Gobaon et Stellantis) auront permis au CAC 40 de gagner 1,40% à 6 339 points, retraçant les pertes subies la veille. Le marché parisien reste toujours aussi volatil et nerveux sur des niveaux de grande fermeté, alors même que les questionnements sur le calendrier de relèvements des taux outre Atlantique se font de plus en plus pressants.

Les opérateurs se posent la question du calendrier d'un durcissement de politique monétaire de la Fed, et ce même si J. Powell a été très rassurant sur ce point à l'issue de la dernière réunion de son Comité de politique monétaire. Mme J Yellen, désormais Secrétaire au Trésor, a estimé, lors de la préparation d'un événement en ligne, qu'une légère hausse des taux fédéraux pourrait être "nécessaire", et ce afin d'éviter une "surchauffe" d'une économie en pleine reprise... Dans ce contexte, l'emploi américain est surveillé comme le lait sur le feu. Nous aurons davantage d'éléments ce jeudi avec les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage et demain avec le rapport fédéral NFP sur l'emploi privé au mois d'avril. L'enquête ADP, traditionnellement très suivie dans les salles des marchés - car fiable -, a donné le ton. Elle justement vient d'être publiée (hier 14h15) et les créations sont estimées à 742 000.

Pour être complet sur le plan statistique, les opérateurs ont pris connaissance hier des données finales des baromètres PMI Services, deux jours après la composante industrielle. Pour le mois d'avril, ce PMI est ressorti pour l'ensemble de la Zone Euro, légèrement au-dessus des dernières estimations, à 50.5 points, retrouvant une zone supérieure à 50 points, abandonnée depuis septembre 2020. Pour rappel, un score supérieure à 50 points est la manifestation, par construction, d'une expansion du secteur considéré. "Les données PMI du mois d'avril pour la zone euro signalent la possibilité d'une sortie de la récession à double creux actuellement traversée par la région au deuxième trimestre 2021", a commenté Chris Williamson, Chief Business Economist à IHS Markit.

Côté valeurs, Stellantis a trusté le haut du palmarès du CAC 40 hier avec une progression fulgurante de plus de 7% à 14,888 euros, le marché saluant la gestion par le groupe de construction automobile de la crise de pénurie de composants électroniques. Les signaux d'expansion économique, couplés à ceux d'une décélération de la pandémie dans les économies les plus avancés, ont généralement tiré les valeurs cycliques, emmenant également Saint-Gobain (+5%), ArcelorMittal (+4,9%), Total (+3,6%) et les bancaires à l'honneur au sein du palmarès, avec un gain de 3,5% pour BNP Paribas, 2% pour Crédit Agricole et 1,9% pour Société Générale.

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont clôturé la séance de mercredi proche de l'équilibre, le Dow Jones grappillant 0,29% à 34 230 points et le Nasdaq Composite perdant quelques 0,37% à 13 582 points. Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a terminé la séance en hausse symbolique de 0,07% à 4 167 points.

Un point sur les autres classes d'actifs à risque: vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traitait à un niveau proche des 1,2000$. Le baril de WTI, l'un des baromètres de l'appétit pour le risque sur les marchés financiers, s'échangeait autour de 65,70$.

A l'agenda statistique ce jeudi, à suivre en priorité les ventes au détail en Zone Euro à 11h00, la décision de politique monétaire de la Banque d'Angleterre à 13h00 et les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage aux États-Unis à 14h30.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

L'indice phare parisien a clôturé la séance de vendredi exactement sur les points bas de séance, dans des volumes en légère progression. Conjugué avec les deux bougies précédentes, ce chandelier marque un besoin de respiration des cours à ce stade de l'avancée. Une première alerte avait été déclenchée sur marubozu noir le 20 avril. Par la suite mardi, la bougie tracée, au corps rouge ample et à l'ombre haute longue, a marqué un structure en englobement peu avenante, son corps recouvrant complètement celui du chandelier précédent. Avant que l'indécision ne l'emporte à nouveau lundi. Une constante cependant: l'alternance très intéressante à noter de clôture sur les points bas de séance, puis sur les points hauts, etc, sur les quatre dernières séances.

Progressivement, un besoin de reprise de souffle s'exprime graphique et techniquement. L'amplitude graphique de ce besoin n'est pas encore dessiné. Le biais de fond quant à lui reste haussier.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est négatif sur l'indice CAC 40 à court terme.

Ce scénario baissier est valable tant que l'indice CAC 40 cote en dessous de la résistance à 6360.00 points.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Négatif
Résistance(s) :
6360.00 / 6440.00 / 6710.00
Support(s) :
6080.00 / 6000.00 / 5880.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : Les questionnements s'intensifient, l'équation n'est plus aussi simple (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Les questionnements s'intensifient, l'équation n'est plus aussi simple (©ProRealTime.com)
©2021 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+317.80 % vs +32.95 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat