Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
5 598.18 +0.56 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : Oscillations nerveuses sous les 5 000 points

mercredi 21 octobre 2020 à 08h36

(BFM Bourse) - Après la panne géante subie par Euronext (et les investisseurs !) lundi, l'ouverture mardi s'est effectuée "sans heurts", comme l'avait promis l'opérateur boursier, qui a tenu à préciser qu'il s'agissait d'un simple souci technique, et non pas d'un acte de piraterie (cyber-attaque).

A l'issue d'une nouvelle séance volatile et nerveuse, l'indice phare parisien n'est pas parvenu à affirmer un directionnel de court terme, affaiblissant davantage la configuration technique, sous le seuil psychologique des 5 000 points. Le manque de confiance se mesure au nombre des incertitudes, et à leurs enjeux respectifs: issue de la présidentielle américaine, progression de la pandémie, recherche d'un vaccin, probabilités d'un accord budgétaire au Congrès.

Sur ce dernier point, les opérateurs ne sont plus dupes des éléments de langage employés par l'exécutif, et par Nancy Pelosi, Présidente démocrate de la Chambre des Représentants. Et la crispation s'intensifie à mesure que s'approche l'échéance du 03 novembre.

Sur la question purement politique, Alexandre Baradez (IG) prévient: "Même si Joe Biden devance toujours largement Donald Trump, on note un petit resserrement des pourcentages la semaine dernière et ce week-end. Ce n’est pas l’hypothèse la plus probable, mais si ce mouvement devait se renforcer dans les jours qui viennent, les marchés pourraient à nouveau « pricer » le scénario d’un scrutin serré avec risque de contestation du résultat et donc plus de volatilité à la clé."

Sur le volet du Brexit, Londres et Bruxelles poursuivent leur partie de ping-pong, s'appelant mutuellement à faire un pas l'un vers l'autre pour débloquer les négociations commerciales post-Brexit, plus enlisées que jamais. Le négociateur européen, Michel Barnier, s'est entretenu dans l'après-midi avec son homologue britannique, David Frost, pour tenter de débloquer la situation. "Mon message: nous devrions tirer le meilleur parti du peu de temps qu'il nous reste. Notre porte reste ouverte", a-t-il twitté à l'issue de ce coup de fil. Downing Street a parallèlement fait savoir que la discussion avait été "constructive", mais que "la situation" restait "la même qu'hier".

Au chapitre statistique, peu de choses à se mettre sous la dent mardi hormis l'indice des prix à la production en Allemagne en septembre, dont la dynamique en rythme mensuel (+0,4%) a battu nettement la cible.

Côté valeurs, le fournisseur de l'industrie pharmaceutique Sartorius Stedim Biotech a pris 3,8% après un relèvement de ses perspectives annuelles -le troisième depuis le début de l'année- pour son exercice 2020, et signait ainsi un nouveau record avec une capitalisation proche de 30 milliards d'euros en clôture.

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont pris un peu de hauteur mardi, en clôturant toutefois à distance significative des points hautes de séance, à l'image du Dow Jones (+0,40% à 28 308 points) ou du Nasdaq Composite (+0,33% à 11 516 points). Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a grignoté 0,47% à 3 443 points.

Un point sur les autres classes d'actifs à risque: vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traite à un niveau proche des 1.1850$. Le baril de WTI, l'un baromètre de l'appétit pour le risque sur les marchés financiers, s'échangeait autour de 41,30$.

À l'agenda statistique ce mercredi, à suivre en priorité outre Atlantique les stocks de pétrole à 16h30 et le Livre Beige de la Fed à 20h00.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Le gap baissier du 21 septembre a été comblé dès le tout début de la semaine passée, avant engagement dans une latéralisation nerveuse sous les 5 000 points, puis deux séances au directionnel plus tranché. La formation d'un long biseau (wedge) au tournant du mois d'octobre se sera soldée par une sortie par le bas, pas encore pleinement validée. Dans tous les cas, sous les 5 000 points en données de clôture, la situation graphique de court terme reste préoccupante. Au-delà une zone de respiration, entre 5 000 et 5 130 points serait réintégrée, avec un apport d'oxygène ponctuellement apporté.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l'indice CAC 40 à court terme.

On prendra soin de noter qu'un franchissement des 5000.00 points raviverait la tension à l'achat. Tandis qu'une rupture des 4700.00 points relancerait la pression vendeuse.

Idée d'investissement
avec Société Générale
Si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Warrant Société Générale 1X68S est adapté.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Neutre
Résistance(s) :
5000.00 / 5132.00 / 5330.00
Support(s) :
4700.00 / 4539.00 / 4368.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : Oscillations nerveuses sous les 5 000 points (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Oscillations nerveuses sous les 5 000 points (©ProRealTime.com)
©2020 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+329.20 % vs +12.61 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat