Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
5 041.21 +2.68 % Temps réel Euronext Paris

Cac 40 : Le rebond du CAC 40 s'amplifie en direction des 5000 points

vendredi 26 juin 2020 à 13h15
La Bourse de Paris de nouveau au niveau des 5000 points

(BFM Bourse) - Le rebond se poursuit est s'amplifie vendredi à la mi-séance sur le CAC 40. De sorte qu'en dépit du décrochage de 2,92% mercredi, la Bourse de Paris est à ce stade virtuellement en mesure d'afficher une performance légèrement positive cette semaine.

Depuis la mi-juin, l'attraction du marché parisien pour la zone des 5000 points ne fait que se confirmer puisque l'indice phare ne s'en est finalement jamais durablement éloigné sur les quinze derniers jours - sans pour autant parvenir à dépasser ce seuil avant tout symbolique.. Accentuant le rebond de 0,97% enregistré jeudi, le CAC 40 se hisse à 5.000,45 points (+1,66%) vers 12h35, dans un volume toutefois restreint à 860 millions d'euros échangés.

À ce niveau, le marché parisien enregistrerait ainsi une performance hebdomadaire symboliquement positive, effaçant la chute de 2,92% subie mercredi.

Cette relativement bonne tenue de la cote des actions ne laisse pas d'étonner alors que la situation sanitaire aux Etats-Unis, première économie mondiale et à ce titre un marché majeur pour beaucoup de firmes exportatrices tricolores, est franchement préoccupante. Dans de nombreux Etats du sud du pays comme l'Arizona, le Texas ou la Floride, l'envolée du nombre de cas pose la question de la poursuite du dé-confinement - voire du retour de mesures restrictives. Toutefois dans d'autres, comme à New York, touché plus tôt, la courbe du nombre d'infections recensés s'atténue et les efforts de relance de l'activité se poursuivent.

Sans parler de la situation non moins inquiétante d'autres pays, notamment en Amérique du Sud, la menace que fait donc toujours peser le coronavirus sur l'économie est toutefois en partie tempérée aux yeux des investisseurs par des données macro-économiques objectivement meilleures que prévu dans l'ensemble. En Europe, les indices PMI d'IHS Markit ont dépassé cette semaine les attentes et les consommateurs semblent considérer que le pire de la crise est passé dans les dernières enquêtes sur la confiance des ménages. Un avis également partagé par Christine Lagarde, même si la présidente de la BCE souligne aussi combien la reprise sera irrégulière. La résilience du marché de l'emploi sera clé - et la multiplication des plans de suppressions de postes représente un sacré défi pour les autorités budgétaires et monétaires.

Selon Credit Suisse, la prochaine saison de publications de résultats trimestriels, le récent léger retour à la hausse des infections au Covid-19 mais aussi désormais l'évolution de la situation politique aux Etats-Unis forment une toile de fond complexe pour les marchés financiers en ce début d’été. "Si les actions restent attractives sur un horizon de 3 à 6 mois, la prudence demeure le meilleur guide pour le moment durant l’été", estime le géant helvète, qui préfère réduire la part des actions dans ses portefeuilles en prenant des bénéfices la période estivale.

À Paris en ce vendredi, SEB (+4,7%) envoie à l'égard des perspectives de redressement un signal clairement encourageant : le leader mondial du petit électroménager explique que ses marché (hors ventes aux professionnels avec la fermeture des CHR) se sont mieux orientés que prévu et ce dès la sortie du confinement. De sorte que son chiffre d'affaires devrait baisser beaucoup moins que prévu, et permettre au groupe de maintenir un résultat opérationnel bénéficiaire au deuxième trimestre et donc sur l'ensemble du premier semestre.

Très bien orienté aussi, Focus Home Interactive s'adjuge 8,3% après la publication de résultats annuels records.

Air France KLM (+3,3%) profite de l'annonce du soutien de l'État néerlandais à sa filiale KLM. Avec le prêt du gouvernement français, le transporteur obtient plus de 7 milliards d'euros d'argent frais au total. Bouygues gagne 2,8% alors que le groupe passe à l'offensive sur le marché des télécoms, en rachetant l'opérateur alternatif Euro-Information Telecom (NRJ Mobile, Crédit Mutuel Mobile, CIC Mobile, Auchan Telecom...) pour un montant qui pourrait atteindre jusqu'à 840 millions d'euros, en fonction de clauses d'earn-out sur plusieurs années (la part fixe est de 530 millions d'euros).

Le cours de Sanofi, qui prépare un plan de réduction d'effectifs, n'évolue pas significativement (+0,08%).

Parmi les plus fortes baisses, la biotech DBV retombe de 16%. L'entreprise n'a pas vraiment d'indications de la part de la FDA sur l'état de sa demande de mise sur le marché de son premier produit, alors que la décision est théoriquement attendue en août. Face à cette incertitude, le groupe réduit fortement la voilure.

Après une séance volatile jeudi à l'annonce d'un alourdissement des pertes au 1er semestre, Pierre et Vacances accentue à nouveau son repli (-6,3%)

Sur le marché des changes, l'euro remonte à 1,1225 dollar (+0,06%).

Poursuivant le rebond entamé jeudi après-midi, le cours du pétrole Brent gagne 0,83% à 41,46 dollars, tandis que le WTI avance 0,75% à 39 dollars et un cent.

Guillaume Bayre - ©2020 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+310.80 % vs +1.41 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat