Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
5 378.98 -0.12 % Temps réel Euronext Paris

Cac 40 : En prenant en compte les dividendes, le CAC 40 bat un nouveau record historique

mercredi 17 avril 2019 à 18h35
Le CAC 40 poursuit son ascension, le CAC GR au zénith

(BFM Bourse) - Tandis que l'indice traditionnel du marché parisien a atteint un plus haut depuis mai 2018 mercredi au terme d'une sixième hausse consécutive, sa version dividendes réinvestis (Gross Return, comparable à l'indice allemand Dax) a touché un record historique.

La Bourse de Paris a bouclé mercredi sa sixième séance consécutive de hausse, clôturant à 5563,09 points soit 0,62% de progression et 3,63 milliards d'euros traités sur la journée. À noter que le CAC 40 GR, version de l'indice calculée selon une méthodologie équivalente à celle du Dax allemand, c'est-à-dire dividendes réinvestis -plus représentatif de la performance réelle du marché au point que l'AMF conseille aux épargnants de s'y référer par priorité- a pour sa part atteint un nouveau plus haut historique de son côté à 14.695,85 points (en hausse de 0,62% également sur cette séance).

Le marché d'actions a bénéficié d'une batterie d'indicateurs positifs, à commencer en matinée par l'annonce d'une stabilisation de la croissance du PIB chinois au premier trimestre à +6,4%. Une "divine surprise" pour les opérateurs, a souligné Hervé Goulletquer, stratégiste de la Banque Postale Asset Management. Cette stabilisation, sur un an, reflète selon le spécialiste "une inflexion modeste", permettant d'envisager un rebond de la dynamique de la deuxième économie mondiale au trimestre en cours. Au total, l’hypothèse d’une croissance économique mondiale qui se reprend à partir du printemps, après le "trou d’air" (du dernier trimestre 2018 et du début d'année 2019), est plutôt validée, juge Hervé Goulletquer.

Les négociations commerciales toujours scrutées

L'avancement des négociations commerciales n'a pas quitté les préoccupations des investisseurs. Du côté Chine - États-Unis, Reuters rapporte qu'un accord serait quasiment trouvé concernant les transferts de technologie, la cyber-sécurité, la propriété intellectuelle, le taux de change, l’agriculture et les barrières non-tarifaires. "Dans ces conditions, pourquoi n’y a-t-il pas encore de communication sur la fin des négociations ? Qu’est-ce qui "coince" encore ? s'interroge Hervé Goulletquer. Le stratégiste estime par ailleurs que, "du côté Europe - États-Unis, le dialogue officiel peut démarrer, ce qui envoie un message important pour les marchés : l'impossibilité, au moins théorique, d'imposer de nouvelles taxes pendant que les parties négocient".

Sur les autres fronts commerciaux ouverts par les États-Unis, "il semble qu'avec le Japon, l’ambition est d’obtenir vite un accord et, pour ce faire, de limiter le nombre de dossiers couverts". "Il n'empêche que l’agriculture et l’automobile devrait être au menu des sujets abordés et ce ne sont pas les thèmes les plus simples" indique Hervé Goulletquer. Enfin, "il reste l'accord États-Unis, Mexique, Canada (censé remplacer l'Aléna) que le Congrès américain (sous l'influence des démocrates ?) ne se hâte pas de ratifier" ajoute le stratégiste.

Prévision de croissance divisée par deux en Allemagne

Dans le reste de l'actualité économique, mercredi, l'Allemagne a divisé par deux sa prévision de croissance pour 2019, tablant désormais sur une hausse de 0,5% de son PIB en 2019. La république fédérale s'est en revanche montrée plus optimiste pour 2020. La production industrielle américaine a quant à elle baissé de 0,1% en mars et la production manufacturière a stagné après deux mois de baisse, le premier trimestre se soldant par un recul de la production manufacturière de 1,1% en rythme annualisé, le premier depuis le troisième trimestre 2017, après +1,7% sur octobre-décembre 2018.

Vallourec de nouveau sur les bons rails, la croissance de Danone ralentit

Sur le front des valeurs, le titre du fabricant de tubes en acier sans soudure Vallourec a profité des signaux encourageants vis-à-vis de l'activité auprès de Petrobras, un client majeur bondissant de 13,2% en clôture, portant son rebond à 75% depuis son plancher de novembre. Le groupe parapétrolier a remporté un "important contrat" remporté auprès de TechnipFMC, l'entreprise chargée de l’ingénierie et de la construction des équipements connectant les puits d'un champ pétrolier baptisé Mero 1, pour le compte d'un consortium emmené par Petrobras. Il s'agit du premier champ d'un gisement offshore de très grande taille, Libra.

Parmi les publications du jour, L'Oréal a progressé de 1% grâce à une performance trimestrielle supérieure aux attentes. Parmi les plus petites capitalisations, le fabricant de nacelles élévatrices Haulotte a pris 14% après avoir connu au cours des trois premiers mois son meilleur trimestre d'activité depuis dix ans, avec 163,2 millions d'euros de facturations (+17%).

Danone a limité son repli à -0,11% après avoir fait état d'un début d'année 2019 conforme aux attentes, avec une croissance organique de ses ventes fortement ralentie par rapport au dernier trimestre 2018 (de 2,4% à 0,8%) mais qui ne remet pas en cause les objectifs annuels. GTT a reculé de façon plus marquée, abandonnant 5,4% à l'annonce d'un recul de 8% du chiffre d'affaires à fin mars, malgré une nouvelle progression du carnet de commandes.

La biotech Cerenis accuse une nouvelle déception avec l'abandon de son projet de rapprochement avec H4 Orphan Pharma, faisant refluer son titre (-4,2%). Dans le même secteur mais sur de bonnes nouvelles cette fois, Gensight Biologics a annoncé des résultats cliniques de suivi à 72 semaines de l'étude clinique de phase 3 RESCUE et son titre a bondi de près de 7% dans des volumes impressionnants (au moins 5% du capital).

Le marché pétrolier limitait sa progression après la publication des données hebdomadaires sur les stocks américains, le baril de Brent gagnant 0,25% à 71,90 dollars tandis que celui de WTI affichait un gain plus modéré de 0,08% à 64,10 dollars. Enfin, la monnaie unique s'appréciait légèrement face au billet vert, à 1,1297 dollar (+0,12%).

Guillaume Bayre - ©2019 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+289.30 % vs +8.20 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat