Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
4 933.94 +0.26 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : Un peu d'air à court terme, volumes sous surveillance

jeudi 5 mars 2020 à 08h32

(BFM Bourse) - Le CAC 40 (+1,33% à 5 464 points) a repris un peu de hauteur mercredi, avec l'appui en fin de séance de Wall Street, où la perspective d'un duel Joe Biden / Trump en novembre lors des élections présidentielles apporte son lot de soulagement aux yeux des investisseurs. Concernant la primaire démocrate, Joe Biden a pris un avantage important en devançant son grand rival Bernie Sanders (socialiste) dans 9 États sur 14 (dont le Texas qui confère un important vivier de grands électeurs). La probabilité de voir l'ex-vice président de Barack Obama défier Donald Trump en novembre est montée à 75,2%, contre 16,8% pour Bernie Sanders, selon les chiffres cités par Mirabaud Securities (avant les résultats définitifs au Texas). Sanders conserve néanmoins des chances en ayant remporté le vote en Californie, le plus important des 14 Etats en jeu avec 415 délégués, soit plus de 20% des délégués nécessaires pour obtenir l'investiture).

Les marchés avaient été complètement déboussolés la veille après l'annonce par la Fed d'un abaissement de 50 points de base en dehors du calendrier consacré (les réunions programmées de politique monétaire). Cet abaissement si soudain du loyer de l'argent a en outre fait surgir à la mémoire des opérateurs les plus expérimentés, les derniers abaissements des taux fédéraux, dans ces conditions, et dans cette ampleur, à savoir en 2008 (crise financière) et 2001 (attentats du 11/09). Un parallèle qui a de quoi naturellement ajouter de la peur, alors que la Fed se voulait rassurante avec son action de soutien à l'économie face à l'épidémie de coronavirus.

Toujours côté politique monétaire, la Banque du Canada a également annoncé mercredi une baisse de 50 points de base de son taux directeur, tandis que la Banque du Japon et la Banque d'Angleterre ont dit se tenir elles aussi prêtes à agir, dans un contexte sanitaire présentant une menace désormais importante sur l'économie mondiale.

Le bilan du coronavirus Covid19 est désormais, à l'échelle mondiale, de plus de 95 000 cas confirmés, et de près de 3 300 morts. Sur le seul territoire français, 285 cas sont confirmés, et 4 personnes sont décédées.

Au chapitre statistique, pas de surprise à signaler hier avec les données synthétiques du PMI services en Zone Euro. Le baromètre est ressorti pour février en données définitives à 52.6, à proximité immédiate des attentes, et significativement au-dessus de la barre des 50 points. Par ailleurs, les ventes au détails, en Zone Euro, pour janvier, ont progressé de 0.6%, soit une dynamique parfaitement dans la cible. Outre Atlantique, les investisseurs ont pris connaissance des conclusions de l'enquête du cabinet ADP (Automatic Data Processing). Elles sont bonnes et dépassent les attentes: au mois de février, l'économie américaine aurait créé 183 000 postes dans le secteur privé (hors agriculture), illustrant une nouvelle fois l'excellente santé de l'emploi aux Etats-Unis. L'enquête du cabinet privé en ressources humaines, jugée très fiable, précède généralement (et c'est le cas ce mois-ci) de deux jours le rapport mensuel fédéral sur l'emploi privé (NFP, soit Non Farm Payroll).

Côté valeurs, Eurofins Scientific a gagné 5,18% à 491,4 euros. Malgré l'impact significatif (de la cyberattaque subie en juin) sur la performance du groupe en 2019, le groupe de services d'analyses pour la pharmacie et l'agroalimentaire a connu une année 2019 commercialement dynamique, avec notamment un chiffre d'affaires en hausse de 20%. Retrouver davantage d'informations sur la publication ici.

Soitec (+7,27% à 80,40 euros) s'est distingué. Le groupe isérois, fabricant de matériaux semi-conducteurs innovants, indique n'avoir subi à ce jour "aucun impact significatif sur ses activités lié à l'épidémie de coronavirus" et confirme en conséquence ses prévisions pour l’exercice en cours.

Du côté des smallcaps, Mauna Kea a bondi de 14,33% à 1,372 euro (plus de 2 millions de pièces échangées). Les investisseurs ont applaudi l'homologation de la nouvelle version de Cellvizio (plate-forme d'endomicroscopie).

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont très vivement rebondi, après la séance rouge vif de mardi, la Fed ayant déboussolé les salles des marchés. Le Dow Jones a gagné mercredi 4,53% à 27 090 points, et le Nasdaq Composite 3,85% à 9 018 points. Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a progressé de 4,22% à 3 130 points.

Un point sur les autres classes d'actifs à risque: vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traite à un niveau proche des 1.1130$. Le baril de WTI, un baromètre de l'appétit pour le risque sur les marchés financiers, s'échangeait autour de 47,40$.

À l'agenda statistique ce jeudi, à suivre en priorité outre Atlantique la productivité (hors secteur agricole) à 14h30, les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage à 14h30, ainsi que les commandes industrielles à 16h00. Le rapport sur l'emploi (NFP) est attendu demain.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Nous conditionnions l'évolution du CAC à la structure de la bougie hebdomadaire de la semaine passée. Force est de constater le caractère radical de la longueur de son corps noir, qui illustre la mobilisation continue d'un camp vendeur prêt à des décisions tranchées. L'absence, quasiment, d'ombre basse, montre que les probabilités d'atteinte de nouveaux points bas dans le mouvement correctif engagé sont fortes. A terme, une zone comprise entre 5 000 et 5 081 points est identifié comme une base de redémarrage.

Nous avons certes assisté à un légitime rebond de contestation après la formation de deux ombres basses qui ont défini les 5 225 points en garde-fou fragile. Mais l'attitude des cours sur l'initiation de ce rebond, l'absence de gap haussier, même mince, et les volumes décroissants en limitent nos projections sur la durée.

Avis positif toutefois à l'échelle de la séance de ce jeudi.

Il sera primordial d' apprécier la dynamique du rebond technique sur l'ensemble de la semaine, à la fois des cours et des volumes. Et de comparer ces derniers avec leur vigueur et leur croissance sur les cinq séances de peur de la semaine passée.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est positif sur l'indice CAC 40 à court terme.

Ce scénario haussier est valable tant que l'indice CAC 40 cote au dessus du support à 5226.00 points.

Idée d'investissement
avec Société Générale
Si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Turbo Société Générale W696S est adapté.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Positif
Résistance(s) :
5725.00 / 5800.00 / 6000.00
Support(s) :
5226.00 / 5081.00 / 5000.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : Un peu d'air à court terme, volumes sous surveillance (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Un peu d'air à court terme, volumes sous surveillance (©ProRealTime.com)
©2020 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+306.60 % vs -0.75 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat