Bourse > Apprendre la bourse > Lexique Boursier

Lexique Boursier

Rapport annuel

Ce document essentiel contient les éléments nécessaires à l’information des actionnaires de toute société, cotée ou non, pour la tenue de l’assemblée générale ordinaire annuelle. Il comprend le rapport d’activité du dernier exercice annuel, la présentation des comptes (bilan, compte de résultats, tableau de financement, liste des sociétés consolidées et annexes), certifiés par un ou plusieurs commissaires aux comptes, ainsi que les projets de résolutions soumis aux actionnaires, en vue de l’approbation des comptes, de l’affectation des résultats, de la détermination ou non du dividende, du renouvellement éventuel du conseil d’administration ou du directoire. En France comme dans les autres pays industrialisés, le rapport annuel se présentait au départ sous forme de pages ronéotées. A partir des années 1960, il est devenu un outil plus diffusé, servant à la notoriété de l’entreprise. Certains rapports sont diffusés sous forme de CD-Rom, en complément du support papier. Grâce à la pression des autorités de régulation, la partie financière s’est enrichie d’une présentation des comptes consolidés, en plus de ceux de la société mère, avec des annexes détaillées. Etabli par le président, le rapport d’activité donne des indications essentielles sur les métiers, la stratégie et les perspectives de l’entreprise. Les comptes consolidés révèlent sa santé financière et sa rentabilité. La présentation des résultats de la société mère au cours des cinq derniers exercices permet de suivre l’évolution des dividendes versés et du nombre d’actions formant le capital. Une lecture approfondie fournit des renseignements sur le management, les détenteurs du capital, les moyens de production, les filiales et participations. C’est l’outil de base de l’analyste financier pour établir son diagnostic et un certain nombre de ratios financiers. Sa publication régulière avec le même ordre de présentation permet de mettre en perspective les évolutions sur de longues périodes. Seul bémol, le rapport annuel a le défaut d’être publié trop tardivement, plusieurs mois après la clôture d’un exercice, et une seule fois par an.