Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
5 056.23 +1.73 % Temps réel Euronext Paris

Cac 40 : La Bourse de Paris hésite à l'orée de la saison des résultats trimestriels

mardi 14 avril 2020 à 12h50
Le CAC évolue à l'équilibre mardi midi

(BFM Bourse) - Porté par une atténuation du repli des exportations chinoises à l'ouverture, le marché parisien est redescendu autour de l'équilibre à la mi-journée, les investisseurs restant sur leurs gardes alors que se profile une première salve de publications trimestrielles prenant en compte la période du confinement.

Après une fermeture de quatre jours pour cause de week-end de Pâques, la Bourse de Paris a ouvert en hausse de 1% mardi avant d'effacer rapidement ses gains. À 12h20, le CAC 40 hésite sur la direction à prendre et affiche une progression anecdotique de 0,01% à 4.507,26 points, dans un volume d'échanges inférieur à l'accoutumée de moins de 700 millions d'euros. Celui-ci témoigne de la prudence des investisseurs, alors que les grandes banques américaines vont ouvrir cette semaine la saison des résultats trimestriels - particulièrement redoutés puisque ce sont les premiers qui prendront en compte les effets du confinement.

"La tendance du jour est à mettre sur la publication d'une atténuation du repli des exportations en Chine lors du mois de mars laissant entrevoir un redémarrage de l'économie" du pays, estime John Plassard, spécialiste de l'investissement chez Mirabaud, dans sa note matinale.

Le repli des exportations chinoises s'est atténué en mars, à -6,6%, marquant une nette amélioration par rapport à la période de janvier-février (-17,2% cumulés ), et un chiffre supérieur aux prévisions des économistes qui tablaient en moyenne sur un plongeon d'au moins 10%. "Les marchés asiatiques ont réagi positivement à ces chiffres, tout comme à l'amélioration de la situation sanitaire en Europe", deux éléments qui ont joué favorablement en début de séance.

De fait, si la pandémie de coronavirus continue de sévir dans le monde, avec plus de 120.000 morts et près de 2 millions de personnes contaminées, certains des pays les plus touchés entrevoient une lueur d'espoir. Après l'Espagne, où "l'hibernation" économique a pris fin, la France a fixé au 11 mai le début du déconfinement, et l'idée que "le pire est passé" fait aussi son chemin aux Etats-Unis, même si les chiffres restent alarmants outre-Atlantique.

Les valeurs défensives encore à l'honneur

Alors que les premiers groupes français vont dévoiler leur chiffre d'affaires trimestriels cette semaine (Catana, Fountaine Pajot, Virbac et EOS mercredi et, surtout, LVMH et L'Oréal jeudi, avec bioMérieux, Pixium ou Teleperformance), les valeurs défensives sont particulièrement recherchées mardi matin.

Air Liquide prenait la tête de l'indice CAC 40 avec une hausse de 2,45% à 121,35 euros, suivi par Carrefour (+2,29% à 14,55 euros). Les deux titres font partie de ceux qui ont le mieux résisté depuis le début de l'année. Danone (+3,2%), Capgemini (+2,7%) et Sanofi (+2,4%) constituent ainsi le trio de tête à 12h40, alors que Carrefour (+2,1%) et Air Liquide (+1,3%) grimpent aussi. Les valeurs du compartiment du luxe (+2,5% pour Kering, +1,3% pour Hermès, +1% pour LVMH) profitent quant à elles des signaux de reprise d'activité en Chine.

À l'autre extrémité, Unibail-Rodamco-Westfield lâche 8,3% tandis que Publicis cède 1%. Le géant français de la publicité se prépare à des trimestres difficiles du fait de l'épidémie et a annoncé un plan pour réduire ses coûts de 500 millions d'euros, ainsi qu'une baisse de son dividende et des rémunérations de ses dirigeants. Peugeot abandonne également 6,3% alors que les équipes qui travaillent à la fusion avec Fiat Chrysler "accélèrent le rythme" pour boucler l'opération, a assuré le président du directoire de PSA Carlos Tavares dans une note interne que Reuters a pu consulter. Bouygues (-4,9%), Accor (-4,7%) et Safran (-4,1%) souffrent aussi.

Air France-KLM perd de son côté 2,3%. L'Etat se dit prêt à recapitaliser le groupe pour l'aider à sortir de la crise du coronavirus, a indiqué vendredi le secrétaire d'Etat aux Transports Jean-Baptiste Djebbari, selon qui le transporteur aérien "peut tirer profit de cette crise".

Sur le reste de la cote, Eurobio Scientific prend encore 8,5% et poursuit son excellent parcours boursier en 2020 à la faveur de solides résultats annuels et de promesses de lendemains encore meilleurs avec le développement de l'activité lié au Covid-19. Comme Eurobio, la biotech bourguignonne Oncodesign (+10%) a également atteint ses objectifs financiers en avance et maintient ses perspectives pour les exercices à venir malgré la pandémie.

Sur le marché pétrolier, les investisseurs se montrent sceptiques vis-à-vis de la coupe historique décidée par l'Opep+ de 10 millions de barils par jour à compter du mois de mai et les cours des références mondiales de brut repartent à la baisse. Le baril de Brent cède 0,57% à 31,56 dollars vers 12h50 quand celui de WTI lâche 1,92% à 21,97 dollars.

Enfin, à la même heure, la parité eurodollar évolue sans changement à 1,0938 dollar pour 1 euro.

Quentin Soubranne - ©2020 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+305.20 % vs +1.71 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat