Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

VALNEVA

VLA - FR0004056851 SRD PEA PEA-PME
16.650 € +0.12 % Temps réel Euronext Paris

Valneva : La publication des résultats de l'essai Cov-Boost fait plier Valneva en Bourse

vendredi 3 décembre 2021 à 14h37

(BFM Bourse) - L'action du laboratoire franco-autrichien chutait vendredi, dans le sillage de la publication dans la revue médicale Lancet des résultats d'une étude de l'université de Southampton, baptisée Co-Boost, évaluant divers candidats vaccins, dont le VLA2001, en tant que dose de rappel.

Suspendu quelques temps à la baisse, le cours de la biotech tricolore Valneva se repliait de 15,28% à 23,40 euros vers 14h45 vendredi, pénalisé par la publication dans The Lancet des résultats de la première étude comparant l'efficacité de six différents vaccins pour booster l'immunité des patients déjà vaccinés en tant que rappel -troisième dose- après un premier cycle de vaccination effectué soit avec le vaccin d'AstraZeneca (ChAdOx1 nCoV-19, de son nom commercial Vaxzevria) soit avec celui de Pfizer/BioNTech (Comirnaty).

Les chercheurs de l'université de Southampton ont mené cet étude sur près de 2900 participants, qui ont reçu une troisième dose dix à douze semaines après la deuxième. En tant que dose de rappel ont été testés le Vaxzevria, le Comirnaty, le Spikevax (de Moderna), le Nuvaxovid (Novavax), l'Ad26 (Johnson & Johnson), le CVnCov ou Zorecimeran de CureVac et enfin le VLA2001 de Valneva. Ces rappels étaient administrés en double aveugle, certains participants recevant par ailleurs un simple placebo.

Au terme de l'essai l'ensemble des six vaccins testés ont permis d'augmenter le niveau d'anticorps et la réponse immunitaire chez les patients qui avaient au départ reçu au départ deux injections à l'AstraZeneca. En revanche, chez ceux qui avaient reçu deux doses de Pfizer/BioNTech, seuls les cinq premiers ont permis une réponse immunitaire. Dans le groupe de personnes initialement vaccinées avec Comirnaty, l'élévation du niveau d'anticorps après le vaccin de Valneva, que ce soit en demi-dose ou en dose complète n'a pas atteint un niveau préalablement considéré comme cliniquement significatif.

"Toutefois, il y avait des différences sensibles dans les réactions, selon le vaccin choisi", notent les auteurs.

Cette étude a, néanmoins, de nombreuses limites pour en tirer des conclusions dans la vie réelle. Les troisièmes doses y ont été très vite injectées après la vaccination initiale. Dans certains cas, il s'était écoulé moins de temps entre la deuxième et troisième doses qu'entre les deux premières.

Surtout, l'étude ne mesure pas l'efficacité réelle des vaccins face à la maladie, mais seulement les réactions du système immunitaire. Or, comme le rappellent les auteurs, il n'y a pas forcément de lien direct entre le niveau de production d'anticorps et celui de la protection réellement conférée contre les formes graves de Covid, en particulier après plusieurs mois.

L'étude a également mesuré les effets secondaires. Si certaines configurations étaient plus réactogènes que d'autres, elles ont été sont jugés acceptables dans toutes les configurations.

(Avec AFP)

Guillaume Bayre - ©2022 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur VALNEVA en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+312.40 % vs +43.97 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat