Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
4 747.35 +1.11 % Temps réel Euronext Paris

Cac 40 : Après la déception de la BCE, la Bourse de Paris a repris des couleurs

vendredi 26 juillet 2019 à 18h20
Le CAC termine la semaine sur un gain de 0,57%

(BFM Bourse) - Le CAC 40 a fini la semaine en hausse de 0,57%, au-dessus des 5.600 points, après avoir pris du recul sur les annonces de la BCE et analysé une avalanche de résultats de sociétés.

La Bourse de Paris a fini la semaine en hausse de 0,57%, au-dessus des 5.600 points, après avoir pris du recul sur les annonces de la BCE et analysé une avalanche de résultats de sociétés. L'indice CAC 40 a pris 32 points à 5.610,05 points, dans un volume d'échanges étoffé de 3,7 milliards d'euros. La veille, il avait fini en repli de 0,50%. Après une ouverture hésitante, la cote parisienne s'est installée dans le vert et n'en a plus bougé. Sur l'ensemble de la semaine écoulée, l'indice a gagné 1,04% et ses gains depuis le 1er janvier atteignent désormais 18,59%.

Globalement, la Banque centrale européenne a confirmé les attentes du marché en évoquant une baisse d'ampleur du taux d'intérêt dans un avenir proche, soit vraisemblablement une détente de plus de 10 points de base (portant le taux directeur en-deçà de -0,5%) dès septembre et en affirmant étudier les modalités d'un nouveau programme de rachat d'actifs. Qui plus est la BCE a modifié ses indications prospectives en affirmant que les taux resteraient pour longtemps à leur niveau actuel "ou plus bas" et fait évoluer son objectif d'inflation, autour de 2% mais qui pourrait désormais être légèrement supérieur suivant le cas.

Après avoir digéré toute la portée des annonces de la banque centrale, la place parisienne a donc retrouvé ses plus hauts niveaux annuels, aidée par des résultats globalement porteurs, malgré réaction négative aux résultats de Kering, par exemple.

Du côté des indicateurs, la croissance américaine a marqué le pas au deuxième trimestre par rapport au début de l'année, mais a affiché un rythme encore solide et sensiblement meilleur que prévu, à 2,1% quand le consensus anticipait 1,8%, soutenue par la consommation des ménages.

Kering lanterne rouge

Sur le front des valeurs, le marché a affronté une déferlante de résultats d'entreprises, dont plusieurs poids lourds du CAC 40. Kering a fermé la marche au sein du CAC 40 (-7%), lesté notamment par une croissance un peu moins forte des ventes de Gucci et par un bénéfice net divisé par quatre sous l'effet d'un lourd redressement fiscal en Italie. De l'autre côté du palmarès, Vivendi a fini en tête de l'indice (+6%) en profitant d'un bénéfice net qui a plus que triplé au premier semestre, grâce notamment au dynamisme du label Universal Music Group (UMG) tandis que les revenus du groupe Canal+ ont continué de décroître.

Saint-Gobain a aussi avancé(+3,7%) après avoir enregistré, au premier semestre, une progression de ses ventes de 4,3%, soutenues par des volumes et des prix en hausse, assorti d'un résultat d'exploitation en amélioration de 8,3%. Sur le SRD, Sopra Steria a décollé de 17%, l'entreprise de services du numérique ayant elle aussi été portée par des résultats meilleurs qu'attendu au premier semestre, qui lui permettent de réviser à la hausse sa prévision de croissance pour l'exercice. Spie s'est également apprécié de 7,2%, soutenu par un retour dans le vert au premier semestre et la confirmation de ses objectifs de croissance pour 2019. Fnac Darty a en revanche lâché 9%, souffrant d'un bénéfice net courant qui a fondu pour s'établir à 100.000 euros au premier semestre.

Imerys s'est enfoncé de 9,3%, lourdement pénalisé par des ventes en dessous des attentes au premier semestre et l'anticipation d'une baisse de son résultat net courant sur l'exercice. Europcar Mobility a également connu une séance difficile (-7,1%) après avoir dévoilé une perte triplée au cours du premier semestre. Enfin, Bourbon a perdu 17,3% pour la reprise de sa cotation, interrompue en début de semaine à la demande de l'entreprise qui, incapable de faire face aux demandes de ses créanciers, a demandé l'ouverture d'une procédure de redressement judiciaire pour sa holding.

Du côté du pétrole, le baril de brut léger texan (WTI) gagne 0,79% à 56,33 dollars, et le Brent monte de 0,95% à 63,68 dollars vers 18h15.. À la même heure, l'euro lâche encore 0,28% face au billet vert à 1,1117 dollar.

(avec AFP)

Quentin Soubranne - ©2020 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+311.30 % vs -4.50 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat