Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
6 618.34 +0.27 % Temps réel Euronext Paris

Cac 40 : Bien aidé par le rebond des banques, le CAC renoue avec les 6.300 points

mercredi 5 mai 2021 à 13h13
La Bourse de Paris repart de l'avant mercredi

(BFM Bourse) - Au lendemain d'un recul prononcé (-0,89%) causé par le regain des craintes inflationnistes, le CAC 40 rebondit mercredi à la mi-journée, de nouveau aidé par les valeurs cycliques, notamment bancaires, ainsi que par quelques bons résultats.

Le marché parisien redresse la barre ce mercredi, après avoir subi un nouvel accès de faiblesse la veille (-0,89%) sous l'effet d'un nouveau décrochage des valeurs technologiques avec les craintes de normalisation prochaine des politiques monétaires. À l'instar des autres indices européens, le CAC 40 a ainsi ouvert en nette hausse ce matin "sur un rebond technique et malgré les inquiétudes que les taux pourraient être remontés plus tôt que prévu après les propos de Janet Yellen" pointe le directeur des investissements de Mirabaud John Plassard dans sa note matinale. Vers 12h30, le baromètre du marché parisien reprend 0,91% et efface la totalité de ses pertes de mardi, à 6.308,94 points, dans un volume de transactions à peine plus nourri de 920 millions d'euros à ce stade.

Au lendemain de prises de bénéfices en l'absence de nouveau catalyseur, le marché ayant visiblement déjà intégré la reprise économique plus vigoureuse que prévu comme en témoignent les réactions exigeantes aux solides publications trimestrielles, le prudence semble de nouveau laisser place à l'optimisme sur le marché parisien.

Même si, depuis deux semaines, "une forme d'épuisement haussier est à l'œuvre, avec des marchés à la recherche de prétextes pour baisser en ce début de mois de mai", constate Tangi Le Liboux, un stratégiste du courtier Aurel BGC. Néanmoins pas d'inquiétude et "tant que les taux américains restent stables, une baisse un peu appuyée parait peu probable sur les indices", poursuit-il.

Si la Fed, martèle qu'il est encore trop tôt pour penser à relever les taux, l'ancienne patronne de l'institution et désormais secrétaire au Trésor, Janet Yellen, a fait tanguer les marchés en jugeant mardi qu'il faudra peut-être "augmenter un peu les taux d'intérêt pour que l'économie ne surchauffe pas", alors que les indicateurs d'activité records publiés dernièrement laissent craindre une reprise de l'inflation.

À cet égard, les investisseurs ont pris connaissance dans la matinée de l'indice PMI composite du secteur privé dans la zone euro, où l'activité a accéléré le mois dernier, aidée par le retour à la croissance des services en dépit des mesures de restrictions sanitaires. L'indice calculé par IHS Markit ressort légèrement au-dessus de son estimation "flash", à 53,8 contre 53,2 en mars.

Les bancaires recherchées, les résultats de Stellantis salués

Le marché parisien accueille positivement les quelques résultats du jour, à commencer par ceux de Stellantis (+2,7%) qui a fait état d'une progression de 14% à 34,3 milliards d'euros au premier trimestre, même si la pénurie mondiale de puces a empêché le groupe aux 14 marques de produire quelque 190.000 véhicules sur la période. Après une ouverture en hausse, l'assureur Axa s'est retourné et cède 0,6% à la mi-journée, malgré sa confiance affichée dans ses perspectives. Après avoir été malmenée durant la crise, la division Axa XL, spécialisée dans l'assurance dommages aux entreprises, devrait voir progresser son ratio de solvabilité au cours dans les mois à venir, a ainsi prédit le groupe dont les revenus se sont contractés de 3% en ce début d'exercice 2021.

Les bancaires sont à l'honneur au sein du palmarès, avec des gains de 2,8% pour BNP Paribas, 1,3% pour Crédit Agricole et 0,9% pour Société Générale, le compartiment étant considéré comme un refuge contre la volatilité actuelle des valeurs technologiques.

Le groupe canadien Bombardier a annoncé son intention de vendre sa participation restante (3,1% du capital) dans le groupe français Alstom -qui grappille 0,4%- obtenue en lui cédant en janvier ses activités ferroviaires. Le numéro un mondial du traitement de l'eau et des déchets Veolia a retrouvé au premier trimestre un rythme de croissance d'avant la crise sanitaire, avec un chiffre d'affaires supérieur également à 2019 mais le titre évolue peu (-0,4%). Enfin, le groupe chimique belge Solvay (+1,93% à 108,05 euros) a annoncé un bénéfice net en hausse de 1,8% au premier trimestre et revu légèrement à la hausse ses perspectives pour l'année, son titre prend 2,7%.

Le pétrole tutoie de nouveau les 70 dollars

Porté par l'optimisme des investisseurs vis-à-vis de la reprise économique en Chine, aux Etats-Unis et en Europe, les cours pétroliers font fi de la situation sanitaire particulièrement dégradée en Inde et poursuivent leur hausse. Peu avant 13h, le baril de Brent ajoute 1,22% à ses gains des deux séances précédentes, à 69,72 dollars, quand le WTI prend 1,19% à 66,47 dollars. Sur le Forex, la parité eurodollar est quasi-stable à la mi-journée (+0,04% à 1,2014 dollar) après ses importantes variations des derniers jours.

Quentin Soubranne - ©2021 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+319.10 % vs +33.14 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat