Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
5 492.15 -0.07 % Temps réel Euronext Paris

Cac 40 : La Bourse de Paris remonte à l'équilibre au terme d'une séance mal entamée

jeudi 22 octobre 2020 à 17h22

(BFM Bourse) - Perdant plus de 1% en début de journée, le CAC 40 a remonté la pente pour clôturer jeudi quasiment au même niveau que la veille. Les investisseurs ont trouvé quelques velléités d'achat au gré des très nombreuses publications de résultats du jour.

Rongée par le doute (-1,32% dans les premières minutes d'échange) face aux inconnues américaines et aux craintes d'un nouveau repli sur soi dans les principaux pays européens pour tenter d'endiguer la deuxième vague de Covid-19, le CAC 40 a progressivement repris du terrain jusqu'à repasser légèrement dans le vert à la mi-journée et finir, après quelques hésitations, pratiquement inchangé. L'indice phare parisien s'inscrivait à 4851,38 points en clôture (-0,05%, soit moins de trois points d'écart par rapport à mercredi).

"Le plan de relance américain passe au second plan en Europe, où la menace de mesures de restrictions de plus en plus strictes pèse sur le moral des investisseurs", écrivent les experts d'Aurel BGC. S'ils se languissent toujours d'un compromis, et que Pelosi et Mnuchin ont renouvelé (comme chaque jour ou presque) leurs espoirs dans la possibilité de s'entendre sur un plan de relance d'envergure avant l'élection du 3 novembre prochain, la probabilité ne fait que diminuer. D'autant que le président républicain du Sénat -par qui ce plan de relance devra passer- reste inflexible.

"L'attention va se porter sur le dernier débat de l'élection présidentielle qui aura lieu, pour nous, dans la nuit de jeudi à vendredi avec, en toile de fond, les discussions interminables entre les deux camps politiques", note Christopher Dembik, responsable de la recherche économique chez Saxo Bank.

Côté européen, les acteurs de marché attendent également que l'Union Européenne mette en oeuvre son ambitieux plan de relance dans un contexte de rebond alarmant de la pandémie de Covid-19. En France, "l'heure est grave" au point que Jean Castex remonte jeudi en première ligne pour annoncer le basculement de plusieurs départements en "alerte maximale" contre le coronavirus, avec de nouveaux couvre-feux à la clef, et l'évocation à demi-mot d'un durcissement général la semaine prochaine. Les mesures restrictives se multiplient ailleurs en l'Europe : un confinement partiel entre en vigueur jeudi en République Tchèque et un couvre-feu est instauré dans deux régions italiennes alors que l'Irlande s'est reconfinée mercredi soir.

La micro-économie au soutien

Face à cet amoncellement de nouvelles anxiogènes et aux incertitudes persistantes sur le plan économique, politique et sanitaire, le marché parisien a néanmoins tenu le choc face à une spectaculaire vague de résultats trimestriels jeudi, avec plusieurs bonnes surprises à la clef - le tour d'horizon des principales publications et des réactions boursières qu'elles ont entraîné est à retrouver ici.

Au sein du CAC, on peut notamment mettre en avant les progressions de Pernod Ricard (+3,9%), de Schneider Electric (+2,1%) -à un sommet historique- ou encore de Hermès (+1,65%) qui a lui aussi également un pic inédit en Bourse après avoir renoué avec la croissance au troisième trimestre.

Le groupe d'investisseurs emmené par Leon Bressler et Xavier Niel a annoncé jeudi avoir franchi le seuil des 5% du capital d'Unibail-Rodamco-Westfield (URW), marquant ainsi une nouvelle étape dans son offensive contre la direction de l'exploitant de centres commerciaux dont le consortium conteste le projet de levée de fonds. Contrairement à la semaine dernière toutefois, le titre a mal réagi (-3,9%).

Parmi les biotechs, Novacyt (+11,6%) a poursuivi sa conquête de nouveaux records tandis que Genomic Vision a bondi de 26,5% et Quantum Genomics de 11%. Dans l'autre sens, GenSight a reflué de 10%, après avoir procédé à une augmentation de capital de 25 millions d'euros.

Sur le marché pétrolier, le baril de Brent repartait fortement de l'avant (+2,23% à 42,66 dollars) tout comme celui de WTI (+2,20% à 40,91 dollars). Enfin, sur le Forex, la monnaie unique rétrocédait 0,27% face au billet vert à 1,1829 dollar.

Guillaume Bayre - ©2020 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+329.30 % vs +10.48 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat