Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
6 310.38 +0.37 % Temps réel Euronext Paris

Cac 40 : L'AMF interdit la vente à découvert sur 92 titres à la Bourse de Paris

mardi 17 mars 2020 à 09h50
L'AMF interdit la vente à découvert sur 92 titres

(BFM Bourse) - Face aux krachs boursiers à répétition que subit le marché parisien, l'Autorité des marchés financiers a pris la décision d'interdire les investisseurs de "shorter" les valeurs de la cote parisienne ayant subi un recul supérieur à 10% la veille. Ce qui comprend 92 titres.

Alors que la Bourse de Paris a de nouveau nettement chuté lundi en raison des incertitudes qui demeurent sur l'évolution de la crise sanitaire et ses répercussions économiques, nous évoquions la possibilité de fermer temporairement la Bourse ou, a minima, de restreindre la vente à découvert, outil spéculatif qui favorise la volatilité, déjà exacerbée.

C'est chose faite mardi matin par l'Autorité des marchés financiers (AMF), qui imite ainsi ses homologues milanais et madrilènes. Les régulateurs des Bourses de Madrid et Milan (respectivement Bolsas Y Mercados Españoles et le London Stock Exchange) avaient en effet pris cette mesure exceptionnelle au lendemain de la chute historique des principaux indices européens jeudi dernier.

92 actions concernées

En France, cette interdiction s'applique à tous les titres liquides ayant enregistré un recul supérieur à 10% la veille.

Le gendarme financier français a donc interdit ce mardi la vente à découvert sur 92 titres. "Prenant en compte le fait que le 16 mars 2020, la baisse des cours des actions mentionnées dans l’annexe de cette résolution, par rapport au cours de clôture du jour de bourse précédent, était supérieure au seuil fixé à l'article 23 du règlement susmentionné (10% dans le cas d'une action liquide, selon le règlement du parlement européen et du conseil du 14 mars 2012 sur la vente à découvert et certains aspects des contrats d’échange sur risque de crédit, NDLR) a décidé ce qui suit : Sont interdites les ventes à découvert des actions mentionnées à l'annexe n°1 de la présente décision, admises aux négociations (...) sur les plates‐formes de négociation gérées par Euronext Paris".

La liste complète est disponible ici et comprend notamment les valeurs bancaires, Air France - KLM, Renault et certaines parapétrolières comme Vallourec. On note également l'absence de grands noms de la cote ayant subi de lourdes pertes depuis un mois à l'instar d'Airbus (-7,2% lundi) et Total (-6,5% lundi).

Concrètement, cela interdit juste aux investisseurs de prendre de nouvelles positions à découvert sur le titre, ceux qui ont ouvert ces positions lundi peuvent les déboucler à tout moment puisque "couper un "short" revient à acheter" indique Nicolas Chéron, responsable de la recherche marchés chez Binck.fr. Il estime néanmoins qu'une partie du rebond observé mardi matin (+2,2% pour le CAC à 9h30) est dû à cette manœuvre du gendarme financier : "Puisque les gens "coupent leur short", ça remonte et entraîne d'autres rachats de short", les vendeurs à découvert ne pouvant souvent pas se permettre de tenir une position spéculative à la baisse longtemps dans un marché haussier.

Quelques minutes seulement après la publication du communiqué de l'AMF, la France, par la voix de son ministre de l'Économie Bruno Le Maire, se dit prête "à aller plus loin" sur l'interdiction de la vente à découvert. Celle-ci pourrait possiblement s'étendre sur un mois pour les actions mentionnées auparavant, a précisé le ministre.

Quentin Soubranne - ©2021 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+319.20 % vs +26.94 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat