Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

KERING

KER - FR0000121485 SRD PEA PEA-PME
668.800 € +1.01 % Temps réel Euronext Paris

Kering : Le marché sanctionne lourdement le ralentissement de la croissance de Gucci

vendredi 26 juillet 2019 à 11h00
Le ralentissement des ventes de Gucci pèse sur le semestre de Kering

(BFM Bourse) - Si le groupe enregistre une croissance de 18,6% de ses ventes et de 24% de son résultat opérationnel courant au premier trimestre, le titre Kering chute lourdement vendredi matin. Les investisseurs sanctionnent notamment le ralentissement de la croissance de la marque phare Gucci.

Après quelques minutes de flottement devant l'afflux d'ordres vendeurs, l'action Kering a affiché un plongeon de 9% à 463,1 euros à l'ouverture vers 9h05. Vers 11h00, le titre du n°2 mondial du secteur (derrière LVMH) cède encore 7,5% à 471 euros, de loin, la plus forte chute d'un CAC 40 qui évolue proche de l'équilibre. Le groupe de luxe semble devrait donc enregistrer une quatrième séance consécutive de baisse (-9,2% sur cinq jours) et son titre renoue avec un plus bas de près de deux mois, depuis le 6 juin dernier. Le plongeon du jour intervient en réaction aux résultats semestriels inférieurs aux attentes présentés jeudi soir après Bourse.

Bénéfice net divisé par quatre

Si le titre est lourdement sanctionné, le groupe dirigé par François-Henri Pinault a tout de même fait état d'une progression de 18,8% de ses ventes en données publiées (et de 15,3% en données organiques) à 7,6 milliards d'euros au premier semestre. Mieux, le résultat opérationnel courant de Kering a bondi de 25,3% à 2,25 milliards d'euros, ce qui représente une marge opérationnelle de 29,5%, en hausse de 160 points de base (ou 1,6%) sur un an. La croissance du chiffre d'affaires a néanmoins ralenti au deuxième trimestre (+13,2%) par rapport aux trois premiers mois de l'année (+17,5%). En revanche, le résultat net part du groupe s'est établi à 579,7 millions d'euros, soit plus de quatre fois moins que le bénéfice net enregistré lors du premier semestre 2018 (2,34 milliards d'euros). Hors éléments exceptionnels, le résultat net grimpe de 25% à 1,56 milliard d'euros.

"La variation par rapport à l’année précédente résulte, d’une part, de la charge d’impôt exceptionnelle liée à l’accord fiscal conclu en Italie le 9 mai 2019 [pour 1,25 milliard d'euros, NDLR] et, d’autre part, de la comptabilisation au premier semestre 2018 de la plus-value nette de Puma de 1,17 milliard d’euros suite à la distribution du dividende en nature" indique le communiqué publié jeudi soir par le groupe. L'amende record infligée par le fisc italien au géant du luxe entre dans le cadre d'un accord à l'amiable met fin à un long contentieux d'évasion fiscale visant Gucci.

La croissance de Gucci ralentit

Plus que les éléments exceptionnels qui se répercutent sur le résultat net part du groupe, le marché sanctionne le ralentissement plus prononcé que prévu de Gucci, qui représente 60% des ventes du groupe. Et après deux années de croissance exceptionnelle (+39,6% en 2017 puis +44,6% en 2018), les ventes de Gucci poursuivent leur phase de normalisation en progressant de "seulement" 16,3% en organique, à 4,6 milliards d'euros. À l'instar de l'ensemble du groupe, celles-ci ont quelque peu marqué le pas lors des trois derniers mois (+12,7%), alors qu'elles avaient crû de 20% au cours du premier trimestre 2019.

Ce relatif ralentissement était toutefois "attendu" car "les bases de comparaison étaient élevées", a souligné le directeur financier de Kering, Jean-Marc Duplaix, lors d'une conférence téléphonique. Ce dernier a d'ailleurs ajouté que la performance de Gucci restait "très solide dans beaucoup de régions", même si elle est "légèrement en retrait aux Etats-Unis, dans un marché qui devient plus difficile pour l'ensemble de nos marques". Sur le territoire américain, le marché du luxe pâtit notamment des tensions commerciales sino-américaines et de la chute du tourisme asiatique. Gucci avait par ailleurs été la cible d'une campagne hostile sur les réseaux sociaux outre-Atlantique après l'affaire dite du "blackface", un col roulé noir perçu comme une représentation raciste du visage des Noirs.

Le résultat opérationnel courant de la marque phare du groupe atteint 1,876 milliard d'euros, en hausse de 26,7% sur un an. Quant à la marge opérationnelle courante de Gucci, elle gagne 220 points de base pour atteindre un niveau record à 40,6 %.

Les autres marques réalisent également des performances solides, bien qu'en retrait par rapport aux exercices précédents. La deuxième marque du groupe, Yves Saint Laurent, enregistre une progression de 15,8% de son chiffre d'affaires -après avoir augmenté de plus de 20% au cours des sept derniers exercices- qui frôle désormais le milliard d'euros. Tiré par la nouvelle pépite du groupe Balenciaga, le pôle "autres maisons" a vu ses ventes croître de 19,2% en comparable, à 1,225 milliard d'euros. Seule Bottega Veneta, une marque italienne spécialisée dans la maroquinerie, constate un recul de 3,8% de ses ventes sur la période, le deuxième trimestre étant cependant "encourageant" avec une activité en légère hausse (+0,8%).

Concernant ses perspectives pour le second semestre, Kering ne donne pas d'objectifs chiffrés mais indique vouloir "améliorer à nouveau sa performance opérationnelle et continuer à faire progresser la rentabilité de ses capitaux employés". Le groupe prévient cependant qu'il évolue actuellement "dans un environnement qui demeure incertain, qu'il s'agisse du contexte macroéconomique, des aléas géopolitiques, des décisions relatives à la politique douanière des États ou de l'évolution des parités monétaires, avec des événements qui peuvent notamment influencer les tendances de consommation et les flux touristiques".

Quentin Soubranne - ©2021 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur KERING en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+312.80 % vs +35.33 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat