Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

DANONE

BN - FR0000120644 SRD PEA PEA-PME
70.400 € +1.15 % Temps réel Euronext Paris

Danone : Les Chinois font moins d'enfants, ce qui plombe la croissance de Danone

mercredi 17 avril 2019 à 10h55
La croissance des ventes a ralenti au T1 2019

(BFM Bourse) - La multinationale alimentaire signe un démarrage de l'année conforme aux attentes, avec une croissance organique de ses ventes fortement ralentie par rapport au dernier trimestre 2018 (de 2,4% à 0,8%). Un fléchissement anticipé, qui ne remet pas en cause les objectifs annuels.

Danone a fait état mercredi avant Bourse d'un net ralentissement de sa croissance organique au cours des trois premiers mois de l'exercice 2019, toujours pénalisé par le boycott de ses produits laitiers au Maroc et par la faiblesse de la natalité chinoise qui plombe sa division nutrition infantile. Au premier trimestre 2019, Danone a vu son chiffre d'affaires progresser de 0,9% en données publiées, à 6,138 milliards d'euros, une croissance qui tombe à 0,8% à périmètre et change constants, légèrement au-dessus du consensus établi par l'entreprise qui anticipait 0,7%. Ce chiffre de 0,8% -qui grimpe à 1,5% hors Maroc- est néanmoins largement en-deçà des 2,4% de croissance organique des ventes observé au dernier trimestre 2018 (+2,9% sur un rythme annuel lors de l'exercice écoulé).

Le groupe, propriétaire des marques Évian, Activia, Blédina, Badoit, Volvic, Danette, etc. avait déclaré, en février dernier, par le biais de sa directrice financière Cécile Cabanis, s'attendre à "une croissance et une marge qui devraient s'améliorer tout au long de l'année 2019, faisant face à une base de comparaison défavorable au premier semestre, pour finir l’année avec un taux de croissance des ventes en ligne avec notre objectif de croissance 2020". Mercredi, le groupe indique désormais tabler sur une "accélération à partir du deuxième trimestre". "Les fondamentaux solides de nos activités se confirment, avec des résultats qui seront de plus en plus visibles, dès le deuxième trimestre" développe Emmanuel Faber, le PDG de la multinationale alimentaire.

Boycott au Maroc

Comme prévu, la division "Nutrition infantile" a été sensiblement pénalisée par la baisse des ventes en Chine (-15%), comparée à la très forte croissance (+50%) qu'elle avait enregistrée au premier trimestre de l'exercice précédent. Le groupe français, qui célèbre son 100e anniversaire cette année, prévoit un retour à la croissance au deuxième semestre, quand les bases de comparaison lui seront moins défavorables. Au premier trimestre, le pôle "Nutrition spécialisée" -regroupant la "Nutrition médicale" et la "Nutrition infantile"- affiche tout de même une croissance de 0,4% en données comparables, portée par la partie médicale qui a connu une progression d'environ 5%, tirée par le segment pédiatrique. À noter qu'en dehors de la Chine, la division infantile a également connu une croissance d'environ 5%, grâce à ses performances en Asie du Sud-Est.

Au Maroc, où les produits laitiers du groupe sont boycottés depuis avril et une campagne en ligne contre la "cherté de la vie" ciblant les stations service Afriquia et le lait Danone, les ventes ont encore baissé de 30%, a dévoilé Cécile Cabanis lors d'une conférence téléphonique. Étant donné que ce boycott a commencé en avril 2018, ses effets seront minimisés dans les comptes du groupe dès le deuxième trimestre 2019, a également indiqué la directrice financière de Danone.

Objectifs confirmés

Pour l'ensemble de l'exercice 2019, Danone confirme les objectifs que le groupe s'était fixé en février dernier, à savoir une croissance organique d'environ 3% à un rythme annuel, accompagné d'une marge opérationnelle courante supérieure à 15%. "Nous sommes pleinement confiants dans l’atteinte de notre objectif annuel et réaffirmons notre engagement total à construire une entreprise au cœur de la révolution de l’alimentation" a déclaré Emmanuel Faber, cité dans le communiqué.

Et le dirigeant du groupe de poursuivre : "L’objectif d’une croissance durable et rentable a continué à être notre priorité, avec la cession d’Earthbound Farm (salades bio), et la poursuite du déploiement d’innovations (...) visant à rendre notre portefeuille plus local, plus attractif pour les jeunes générations, et répondant mieux à des modes de consommation en évolution rapide". Annoncée le 11 avril dernier, cette cession "contribuera à l'amélioration de la marge opérationnelle 2019 et entraînera une perte non courante en résultat net d'environ 100 millions d'euros comptabilisée au premier semestre".

Le titre recule

Vers 10h45, l'action Danone réalise la deuxième plus mauvaise performance du CAC 40 avec un repli de 1,7% à 68,48 euros, au lendemain d'un léger repli de 0,43%. Si le titre du géant de l'alimentation est désormais mal orienté sur un mois (-0,8%), il affiche encore un rebond de plus de 11% depuis le début de l'année 2019. La chute de l'action ce jour intervient dans un marché parisien sans tendance et qui évolue proche de l'équilibre depuis l'ouverture (+0,09% vers 10h45 pour l'indice phare).

Quentin Soubranne - ©2019 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur DANONE en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+288.80 % vs +12.26 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat