Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
5 622.46 -1.01 % Temps réel Euronext Paris

Cac 40 : Les tensions commerciales font encore reculer le CAC 40, la FDJ s'envole

jeudi 21 novembre 2019 à 13h15
La Bourse de Paris en léger recul jeudi à la mi-journée

(BFM Bourse) - Le marché parisien poursuit sur la lancée des trois dernières séances, affichant à nouveau un léger repli, toujours sur fond de regain de tensions commerciales. L'attention des opérateurs parisiens est toutefois accaparée par les premiers pas réussis de la FDJ sur le marché parisien, en très vive hausse pour sa première cotation.

Dans le sillage des séances précédentes, la Bourse de Paris a ouvert en recul de 0,7%, les craintes liées au conflit commercial entre Pékin et Washington éloignant les investisseurs des actifs jugés risqués. Ce nouveau repli à l'ouverture intervient alors que le CAC a bouclé les trois premières séances de la semaine en territoire négatif, une première depuis plus d'un mois. À la mi-journée, le baromètre parisien efface cependant la majeure partie de ce recul matinal, n'affichant plus qu'une perte de 0,15% à 5.885,46 points, dans un volume d'échanges moyen à ce stade, tout juste inférieur au milliard d'euros.

L'actualité économique est inlassablement dominée par le conflit commercial sino-américain alors que les relations entre les deux puissances pourraient de nouveau se tendre après l'adoption par le Congrès américain de textes visant à soutenir les manifestants à Hong Kong. Au lendemain de son adoption à l'unanimité par le Sénat, la Chambre des représentants, contrôlée par les démocrates, a voté mercredi le "Hong Kong human rights and democracy Act" qui doit désormais être soumis au président Donald Trump pour promulgation. Le texte menace notamment de suspendre le statut économique spécial accordé par Washington au territoire semi-autonome chinois.

La Chine ne s'en laisse pas compter et a promis jeudi de "riposter". "Ce projet de loi émet un très mauvais signal en direction des criminels se livrant à la violence", a dénoncé Wang Yi, le ministre chinois des Affaires étrangères. "Il vise à semer le chaos voire même à détruire Hong Kong", s'est-il insurgé dans un communiqué. "Pékin va certainement interpréter cela comme une interférence dans ses affaires internes et pensera probablement qu'elle n'aura plus besoin de faire de concessions sur le commerce", estime Norihiro Fujito chez Mitsubishi UFJ Morgan Stanley Securities.

Les Etats-Unis et la Chine pourraient donc bien ne pas parvenir à conclure la "phase 1" tant attendue de leur accord commercial avant l'an prochain en raison d'une surenchère dans les négociations en cours, ont déclaré des experts du dossier et des personnes proches de la Maison blanche. Le Wall Street Journal avance néanmoins qu'un nouveau round de négociation commerciale pourrait avoir lieu à Pékin avant Thanksgiving.

Côté indicateurs, l'OCDE a légèrement abaissé jeudi sa prévision de croissance de l'économie mondiale pour 2020 et ne prévoit pas de franche reprise en 2021, notamment en raison de la menace persistante des tensions commerciales qui pénalisent les échanges et l'investissement. Comme cette année, la croissance mondiale devrait ainsi rester sous la barre des 3% en 2020, à 2,9%, soit 0,1 point de moins que lors des dernières prévisions de septembre, avant de légèrement remonter à 3% en 2021, a estimé l'institution dans ses prévisions de perspectives économiques.

La FDJ, star du jour, décolle dès les premiers échanges

Sur le front des valeurs, les opérateurs n'ont d'yeux que pour la Française des Jeux, qui réalise des premiers pas particulièrement convaincants sur le marché parisien ce jeudi. Attendu en hausse d'au moins 15% quelques minutes avant l'ouverture, au vu du carnet d'ordres d'Euronext, le premier cours de la FDJ s'est établi à 23,10 euros jeudi à 9h30, ce qui correspond à une hausse de 18,5% par rapport au prix d'introduction qui avait été fixé la veille dans le haut de la fourchette. À 13h, le titre FDJ prend toujours 14,9% à 22,87 euros, dans un volume d'échanges particulièrement étoffé puisque 6,3% du capital a d'ores et déjà changé de mains. Cette privatisation "marque la réconciliation des Français avec les marchés", a estimé le ministre de l'Economie et des Finances Bruno Le Maire, qui a agité la cloche marquant symboliquement le début des cotations avec Stéphane Pallez, la PDG du groupe qui a fit son sentiment d'être en train de vivre "un moment historique".

Sur le reste de la cote, Sanofi progresse (+1,6%) alors que le groupe pharmaceutique a entamé des discussions sur différentes options pour sa division santé grand public (médicaments sans ordonnance), qui pourrait être valorisée à 30 milliards de dollars, selon des informations de l'agence financière Bloomberg.

Au sein du CAC 40 toujours, LVMH a rehaussé son offre de plus d'un milliard de dollars supplémentaires en vue d'acquérir le joaillier américain Tiffany, qui lui a donné accès à ses comptes en contrepartie. Un pas de plus vers ce mariage franco-américain qui semble en bonne voie. Le titre du n°1 mondial du luxe cède 1% à 13h10, quand les autres valeurs du secteur -sensibles à la thématique commerciale- lâchent respectivement 1,8% (Kering) et 1,1% (Hermès).

Enfin, PSA avance de 1,1% malgré la plainte déposée par General Motors (GM) à l'encontre de Fiat Chrysler -engagé dans un projet de fusion avec le constructeur français- aux États-Unis, GM accusant le groupe italo-américain de corruption lors de ses négociations avec le syndicat UAW (United Auto Workers).

Sur le marché pétrolier, les références mondiales de brut digèrent leurs gains de la veille en raison d'une hausse des stocks américains moins importante que prévu et évoluent en relative stabilité jeudi à la mi-journée. Le baril de Brent de mer du Nord affiche un léger repli de 0,16% à 62,30 dollars vers 13h15, quand celui de WTI recule de 0,18% à 56,91 dollars.

La monnaie unique rebondit légèrement face au billet vert (+0,08%) à 1,1085 dollar.

Quentin Soubranne - ©2020 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+293.90 % vs +13.10 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat