Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
7 172.98 +0.55 % Temps réel Euronext Paris

Cac 40 : Les doutes sur l'efficacité des vaccins contre le nouveau variant plombent de nouveau le CAC

mardi 30 novembre 2021 à 12h30
Le CAC trébuche de nouveau sur fond d'interrogations sur les vaccins

(BFM Bourse) - Au lendemain d'un sursaut très timide (+0,56%) après sa plus forte chute journalière de l'année (-4,75% vendredi), le baromètre du marché parisien flanche encore, alors que le patron de Moderna a émis des doutes quant à l'efficacité des vaccins actuels contre la nouvelle souche, baptisée Omicron.

Il avait fallu un mois au CAC 40 pour progresser de 500 points, atteignant au passage nouveau sommet historique, et seulement trois séances pour qu'il en reperde 400. Vers 12h05 ce mardi, le principal échantillon de la cote tricolore pointe à 6.678 points, en recul de 1,44% par rapport à la veille et -déjà- de 7% depuis son pic historique en séance, à 7183 points le 19 novembre dernier.

Cette rechute -au lendemain d'un très modeste rebond de 0,56%- découle des "interrogations qui entourent l’efficacité des vaccins actuels face au variant Omicron après les commentaires du directeur général de Moderna" explique John Plassard. "Ce dernier a en effet déclaré au Financial Times que les vaccins existants seront moins efficaces pour combattre Omicron que les souches précédentes de Covid-19 et il faudra peut-être des mois avant que les entreprises pharmaceutiques puissent fabriquer à grande échelle de nouveaux vaccins spécifiques à une variante" poursuit le directeur adjoint des investissements chez Mirabaud.

"Les marchés qui n'aiment pas l'incertitude, vont devoir prendre leur mal en patience" pour en savoir davantage sur le variant Omicron, écrit Tangi Le Liboux, analyste d'Aurel BGC. "Mais si de nouveaux vaccins étaient nécessaires, il est certain que leur mise au point et leur production en masse serait une affaire qui se compte en mois, voire en trimestres", ajoute-t-il. La directrice exécutive de l'Agence européenne des médicaments (AEM) avance pour sa part "un délai de 3 à 4 mois" pour que le régulateur puisse autoriser -si besoin- des vaccins adaptés pour cibler le variant Omicron, soulignant que les vaccins existants continueraient de conférer une protection.

Si les craintes de nouvelles restrictions et d'un ralentissement de la reprise économique pénalisent les marchés actions, le mouvement de ventes s'étend de nouveau au pétrole. Fortement remontés lundi sans pour autant effacer leur plongeon à deux chiffres de vendredi, les cours pétroliers refluent de nouveau ce mardi (-2,8% pour le baril de Brent et de WTI, respectivement à 71,2 dollars et 68 dollars vers 12h10). La suite de la semaine s'annonce tout aussi volatile pour l'or noir, avec la réunion de l'Opep+ en ligne de mire ce jeudi.

Aux mêmes maux les mêmes conséquences et ce sont donc logiquement les secteurs les plus affectés par la lourde chute de vendredi qui subissent de plein fouet ce nouveau reflux mardi. Les compartiments automobile (-3,1% pour Stellantis et Renault), aéronautique (-3,3% pour Safran, -1,8% pour Airbus) et pétrolier (-2,1% pour TotalEnergies) affichent ainsi des replis prononcés. Les géants du luxe sont également délaissés (-2% pour Kering et LVMH), tout comme les foncières, URW en tête (-2,7%). De rares valeurs technologiques échappent à cette baisse quasi-généralisée dans le sillage du net rebond du Nasdaq (+1,9% lundi), Teleperformance grignotant notamment 0,6%.

Face aux nouvelles interrogations quant à l'efficacité des vaccins, le palmarès du CAC est de nouveau dominé par le géant de l'analyse Eurofins (+1,2%), et celui du SBF 120 par Sartorius Stedim Biotech (+3,1%).

Parmi les biotechs, OSE Immuno se distingue (+8%), le vaccin contre le Covid-19 que le groupe est en train de développer étant potentiellement plus résistant aux mutations du virus. Erytech Pharma s'envole de 41% vers 12h20 après annoncé l'obtention d'un nouveau brevet (relatif aux traitements de tumeurs solides par l'administration de méthioninase et d'asparaginase, deux enzymes aux propriétés métaboliques) aux Etats-Unis. Enfin, après avoir repris 50% au cours des 4 dernières séances, le laboratoire Valneva rétrocède 4,6% malgré des rumeurs de renégociation du contrat avec les autorités britanniques, et l'annonce de la sous-traitance de la production de son vaccin par le groupe allemand IDT Biologika.

L'éditeur de jeux vidéo et spécialiste des périphériques gaming Nacon lâche de son côté 10% à la mi-journée en réaction à son avertissement de résultats, le groupe nordiste ayant décalé la sortie de 4 jeux à l'exercice suivant, pour lequel il relève en revanche ses perspectives. Sa maison-mère BigBen Interactive cède aussi 10,3%.

Sur le Forex, la monnaie unique rebondit très nettement face au billet vert (+0,58% à 1,1337 dollar) peu avant 12h30.

Quentin Soubranne - ©2022 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+312.10 % vs +44.29 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat