Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
5 580.38 +0.31 % Temps réel Euronext Paris

Cac 40 : Les indices PMI jettent un froid sur la Bourse de Paris

vendredi 22 mars 2019 à 12h50
Le CAC 40 recule nettement après les indices PMI

(BFM Bourse) - Hésitant à l'ouverture, le CAC 40 a brusquement cédé près de 1% après la publication des indices PMI "flash" français et allemand qui témoignent d'une nouvelle contraction de l'activité dans le secteur privé.

Vers 12h30, le CAC 40 reflue de 0,87% à 5.331 points, dans un volume d'échanges légèrement supérieur au milliard d'euros, après avoir pourtant ouvert en hausse de près de 0,3% au lendemain d'un très léger recul (-0,07%). "Les indices européens devraient ouvrir en hausse ce matin, dans le sillage de la clôture des indices américains et d'une véritable euphorie qui règne à New York après la réunion de la Fed de mercredi" avait anticipé les experts de Mirabaud Securities Genève, ajoutant que "rien n'y fait, ni de multiples avertissements sur la croissance, ni un consensus qui parie maintenant sur une baisse des taux américains, ni les incertitudes qui règnent autour du Brexit et des relations commerciales entre Washington et Pékin, les indices n'ont qu'un sens: le Nord".

Si le marché parisien leur a donné raison à l'ouverture, celui-ci s'est donc brusquement retourné (à l'image de la Bourse de Londres (-1%) et du Dax allemand (-0,5%)) un peu plus d'une heure après les premiers échanges, dès la publication des indices PMI "flash" largement inférieurs aux attentes. De fait, le baromètre d'activité du secteur privé, calculé par le cabinet IHS Markit, a déçu les investisseurs, notamment à l'exportation. déception d'un repli du baromètre d'activité du secteur privé en France. L'indice composite de l'activité globale, qui s'était redressé en février, à 50,4 points, est en effet retombé à 48,7 points en mars, notamment en raison d'une forte contraction du volume des nouvelles affaires à l'exportation, signe d'un nouveau ralentissement du secteur privé dans son ensemble.

Dans le même, le secteur manufacturier allemand s'est encore contracté en mars et alimente les craintes que les conflits commerciaux amplifient le fléchissement d'activité de la première économie européenne. L'indice IHS Markit des directeurs d'achats (PMI), qui regroupe les secteurs de l'industrie et des services, a ainsi reculé -pour le troisième mois consécutif- à 51,5 en première estimation, au plus bas depuis juin 2013. En parallèle, le sous-indice manufacturier est tombé à 44,7, au plus bas depuis août 2012, et reste nettement en deçà de la barre des 50 qui sépare croissance et contraction de l'activité.

Les banques encore dans le rouge

Sur le front des valeurs, très peu de mouvement d'envergure à signaler si ce n'est le bond du titre Réalités (+5,1%) dans le sillage de résultats annuels de très bonne facture pour le promoteur immobilier, qui est parvenu à dépasser les attentes malgré l'abandon du projet YelloPark. Dans l'autre sens, l'action EssilorLuxottica continue de pâtir des querelles intestines (-0,8%) entre son vice-président Hubert Sagnières et le PDG Leonardo Del Vecchio, le premier accusant le second de tenter de prendre le contrôle du nouveau groupe.

Avec le net recul de l'indice phare de la cote parisienne, seules deux valeurs évoluent en territoire légèrement positif à la mi-séance (Carrefour et STMicro, qui profite d'une bonne orientation du secteur des semi-conducteurs après les résultats publiés par Micron jeudi). Le secteur bancaire, en revanche, souffre toujours des perspectives de taux maintenus à bas niveau en 2019 au surlendemain des annonces de la Fed, Société générale abandonne encore 2,2% vers 12h45, quand BNP Paribas lâche 1,9% et Crédit Agricole 1,8%. Les plus mauvaises performances de la matinée, sur le CAC, sont néanmoins pour ArcelorMittal (-2,7%), Saint-Gobain (-2,6%) et Schneider (-2,4%).

Au chapitre pétrolier, le baril de Brent recule de 0,71% à 67,26 dollars vers 12h45 et son homologue américain, le WTI, perd 0,58% à 59,56 dollars.

Enfin, l'euro cède pas mal de terrain face au billet vert après la publication des indices PMI, à 1,1297 dollar (-0,7%).

Quentin Soubranne - ©2019 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+288.80 % vs +12.26 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat