Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

REALITES

ALREA - FR0011858190 SRD PEA PEA-PME
21.250 € +0.47 % Temps réel Euronext Paris

Realites : Malgré l'échec de Yellopark, les résultats 2018 de Réalités dépassent les attentes

vendredi 22 mars 2019 à 11h00
Réalités bondit dans le sillage de ses résultats annuels

(BFM Bourse) - Le promoteur immobilier originaire de Nantes voit son cours progresser vendredi matin sur la cote parisienne en réaction à ses résultats annuels, supérieurs aux attentes des analystes malgré les l'abandon du projet YelloPark qui a pesé sur ses comptes.

Peu après 11h, le titre Réalités bondit de 6,9% à 23,1 euros, dans un volume d'échanges correspondant à 0,55% du tour de table et un marché parisien en net recul (-0,8%) après la publication de l'indice PMI manufacturier allemand, au plus bas depuis août 2012.

L'action du promoteur immobilier avance donc à contre-courant du marché, après être resté stable jeudi et s'être déjà octroyé un gain de 5,9% mercredi. Le rebond de Réalités depuis le début de l'année atteint 45%, et même de 65% sur les trois derniers mois, après un exercice 2018 chaotique marqué notamment par l'abandon par la métropole nantaise du projet immobilier YelloPark, lequel s'articulait autour d'une reconstruction du stade de la Beaujoire, utilisé par le FC Nantes.

EBITDA et résultat opérationnel supérieurs aux attentes

Le groupe basé à Saint-Herblain dans la banlieue nantaise présent à la fois sur les métiers de maîtrise d'ouvrage et d'usage, a dévoilé un chiffre d'affaires annuel de 133,6 millions, en progression de 3,6% par rapport à 2017. Celui-ci est légèrement supérieur à l'objectif de 130 millions d'euros annoncé par Réalités en octobre dernier. Le promoteur immobilier affirme en outre disposer de "perspectives de croissance fortes, portées par l'augmentation du nombre de programmes mis en chantier et du niveau d'actes constatés en 2018 dans des contextes politique et réglementaire contraignants et un environnement macroéconomique attendu stable".

Avec ces perspectives, Réalités table sur chiffre d'affaires IFRS "autour de 160 millions d'euros", assorti d'un Ebitda attendu "supérieur à 14 millions d'euros". Un chiffre qui suppose une progression marginale par rapport à 2018 puisqu'il l'Ebitda a atteint 13,9 millions d'euros l'an dernier, en très nette progression par rapport 2017 (+28,7%) et supérieur à l'objectif donné en octobre dernier (11,5 millions). Portzamparc, qui salue par ailleurs de "très bons résultats", juge cet objectif 2019 trop peu ambitieux et s'attend à ce que le groupe le dépasse.

Le promoteur immobilier est en outre parvenu à dégager un résultat opérationnel de 11,1 millions d'euros, supérieur de 7% aux prévisions des analystes du bureau d'études . Ce qui traduit, selon Portzamparc, "une très bonne exécution opérationnelle sur l'année", malgré les dépréciations liées à l'abandon du projet YelloPark. La marge opérationnelle de Réalités s'améliore en effet de 160 points de base à 8,3% et aurait même atteint 10,1% sans cet élément exceptionnel. Pour rappel, la présidente de Nantes Métropole a annoncé l'abandon définitif de ce projet d'aménagement urbain en février dernier. L'impact global, dans les comptes 2018 de Réalités, "ressort à 2,4 millions d'euros" indique le communiqué publié par le promoteur jeudi après Bourse. Le bénéfice par action atteint donc 1,99 euro et dépasse, lui aussi, les prévisions de Portzamparc (à 1,85 euro).

Le PDG Yoann Choin-Joubert a qualifié cette année d'"homérique" avec "à la fois la déception liée à l'abandon du projet YelloPark que nous avons initié, mais aussi la satisfaction de voir l'affirmation de notre nouveau positionnement de "développeur territorial", la poursuite du développement international avec notre projet au Maroc (...) et la croissance des effectifs, tout en réussissant une excellente année sur le plan financer".

Sur ce plan là, " Réalités a vu sa trésorerie disponible croître sensiblement pour atteindre son plus haut historique à 44,1 millions d'euros (vs. 25,3 millions d'euros en 2017), améliorant ainsi son indépendance financière" détaille le communiqué. Ce qui permet, dans le même temps, de ramener la dette financière à 33,7 millions d'euros, contre 37,7 millions anticipés par les analystes de Portzamparc.

Pour 2019, à la faveur du niveau des actes constatés sur 2018 et de l'augmentation du nombre de programmes mis en chantier, Réalités prévoit donc d'enregistrer une nouvelle croissance significative de ses revenus. "Nous sommes confiants dans le potentiel de croissance du groupe pour les années qui viennent, notamment grâce à nos 580 millions d'euros de développement foncier net réalisés sur l’année" commente Yoann Choin-Joubert. Et le PDG d'ajouter que "dans un contexte de stagnation du marché, Réalités poursuit sur sa dynamique de développement avec des fondamentaux solides et confirme ses objectifs ambitieux de croissance à horizon fin 2020".

Enfin, sur la base de ces résultats solides, le Conseil d’administration du promoteur soumettra à l’approbation des actionnaires le 18 juin prochain le versement, au titre de 2018, d’un dividende de 0,66 euro par action (contre 0,60 euro par action pour l'exercice 2017), en hausse de 10% pour un taux de distribution identique de l’ordre de 40%.

Quentin Soubranne - ©2019 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur REALITES en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+288.80 % vs +8.34 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat