Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
4 970.48 +1.01 % Temps réel Euronext Paris

Cac 40 : Malgré la poursuite de la crise sanitaire, le CAC 40 rebondit de près de 1%

jeudi 25 juin 2020 à 18h00

(BFM Bourse) - Au vif décrochage du marché parisien mercredi a succédé un étonnant rebond, tiré notamment par les valeurs bancaires dans le sillage d'un allègement des règles prudentielles aux Etats-Unis. Au sein du CAC 40, Worldline a aussi profité des difficultés de l'allemand Wirecard, qui se présentait comme un acteur de premier plan sur le marché des paiements électroniques.

Au lendemain d'une chute de 2,92% provoquée par de nouvelles tensions commerciales et une évolution de plus en plus préoccupantes de la pandémie du Covid-19, le marché parisien a opéré jeudi un solide retournement à la hausse. Après une ouverture à nouveau dans le rouge, l'indice phare a progressivement repris de la vigueur, repassant à l'équilibre dès la fin de matinée pour accroître ses gains pratiquement jusqu'en clôture. Score final : +0,97% à 4.918,58 points. Les volumes d'échanges se sont cependant limités à 3 milliard d'euros, n'indiquant pas un retour massif des opérateurs à l'achat. Outre-Rhin, le Dax allemand a lui aussi fini la séance en progression, de 0,69%, résistant à l'annonce du dépôt de bilan de Wirecard (-71%).

Rien dans l'actualité n'est pourtant venu apaiser les craintes apparues la veille, avec une dégradation de la situation aux Etats-Unis, ce qui entraîne l'application de nouvelles mesures de restriction à la circulation et aux échanges alors que le nombre de nouveaux cas diagnostiqués dans le pays se rapproche à nouveau du pic observé en avril (alors qu'il suffirait de tester moins de patients pour afficher moins de cas, selon l'audacieuse théorie de Donald Trump).

Les perspectives d’un rebond en V de l’économie ont également été mis à mal par le FMI, qui a fortement réduit ses perspectives de croissance pour l’année 2020 et légèrement pour 2021, relève Vincent Bloy, analyste chez IG.

"Les marchés restent surgonflés à la liquidité"

Les relations entre l’Union Européenne et les Etats-Unis semblent également se détériorer, à en croire les menaces de l’administration américaine de mettre des droits de douane sur les produits importés de la zone euro.

Pourtant, conclut Vincent Bloy "les marchés restent surgonflés à la liquidité et il est possible qu’après une baisse importante comme celle constatée hier, les optimistes se remettent à acheter les indices. L’administration américaine pourrait annoncer un nouveau soutien monétaire ou budgétaire à venir ou tenter une nouvelle fois de faire diversion, si le marché venait à corriger de façon trop brutale".

L'élément de diversion ce jeudi semblait être l'annonce d'un allègement des règles qu'imposait jusqu'ici la Federal Deposit Insurance Corp, aux grandes banques, en réduisant le montant des liquidités qu'elles doivent mettre en réserve pour couvrir certains risques - ce qui implique à l'échelle du secteur que des dizaines de milliards de dollars pourraient être réinvestis.

Outre-Atlantique, les indices américains limitaient leur repli (entre -0,2% pour le Dow et -0,05% pour le Nasdaq), avec ce coup de pouce notable au secteur bancaire, allégeant des règles prudentielles imposées au banques dans le sillage de la dernière crise - tant pis pour la prochaine. Côté statistiques, les commandes de biens durables de mai ont logiquement rebondi, et même davantage que prévu (+15,8%), mais à 1,48 million sur la semaine écoulée les inscriptions hebdomadaires au chômage ont quant à elles excédé les prévisions.

Le secteur de la santé se distingue à Paris

Worldline (+6%) a pris la tête des valeurs du CAC 40 tandis que Berenberg a massivement revalorisé son objectif, visant jusqu'à 90 euros. Il n'est pas totalement interdit de croire que le titre profite également de la disparition d'un concurrent éventuel avec la faillite de Wirecard (même si la position réelle de ce dernier sur le marché des paiements électroniques est désormais largement sujette à caution). Le secteur bancaire a suivi l'impulsion de son équivalent américain avec 7,7% de hausse pour Natixis et 3,5% pour Société Générale.

Grâce à Goldman Sachs, qui voit dans la baisse récente du cours d'Airbus une occasion d'acheter le titre pour viser 84 euros, l'avionneur européen est remonté de 1,5%.

Un nouveau plus haut historique, pourquoi pas pour Euronext ? L'action a profité de l'avis d'achat réitéré par Credit Suisse pour engranger 2,4% et signer un nouveau sommet en clôture à 89,30 euros.

Egalement porté par un avis d'analyste, celui de Gilbert Dupont, EuropaCorp a rebondi de 13%.

Le secteur de la santé s'est distingué avec des gains substantiels sur les biotechs Inventiva (+8,5%) qui a annoncé récemment son projet d'introduction au Nasdaq ou Onxeo (+4,8%) avec des données précliniques intéressantes pour un potentiel traitement du cancer, OX401, qui pourrait donc venir étoffer le portefeuille du groupe parisien. Côté medtech, Mauna Kea grimpait de 6,3% grâce à une nouvelle avancée dans sa collaboration avec Johnson & Johnson.

Pierre & Vacances-Center Parc a fini par abandonner ses gains initiaux, cédant finalement 0,4% après l'annonce de pertes semestrielles accrues, le groupe apparaissant néanmoins bien positionné afin de profiter d'une reprise progressive de la demande, qui sera plutôt locale cet été, comme le souligne Oddo BHF en relevant son conseil de 17 à 22 euros.

Sur le marché des changes (forex), le cours de l'euro se repliait de 0,32% à 1,1216 dollar.

Malgré la confirmation par l'Energy Information Administration (EIA) d'une forte hausse des stocks américains -de 1,4 million de barils, là où l'American Petroleum Institute avait vu une augmentation de 1,75 million mercredi- le prix du pétrole se retournait à la hausse jeudi après-midi. Le baril de Brent remontait de 0,84% à 40,87 dollars, tandis que le WTI avançait de 1% à 38,89 dollars.

Guillaume Bayre - ©2020 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+305.70 % vs -0.01 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat