Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
6 727.52 +0.63 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : La confiance s'érode

lundi 4 octobre 2021 à 08h30

(BFM Bourse) - Crise énergétique en Chine, dossier Evergrande, risque de shutdown aux Etats-Unis: les sources de danger potentiel sur les marchés se sont cumulées la semaine dernière et surajoutées au risque inflationniste. Résultat: le CAC 40 aura perdu 1,82% sur l'ensemble de la semaine, dans des volumes relativement nourris.

Au chapitre statistique, les opérateurs ont pris connaissance de l'indicateur d'activité PMI manufacturier en données finales pour le mois de septembre, à 58,6 points, très proche de la cible en données synthétiques pour l'ensemble de la Zone Euro. Mais ce sont surtout les chiffres (l'une des principales mesures en tous cas) de l'inflation qui a constitué le point focal statistique vendredi: l'indice des prix à la consommation dans l'union monétaire, dans l'assiette la plus large est ressorti en rythme annualisé à +3.4%, très légèrement au-dessus des attentes (+3.3%). Outre Atlantique, cibles battues pour l'ISM manufacturier et le sentiment de confiance du consommateur (U-Mich).

Côté valeurs à Paris, malgré les annonces de Jean Castex d'un gel du tarif réglementé du gaz entre octobre et avril prochain, et d'une limitation de l'augmentation de celui de l'électricité de 4% en février (au lieu de +12% prévu), les énergéticiens ont tenu la cote. EDF a même enregistré la plus forte progression du SRD (+5,92% à 11,535 euros), tandis qu'Engie a gagné 2,4% - plus forte hausse du CAC 40.

Le rebond du compartiment du luxe (+1,8% pour Kering, +1,6% pour LVMH et +1,3% pour l'Oréal notamment) a également bien aidé l'indice tricolore, tandis que le secteur automobile s'est montré à la peine (-1,8% pour Stellantis). Le fournisseur d'équipements à destination de l’industrie biopharmaceutique Sartorius Stedim Biotech a perdu -6% et le groupe de laboratoires d'analyses Eurofins -4,5% vendredi, ce qui porte à plus de 16% sa chute depuis son intégration au sein du CAC le 20 septembre.

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont achevé une semaine compliqué sur note positive vendredi, surtout sur les dossiers Value, à l'image du Dow Jones (+1,43% à 34 326 points). Le Nasdaq Composite, à forte teneur en dossier de croissance, n'est parvenu à reprendre que 0,82% à 14 566 points. Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a gagné 1,15% à 4 357 points.

Un point sur les autres classes d'actifs à risque: vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traitait à un niveau proche des 1,1600$. Le baril de WTI, l'un des baromètres de l'appétit pour le risque sur les marchés financiers, s'échangeait autour de 75.70$.

A suivre à l'agenda statistique ce lundi, à suivre en priorité l'indice Sentix de confiance des consommateurs en Zone Euro à 10h00, les commandes à l'industrie à 16h00 et en toile de fond, une nouvelle réunion de l'OPEP. "Les investisseurs seront focalisés sur la réunion de l’OPEP+ et surveilleront les commentaires du cartel sur l’évolution de la demande mais également la poursuite de la hausse des quotas décidées durant l’été. La hausse des prix de l’énergie et les craintes d’inflation qui en découlent pourraient forcer l’OPEP+ à accélérer le processus et augmenter ainsi la production pour ne pas laisser les prix s’envoler.", note Vincent Boy (IG France).

L'emploi américain sera scruté par ailleurs cette semaine: enquête du cabinet ADP mercredi, inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage jeudi, et surtout rapport fédéral NFP vendredi.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

La mobilisation du camp vendeur s'est construite, dans un niveau de participation important, mardi, tout au long de la séance, validant le passage dans une base de travail inférieure à la moyenne mobile à 100 jours (en orange), dont la pente haussière est de plus en plus faible, et balayant le gap haussier du 22 septembre. Une large bande entre 6 250 et 6 590 points peut désormais accueillir les oscillations hachées du marché. Le très mince corps de la bougie de mercredi 29/09 est intégralement dessiné dans l'amplitude du corps de la bougie précédente, dans des volumes bien plus faibles, montrant l'absence de reprise en main durable des acheteurs, encore peu motivés à l'idée de reprendre une stratégie d'achats massifs inconditionnellement. Cette bougie a été immédiatement suivie d'une englobante baissière.

L'indice est toutefois parvenu à clôturer à bonne distance de ses points bas hebdomadaires, touchés quasiment dès l'ouverture vendredi. Deux conséquences qui éloignent la perspective d'une accélération baissière: la formation d'une ombre basse sur la bougie de la semaine, et un comblement du gap du 21 septembre, ce qui balaye toute structure traversante.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l'indice CAC 40 à court terme.

On prendra soin de noter qu'un franchissement des 6590.00 points raviverait la tension à l'achat. Tandis qu'une rupture des 6350.00 points relancerait la pression vendeuse.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Neutre
Résistance(s) :
6590.00 / 6720.00 / 6960.00
Support(s) :
6350.00 / 6250.00 / 6000.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : La confiance s'érode (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : La confiance s'érode (©ProRealTime.com)
©2021 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+312.80 % vs +35.33 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat