Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

LVMH

MC - FR0000121014 SRD PEA PEA-PME
395.100 € -0.11 % Temps réel Euronext Paris

Lvmh : Le géant français du luxe relève son offre sur Tiffany, qui lui donne accès à ses comptes

jeudi 21 novembre 2019 à 10h15
Le rachat de Tiffany par LVMH se précise

(BFM Bourse) - En relevant son offre initiale de plus d'un milliard de dollars, à près de 16 milliards de dollars, LVMH fait un grand pas pour se rapprocher du niveau demandé par Tiffany. En contrepartie, le joaillier américain lui ouvre ses comptes. L'opération semble en bonne voie pour se concrétiser.

Le rachat du joaillier américain Tiffany par le géant français du luxe LVMH se précise. Après avoir transmis une première offre au prix unitaire de 120 dollars par action le 15 octobre dernier, pour une transaction évaluée à 14,5 milliards de dollars, le groupe dirigé par Bernard Arnault propose désormais un peu plus d'un milliard de dollars supplémentaires selon deux sources proches du dossier.

Le propriétaire d'un portefeuille de plus de 70 marques -parmi lesquelles on peut citer Louis Vuitton, Christian Dior ou encore Bulgari dans la joaillerie- a ainsi rehaussé son offre à près de 130 dollars par action, ce qui valorise Tiffany un peu moins de 16 milliards de dollars, ont précisé ces mêmes sources à l'AFP.

Le n°1 mondial du luxe fait ainsi un geste envers sa cible américaine, qui n'avait pas fermé la porte à cette opération mais lui avait demandé de relever son offre initiale à près de 17 milliards de dollars, soit 140 dollars par action. Ce prix équivaut au plus historique atteint par le titre coté sur le NYSE, début juillet 2018

En contrepartie, le joaillier américain a accepté d'ouvrir ses livres de comptes à LVMH. Si cela ne garantit pas pour autant que les deux parties vont parvenir à un accord, cela démontre une volonté réciproque de réaliser cette transaction, le conseil d'administration de Tiffany s'étant déclaré en tout état de cause ouvert à l'idée d'un mariage.

Ce rapprochement permettrait au géant du luxe tricolore de mettre la main sur l'un des rares groupes de luxe américain, notamment connu pour ses diamants et ses bagues de fiançailles, et dont le magasin amiral jouxte la Trump Tower sur la 5e avenue new-yorkaise. Si elle venait à se réaliser, cette opération renforcerait la présence du groupe français sur le continent nord-américain -deuxième contributeur au chiffre d'affaires- et étofferait son offre sur le segment de la joaillerie, qui comprend entre autres les marques Bulgari, Chaumet, TAG Heuer ou Hublot.

À Wall Street, le titre Tiffany prend 3,6% dans les échanges électroniques avant-Bourse jeudi, se rapprochant ainsi du nouveau prix proposé par LVMH à 127,7 dollars. De son côté, à Paris, LVMH cède 1,1% vers 10h15 dans un marché parisien en repli de 0,6% en raison de craintes sur le commerce, qui pèsent sur l'ensemble des valeurs du luxe puisqu'au même moment Kering perd 1,3% et Hermès 1,1%.

À noter que ce troisième recul consécutif du titre du n°1 du luxe ramène sa valorisation sous le seuil des 200 milliards de dollars qu'il avait de nouveau franchi à la hausse début novembre dernier.

Quentin Soubranne - ©2020 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur LVMH en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+331.40 % vs -3.41 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat