Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
5 792.79 +1.57 % Temps réel Euronext Paris

Cac 40 : La Bourse de Paris regagne 0,22%, portée par les valeurs industrielles et cycliques

mardi 23 février 2021 à 17h41

(BFM Bourse) - Au lendemain d'un repli limité, le marché parisien a bouclé dans le vert en dépit de la volatilité provoquée par le mouvement de rééquilibrage des portefeuilles. Dans ce cadre, les valeurs de l'aéronautique, de l'industrie ou du commerce physique ont en effet suffisamment progressé pour pousser le curseur du CAC légèrement dans le vert.

Le mouvement de rotation sectorielle, ou "reflation trade" comme on voudra l'appeler, a de nouveau provoqué des remous sur le marché parisien, dont le principal indicateur a plusieurs fois fait le yoyo mardi. Les investisseurs entreprennent de renforcer leurs positions sur les valeurs cycliques et décotées, en réduisant la voilure sur les valeurs de croissance comme les technologiques (et celles du luxe, qui sont un peu nos GAFA à nous). D'où un certain remue-ménage, mais au final mardi le CAC 40 a réussi à accrocher 5.779,84 points, c'est-à-dire un gain de 0,22% sur la journée.

Ce nouvel épisode de forte rotation sectorielle pourrait même "s’accélérer ces prochaines semaines au fur et à mesure que la campagne de vaccination va s’accélérer", parie John Plassard, directeur des investissements chez Mirabaud.

Les banquiers centraux sont cependant à pied d'œuvre pour tenter de rassurer des investisseurs préoccupés par la soudaine remontée des rendements des emprunts d'Etat (remontée qui pénalise mécaniquement les plus valorisées parmi les actions). Lundi, la présidente de la BCE a ainsi fait savoir que son institution surveillait de près l'évolution des rendements souverains, ce qui a entraîné un reflux de ces derniers. Jerome Powell ce mardi lui a emboîté le pas, signalant qu'aucune hausse n'interviendrait dans un futur proche. Un message qui permettait au Nasdaq Composite de combler une partie de son repli, mais une partie seulement (-2,2% à la mi-séance à Wall Street pour l'indice technologique, contre -0,9% pour le S&P 500 et -0,6% pour le Dow).

La tech' en souffrance à Paris

Le retournement sectoriel était flagrant au sein de l'indice phare du marché parisien, où les plus mauvaises performances étaient à mettre à l'actif de STMicro (-2,75%), Dassault Systèmes (-2%), Schneider Electric (-1,7%, l'électricien étant aujourd'hui très présent dans le numérique, la maison connectée, les logiciels etc.), Capgemini (-1,3%), Schneider Electric (-1,8%), Teleperformance (-1,6%) ou encore Worldline (-0,8%).

De l'autre côté, le secteur aéronautique a comme la veille dominé le palmarès (+3,35% pour Safran, +3% pour Airbus), les représentants tricolores de l'aviation bénéficiant des déboires de Boeing sur ses 777 vieillissants, malgré tout le bien qu'on pense de ces appareils, équipés de moteurs Pratt & Whitney, mais aussi du rebond des transporteurs aériens dans le sillage d'easyJet (+2,6% pour Air France-KLM notamment).

Egalement en vue ce mardi, Alstom (+2,7%), Vinci (+2,4%, avec son exposition au trafic aéroportuaire) ou encore URW (+2,3%) et Total (+2,3%).

Même constat sur le reste de la cote, où les foncières (+7,7% pour Mercialys, +3,5% pour Icade), les parapétrolières (+6,2% pour Vallourec) et d'autres valeurs délaissées durant la crise sanitaire (pêle-mêle ADP, Sodexo, Elior...) ont profité d'un flux acheteur.

Au contraire, les "stars" de 2020 ont déchanté avec une baisse de 4,3% pour McPhy ou de 3% pour Novacyt.

Nouveaux records pour le pétrole, le Bitcoin dévisse

Récemment portés par l'optimisme des investisseurs vis-à-vis des campagnes de vaccination et des anticipations de baisse de production aux Etats-Unis la semaine dernière après la vague de froid sur le pays, les cours des principales références de brut ralentissait quelque peu avec une hausse limitée à 0,22% pour le Brent (64,50 dollars) tandis que le WTI refluait de 0,08% à 61,65 dollars.

Peu de mouvement sur le marché des changes, où l'euro cédait 0,06% en fin de journée à 1,2151dollar.

Enfin, après avoir atteint un sommet historique à plus de 58.000 dollars dimanche, le Bitcoin flanchait encore de plus de 13% à environ 47.737 dollars ce mardi à 17h45, notamment sous l'effet des propos de la secrétaire au Trésor Janet Yellen qui a estimé lundi que la cryptomonnaie était un actif hautement spéculatif et extrêmement inefficient pour effectuer des transactions.

Guillaume Bayre - ©2021 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+322.30 % vs +16.53 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat