Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
7 199.21 +0.79 % Temps réel Euronext Paris

Cac 40 : Fin de semaine morose pour le CAC 40, qui conserve un léger gain en rythme hebdomadaire

vendredi 3 décembre 2021 à 18h39

(BFM Bourse) - Au terme d'une semaine turbulente, la Bourse de Paris parvient néanmoins à inscrire un gain hebdomadaire, en dépit d'un nouveau fléchissement (-0,44%) vendredi après une déception sur les chiffres de l'emploi aux États-Unis.

Fin de semaine maussade à la Bourse de Paris. Au lendemain d'un repli de 1,25%, le marché parisien est vite revenu sur sa tentative de rebond matinale, où il avait grimpé jusqu'à +1,1%. Tournant à la mi-journée autour de la zone d'équilibre, son principal indice a achevé de basculer dans le rouge dans l'après-midi alors que Wall Street faiblissait en parallèle, déçu par l'annonce des créations de postes aux États-Unis le mois dernier. Le CAC 40 a clôturé ainsi en recul de 0,44% à 6.765,52 points. Au même moment le Dow Jones affichait -0,6% environ et le Nasdaq Composite fléchissait nettement plus encore (-1,9%).

L'économie américaine n'a créé que 210.000 emplois en novembre, hors secteur agricole, selon le rapport du Bureau of Labour Statistics, après 546.000 (révisé depuis 531.000 en première lecture) en octobre. Un chiffre nettement inférieur aux attentes des économistes, qui tournait autour de 550.000 créations, qui fait craindre qu'un ralentissement des embauches ne vienne remettre en cause une reprise économique déjà menacée par une nouvelle vague de contaminations au coronavirus.

Sur l'ensemble de la semaine, plutôt indécise, le CAC 40 affiche néanmoins une variation légèrement positive (+0,38%), le repli des deux dernières journées n'ayant en effet pas totalement effacé le rebond substantiel enregistré mercredi (+2,39%).

En dehors de l'annonce d'un contrat record pour Dassault Aviation, l'actualité micro-économique s'est montrée assez peu animée. Le cours du constructeur aéronautique tricolore n'a d'ailleurs pas réussi à conserver les plus de 10% de gains qu'il affichait à l'ouverture grâce à la signature d'une commande de 80 avions de chasse Rafale au standard F4 des Émirats Arabes Unis. La progression s'est réduite à +6,5% à la clôture - une variation sensiblement inférieure à celle de +9% obtenue le 14 septembre 2020 dans le sillage d'une commande de 18 appareils seulement de la Grèce (dont seulement 6 neufs).

Adthink Media a grimpé de 10% avec la conclusion d'un partenariat avec l'éditeur d'applications marketing américain Atayen pour monétiser les réseaux sociaux grâce à la blockchain. Il s'agit de permettre à tout un chacun de monétiser sa présence sur les réseaux sociaux via un jeton cryptographique SaTT (Smart Advertising Transaction Token), selon les performances de ses publications... Solutions 30 a pris 7,1% tandis que le groupe a fait part de l'issue positive de la procédure de conciliation avec ses banques, faisant suite à la publication du rapport financier du premier semestre.

Inversement, LDLC a chuté de 8,75% après la publication de ses résultats du premier semestre 2021-2022. Le distributeur de matériel informatique a notamment ramené à 750 millions d'euros sa prévision de chiffre d'affaires sur l'ensemble de l'exercice, contre une fourchette de 750 à 800 millions d'euros jusqu'à présent, en raison des problèmes d'approvisionnement. Le groupe ne sera notamment pas en mesure de proposer de nouvelles cartes graphiques à ses clients pour Noël. La présentation du plan stratégique 2025 de Bureau Veritas s'est révélée décevante pour les investisseurs, le titre reculant de 1,5%, Safran, qui a présenté la veille ses propres ambitions 2021-2025, a également sanctionné (-3,4%) tandis que les analystes tendent plutôt à ajuster en baisse leurs prévisions dans la foulée. Le motoriste n'a ainsi pas non plus bénéficié de l'annonce du contrat Rafale, alors qu'il produit entièrement le turboréacteur M88 qui offre à l'appareil une poussée de 50.000 newtons (75.000 à l'enclenchement de la post-combustion).

Le compartiment biotech a été marqué par une déception notable pour Valneva, dont le cours a reperdu 14,5% après les résultats d'un essai de l'université de Southampton qui étudiait six vaccins à titre de rappel, dont le VLA2001 du groupe français.

Du côté des devises, l'euro stagnait à 1,1306 dollar (+0,04%).

Au chapitre énergétique, le contrat à terme sur le Brent, référence pour le pétrole de la mer du Nord, réduisait son avance à 1,35% (70,61 dollars), après une correction de 15% depuis la semaine dernière et l'identification du variant Omicron. Le WTI grappillait 0,78% à 67,02 dollars.

Guillaume Bayre - ©2022 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+312.60 % vs +44.82 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat