Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
7 023.80 +0.60 % Temps réel Euronext Paris

Cac 40 : Nouvel accès de faiblesse à la Bourse de Paris, qui perd plus de 10% depuis une semaine

jeudi 27 février 2020 à 17h55
Le CAC 40 ne capitule pas totalement malgré sa lourde chute

(BFM Bourse) - Dans un contexte sanitaire toujours plus anxiogène lié la propagation du Covid-19, et après avoir perdu jusqu'à 4,62% en séance, le CAC 40 "limite" un tant soit peu les dégâts en clôture (-3,32%) grâce à un sursaut des indices new-yorkais. Le baromètre parisien -qui cède maintenant près de 10% sur la semaine- tombe à un creux depuis 4 mois et demi.

Le sauve-qui-peut s'est poursuivi sur le marché parisien jeudi. Si le baromètre parisien, soutenu par plusieurs publications annuelles de très bonne facture (PSA, Thales, etc.), était parvenu à sauver les meubles mercredi, la dernière salve de résultats n'a pas pesé bien lourd face à la peur qui s'est installée dans l'esprit des opérateurs du fait de l'expansion de l'épidémie de coronavirus. Les investisseurs redoutent principalement un choc au niveau de l'offre, sous la forme d'une désorganisation majeure des chaînes d'approvisionnement mondiales, face auquel d'éventuelles mesures de relance de la demande n'auraient guère d'effet, susceptible de faire plonger la conjoncture mondiale. Conséquence, après une baisse de 2% dès l'ouverture, le CAC 40 a amplifié sa chute qui a atteint -4,62% à 5.421 points vers 16h30, avant d'effacer une partie de ses considérables pertes peu avant la clôture. Au fixing, l'indice phare du marché parisien lâche tout de même 3,32% (-188 points) à 5.495,60 points, dans un volume d'échanges particulièrement étoffé de 8,5 milliards d'euros. Il n'était pas tombé sous le seuil des 5.500 points depuis le 9 octobre dernier. Par rapport au dernier pic (touché en séance le mercredi 19 février dernier à 6.111,41 points), la baisse dépasse désormais le seuil symbolique de 10% à partir duquel on parle couramment d'une correction (à partir de 20%, c'est le krach...).

"Tout le monde ne pense qu'au coronavirus" et "les investisseurs sont très inquiets de l'impact sur la croissance mondiale", résume Naeem Aslam, analyste chez Avatrade. Le nombre de nouveaux cas quotidiens de Covid-19 enregistrés hors du territoire chinois dépasse ceux recensés en Chine, où le virus est apparu fin décembre. En Chine, l'épidémie a connu un pic et s'est stabilisée entre ‎le 23 janvier et le 2 février, et ne cesse de décliner depuis lors, a constaté l'OMS. Ailleurs, on dénombre à présent 2790 cas répartis dans ‎‎37 pays, et 44 décès.‎

L'augmentation soudaine des cas en Italie, en République islamique ‎d'Iran et en République de Corée est "extrêmement préoccupante", a reconnu l'Organisation, sans parler d'apparition de cas liés à l'Iran apparus au Bahreïn, en Iraq, au ‎Koweït et à Oman et de cas liés à l'Italie en Algérie, en ‎Allemagne, en Autriche, en Croatie, en Espagne et en Suisse.‎

Les opérateurs voient souvent dans ces cas déclarés dans de nouveaux pays autant de nouveaux foyers potentiels, même s'il faut aussi souligner que dans ‎‎14 pays ayant préalavlement recensé des cas, plus aucun cas n'a été signalé depuis plus ‎d'une semaine voire depuis plus de deux semaines en Belgique, au Cambodge, en Russie, en Finlande, en Inde, au Népal, aux Philippines, au Sri ‎Lanka et en Suède.‎ Signe qu'il est bel et bien possible de circonscrire l'épidémie, même si celle-ci est aujourd'hui "à nos portes", a déclaré mardi sur RTL le nouveau ministre de la Santé Olivier Véran.

Engie échappe à la purge

Sur le terrain des valeurs, les opérateurs ont toutefois reçu leur lot de bonnes nouvelles dans ce qui marque la dernière grande salve de publications annuelles. Dans ce contexte, Engie a signé un gain (le seul parmi les 40 titres de l'échantillon phare !) de 2,3% en clôture, profitant d'une performance opérationnelle en hausse, portée notamment par l'amélioration du nucléaire en Belgique. Après avoir longtemps évolué en territoire positif, Carrefour clôt la séance à l'équilibre tandis que son exercice écoulé s'est soldé par un bénéfice (essentiellement grâce à la plus-value de cession de ses activités en Chine) pour la première fois depuis 2016.

Hors de l'indice phare, il faut souligner la performance de Fnac Darty (+5,4%), le distributeur spécialisé étant porté par de solides perspectives, étayées par le versement prochain de son premier dividende.

Et une fois n'est pas coutume, Solocal (+23%) a dominé le palmarès du SRD tandis que le groupe a poursuivi son redressement commercial en cours d'année 2019 et a renoué avec les bénéfices.

Si l'équipementier aéronautique Safran a signé lui aussi un très solide exercice 2019, la direction n'exclut pas une baisse du chiffre d'affaires en 2020 avec les répercussions de la crise du Boeing 737 MAX. Le titre a finalement cédé 2%.

Inversement les groupes issus des secteurs frontalement exposés au coronavirus comme l'aéronautique (-7,2% pour Air France-KLM), le tourisme (-4,9% pour Pierre & Vacances) les parapétrolières (-5,5% pour CGG, -5,9% pour Vallourec, -7,3% pour Schlumberger), les équipementiers automobiles (-4,3% pour Faurecia, -4,5% pour Valeo) figuraient parmi les plus touchés.

L'or noir au plus bas depuis 2017

Les cours des références mondiales de brut flanchaient également jeudi, les investisseurs craignant les répercussions des mesures de confinement sur la demande mondiale en hydrocarbures. Au plus bas depuis juillet 2017, le baril de Brent s'échange à 51,14 dollars (-3,16%) peu avant 18h, quand le WTI lâche 4,25% à 46,66 dollars.

Très vif rebond en revanche pour l'euro, à 1,0979 dollar (+0,89%), les opérateurs commençant à parier sur une rapide baisse des taux de la Réserve fédérale américaine en réponse à l'impact inéluctable du coronavirus sur la conjoncture du premier trimestre.

Quentin Soubranne - ©2022 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+313.20 % vs +41.29 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat