Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
5 611.69 -1.22 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : Semaine à forts enjeux sanitaires, budgétaires, monétaires...

lundi 7 décembre 2020 à 08h31

(BFM Bourse) - Les principaux indices actions de part et d'autre de l'Atlantique ont terminé la semaine passée par une séance dans le vert, dans un marché qui se montre plutôt confiant dans la capacité d'un accord au Congrès américain sur la signature du plan de soutien. Un optimisme certain émane en effet d'outre-Atlantique, où l'hypothèse de voir débloqué d'ici Noël un nouveau plan de relance, d'environ 900 milliards de dollars, semble prendre corps au vu des déclarations récentes émanant de leaders des deux principaux partis. C'est l'un des grands enjeu de la semaine qui s'ouvre, tout comme l'issue jeudi 10 décembre d'un nouveau Conseil des Gouverneurs de la Banque Centrale Européenne.

Sur ce dernier point, lundi, UBS, dans une note de recherche, disait s'attendre ce que le PEPP (Programme d'achat d'urgence face à la pandémie) soit prolongé de six mois et augmenté de 500 Milliards d'euros, passant de 1 350 Milliards d'euros à 1 850 Milliards d'euros. Toujours selon la banque suisse, le TLTRO (Targeted Longer-Term Refinancing Opérations) serait prolongé jusqu'à mi-2022. Verdict le 10 décembre pour voir dans quelle mesure les attentes d'UBS seront confirmées, et dans quelle mesure de façon plus générale la Banque Centrale Européenne a la possibilité de surprendre encore agréablement le marché dans son attitude dovish (conciliante, accommodante).

L'indice CAC a gagné vendredi 0,62% à 5 609 points, achevant une semaine au bilan solide (+0,20%) au regard de l'avancée des quatre semaines précédentes. L'appui de la macroéconomie aura été solide, avec en particulier, la très bonne dynamique des commandes à l'industrie en Allemagne, en données finales pour octobre, à +2.9% d'une mois sur l'autre, très largement au-dessus des attentes, selon DESTATIS.

Mais le moment fort de cette seconde partie de semaine était sans conteste la publication du rapport fédéral mensuel sur l'emploi. Si les créations de postes dans le secteur privé (hors agriculture) ne se sont élevés qu'à 245 000 en novembre (loin des 610 000 d'octobre et des 480 000 de la cible), le taux de chômage a accéléré sa décrue, à 6.7% de la population active. Quant à la dynamique des salaires, elle amorce une accélération, à +0.3% en rythme mensuel d'un mois sur l'autre. De quoi rassurer quelque peu, après les déclarations de J Powell en début de semaine, sous forme de mises en garde suite à l'euphorie générée par les dernières actualités sur le front vaccinales.

Rappelons que la flambée épidémique, entre baisse des températures et fêtes de fin d'année, est hors de contrôle outre Atlantique. Selon les données de l'Université Johns Hopkins, dont les travaux font autorité en la matière, plus de 227 000 nouveaux cas ont été enregistrés vendredi en 24 heures. Un sinistre record. Autre record, non moins sinistre: les Etats-Unis restent le pays le plus endeuillé de la planète avec plus de 282 000 décès.

Côté valeurs, c'est Derichebourg, sans nul doute, qui a illuminé la cote par un bond de 24,23% à 4,338 euros, dans le sillage de ses résultats annuels. Solutions30 (+5,40% à 19,13 euros) a amplifié sa prise de hauteur, déjà franchement entamée jeudi sur annonce majeure. Les valeurs à fort Bêta actuel Icade (+6,65% à 68,20 euros) et TechnipFMC (+7,56% à 8,20 euros) étaient fort bien orientées, occupant les deux premières places du compartiment A de la cote (grosses capitalisations).

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont poursuivi leur prise de hauteur, à l'image du Dow Jones (+0,83% à 30 218 points) ou du Nasdaq Composite (+0,70% à 12 464 points). Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a gagné 0,88% à 3 699 points.

Un point sur les autres classes d'actifs à risque: vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traite à un niveau proche des 1.2120$. Le baril de WTI, l'un baromètre de l'appétit pour le risque sur les marchés financiers, s'échangeait autour de 46,00$.

À l'agenda statistique ce lundi, à suivre en priorité l'indice Sentix de confiance des investisseurs en Zone Euro à 10h30.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Deux points (liés au demeurant) sont particulièrement intéressants à noter sur la configuration graphique de court terme sur l'indice phare:

1) Après la puissance libération d'énergie acheteuse du 09 novembre, a qui a vu les 5 000 points psychologiques voler en éclats, la consolidation consécutive jusqu'au 13 s'est construite sans mouvement correctif, et intégralement au-dessus du corps allongé de la bougie remarquable du 09.

2) Un redémarrage précoce le 16, dans des volumes qui ne se sont pas essoufflés.

C'est finalement la structure même de cette consolidation, qui s'est muée progressivement en mouvement ascendant peu volatile, qui en dit long sur la détermination du camp acheteur. La "tenue" de la moyenne mobile à 20 heures (en bleu foncé en vue horaire) est à ce stade aussi intéressante que prédictive.

Dans l'immédiat, une première alerte annonçant une épisode ponctuelle de prises de profits sous résistance intermédiaires s'est déclenchée lundi. Les signaux pour une reprise des achats seront donnés tout autant par la lecture graphique du CAC que, au cas par cas, par les valeurs à plus fort effet d'amplification du compartiment A de la cote, soit un univers d'investissement formé de façon non exhaustive par Air France, Vallourec, CGG, Sodexo, Mercialys, ...

Dans l'immédiat, une poursuite de la latéralisation est attendue. Sans rapide apport de carburant, elle se poursuivra par une courte correction.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l'indice CAC 40 à court terme.

On prendra soin de noter qu'un franchissement des 5725.00 points raviverait la tension à l'achat. Tandis qu'une rupture des 5343.00 points relancerait la pression vendeuse.

Idée d'investissement
avec Société Générale
Si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Warrant Société Générale 29P9S est adapté.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Neutre
Résistance(s) :
5725.00 / 6000.00 / 6200.00
Support(s) :
5343.00 / 5000.00 / 4515.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : Semaine à forts enjeux sanitaires, budgétaires, monétaires... (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Semaine à forts enjeux sanitaires, budgétaires, monétaires... (©ProRealTime.com)
©2021 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+327.20 % vs +12.89 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat