Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
6 776.25 +0.54 % Temps réel Euronext Paris

Cac 40 : Le marché parisien repart modestement de l'avant, un œil sur la BCE, l'autre sur le Covid

jeudi 25 novembre 2021 à 12h40
Le CAC 40 repart modestement de l'avant

(BFM Bourse) - Au lendemain d'une séance indécise bouclée in extremis dans le rouge (-0,03%), pour la 5e fois d'affilée, le CAC 40 rebondit mollement alors que les investisseurs attendent le compte-rendu de la dernière réunion de la BCE et guettent toujours l'évolution de la pandémie. L'absence des investisseurs américains pour cause de Thanksgiving pèse également sur le dynamisme du marché parisien.

Après cinq séances consécutives de baisse, qui succédaient certes à une exceptionnelle série haussière, le baromètre de la cote tricolore tente de reprendre de la hauteur ce jeudi. "Dans le sillage de la progression des marchés américains alimentés par la publication de statistiques économiques probantes aux Etats-Unis (commandes de biens durables, estimation du PIB au troisième trimestre, demandes hebdomadaires d'allocations chômage, NDLR), de "Minutes" de la Fed sans surprise et avant un très long week-end (Wall Street sera fermé demain et seulement ouvert jusqu'à 13h vendredi en raison de Thanksgiving, NDLR)" énumère John Plassard, le CAC 40 a ouvert en hausse de 0,5%. Cette avance matinale s'est ensuite étiolée, l'indice vedette de la cote tricolore n'affichant plus qu'un modeste gain de 0,25% à 7 060 points vers 12h50.

Les investisseurs attendent également de prendre connaissance du compte-rendu de la dernière réunion de politique monétaire de la BCE, qui sera publié à 13h30. Ils y scruteront des indices quant à une possible évolution de la position des gouverneurs vis-à-vis de l'inflation. Du côté de la Fed, plusieurs responsables sont prêts à envisager un resserrement accéléré des mesures de soutien aux marchés ainsi qu'un relèvement plus rapide des taux d'intérêt en cas de persistance des prix élevés, d'après le procès-verbal ("minutes" en anglais) de la réunion de novembre, publié mercredi soir.

Aux valeurs à Paris, peu de mouvements notables sont à signaler au sein de l'indice phare, où Pernod Ricard domine le palmarès à la mi-journée (+2,3% vers 12h20), le géant français des spiritueux profitant du bond de Rémy Cointreau (+11,2%) en réaction à un relèvement d'objectifs annuels. Le spécialiste du cognac, dont la marge opérationnelle courante a atteint un record historique à 33,0% sur les six premiers mois de son exercice décalé (clos fin septembre), s'attend désormais à une "très forte progression" de son bénéfice opérationnel courant en 2020-2021. Son titre décolle de 11,2%, lui aussi à un plus haut historique. URW s'adjuge également 2%, quand Dassault Systèmes rebondit de 1,6%.

Les investisseurs reviennent par ailleurs sur le promoteur immobilier rhodanien Capelli (+4%), particulièrement délaissé depuis le début de la crise sanitaire, à la faveur d'un point d'activité semestriel faisant état d'un net rebond de son activité. Vallourec met de son côté un terme à son spectaculaire rebond (-1,4% à 12h30 après plus de 30% de hausse en 4 séances), tandis que les parapétrolières reculent légèrement (-2% pour Schlumberger, -1,1% pour TechnipFMC).

Parmi les plus petites valeurs, Navya redécolle de 11% après l'annonce par le japonais Boldly, filiale de SoftBank et partenaire du spécialiste français des logiciels de conduite autonome, de la démonstration de la conduite totalement autonome (dite de niveau 4) à Osaka en mars prochain. Enfin, Bluelinea flambe de 25% après avoir annoncé son intention de réaliser une acquisition structurante, celle de l'activité de téléassistance (service qui permet de mettre en contact une personne âgée avec un téléopérateur en cas de problème à domicile ou même de déclencher une alerte automatique en cas de chute) de Securitas.

Au chapitre pétrolier, les cours des références de brut consolident alors que les investisseurs attendent la réaction de l'Opep+ à la libération d'une partie des réserves stratégiques des principaux pays consommateurs, Etats-Unis en Chine, désireux de faire baisser les prix. Vers 12h40, le baril de Brent est stable à 82,3 dollars et celui de WTI cède 0,3% à 78,2 dollars. Sur le Forex, enfin, la monnaie unique reprend 0,21% face au billet vert à 1,1222 dollar.

Quentin Soubranne - ©2021 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+312.90 % vs +36.31 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat