Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
6 111.24 +0.90 % Temps réel Euronext Paris

Cac 40 : La Bourse de Paris recule en attendant des éclaircissements sur le front commercial

mardi 10 décembre 2019 à 12h45
La Bourse de Paris lâche du lest avant d'en savoir plus sur le commerce

(BFM Bourse) - Dans l'attente du prochain épisode de l'interminable feuilleton commercial sino-américain, -une nouvelle salve de taxes imposées par Washington sur plus 150 milliards de dollars d'importations chinoises le 15 décembre- le marché parisien recule nettement mardi à la mi-journée (-0,7% à 12h15) alors que la semaine s'annonce par ailleurs chargée en rendez-vous macroéconomiques.

Le marché parisien poursuit son repli entamé la veille (-0,59% lundi) avec un nouveau recul prononcé de 0,78% à 5.791,52 points, dans un volume d'échanges bien plus étoffé que lors de la première séance de la semaine, près de 900 millions d'euros ayant déjà changé de mains. Comme anticipé par les experts de Mirabaud dans leur note matinale, les indices européens ont ouvert sans tendance, "dans le sillage de la clôture des marchés américains et à un jour de la réunion de la Fed, deux de celle de la BCE et des élections législatives en Grande-Bretagne et à cinq jours de la mise en place (ou non) de nouvelles taxes américaines sur des produits importés chinois".

Ce dernier point constitue, pour David Madden de CMC Markets, la principale explication à la baisse du marché parisien mardi matin, l'analyste soulignant que "les actions pâtissent des craintes relatives aux "dates limites qui approchent sur le commerce" entre la Chine et les Etats-Unis" souligne-t-il. Les investisseurs redoutent en effet l'instauration de nouvelles surtaxes douanières le 15 décembre (samedi) à défaut d'accord entre Pékin et Washington pour résoudre leurs différends commerciaux.

"Il est probable que beaucoup d'investisseurs vont continuer d'opter pour la prudence" en attendant de connaître la décision américaine car elle "va servir de moteur des marchés financiers pour cette fin d'année et donnera le ton pour le début de l'année 2020", a également expliqué dans une note Christopher Dembik, responsable de la recherche économique chez Saxo Banque.

La semaine sera par ailleurs particulièrement chargée, notamment sur le front monétaire puisque la Fed donnera les conclusions de sa réunion de politique monétaire mercredi, avant que la BCE en fasse de même jeudi. Cette réunion de l'institution monétaire européenne sera d'ailleurs suivie de la première conférence de presse de sa nouvelle présidente, Christine Lagarde.

Côté politique, les investisseurs sont également dans l'attente du verdict des électeurs britanniques, appelés aux urnes pour de nouvelles élections législatives anticipées vendredi. Leur choix fournira une indication quant au futur des relations diplomatiques et économiques entre le Royaume-Uni et l'Union européenne.

La réorganisation de Sanofi saluée, le plan stratégique de Valeo déçoit le marché

Si l'actualité des entreprises va clairement passer au second plan cette semaine, le groupe pharmaceutique Sanofi domine largement le palmarès du baromètre parisien, enregistrant une hausse de 4,3% à 12h35. Cette progression intervient dans le sillage de l'annonce par le groupe de sa restructuration en trois entités commerciales, faisant de sa division santé grand public une entité autonome. Sanofi a par ailleurs levé le voile sur sa nouvelle stratégie, avec à la clef un désengagement dans le diabète et une acquisition dans l'immuno-oncologie.

Dans l'autre sens, l'équipementier automobile Valeo a également dévoilé ses nouveaux objectifs stratégiques et financier à horizon 2022 mais ceux-ci ont déçu les investisseurs, notamment sur la révision à la baisse des perspectives de sa coentreprise avec Siemens dans l’électrification. En forte progression sur les deux derniers mois, le titre Valeo rétrocède 4,7% à 12h40.

Également à noter, la nette progression de Rallye (+7,1%), le titre de la maison mère de Casino étant soutenu par l'annonce de la finalisation de ses projets de plans de sauvegarde, dont l'homologation devrait avoir lieu au plus tard à la fin du premier semestre 2020.

Sur le front pétrolier, les cours des deux références mondiales de brut se stabilisent mardi midi, les investisseurs digérant encore les annonces de l'Opep+ de vendredi dernier tout restant sur leurs gardes avant d'en savoir plus sur le commerce. À 12h40, le baril de Brent cède 0,48% à 63,94 dollars quand celui de WTI lâche 0,51% à 58,72 dollars.

La monnaie unique s'apprécie encore face au billet vert (+0,16%) à 1,1085 dollar

Quentin Soubranne - ©2020 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+296.80 % vs +22.94 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat