Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
4 729.66 -0.69 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : Nerveusement collé contre les 5 000 points, avant la conférence de presse de la BCE

jeudi 10 septembre 2020 à 08h32

(BFM Bourse) - Bien aidé par le rebond du Nasdaq après trois séances de reflux, l'indice CAC 40 a repassé la barre des 5 000 points mercredi (+1,40% à 5 042 points), dans un marché qui se cherche toujours un directionnel de court terme. Ce jeudi, le marché parisien va devoir composer avec l'issue d'un nouveau Conseil des Gouverneurs de la BCE, rendez-vous monétaire dont la communauté financière n'attend pas d'orientations aussi tranchées que celle de la Fed en début de symposium de Jackson Hole.

Franck Dixmier, Global CIO Fixed Income d'Allianz Global Investors, a commenté: "La réunion de rentrée de la Banque centrale européenne devrait être moins riche en annonces que le discours de la Reserve Fédérale américaine à Jackson Hole. Sa revue stratégique n'est pas attendue avant 2021, et les derniers chiffres concernant la reprise ou l'inflation ne nous semblent pas justifier à ce stade de nouvelles mesures de politique monétaire."

"Il est néanmoins probable que la Banque centrale amplifie son action dans les prochains mois", a poursuivi M Dimier, qui a étayé: "Les nouvelles mesures pourraient inclure une extension des montants du PEPP, que la BCE considère comme son outil le plus efficace, ou une modification de ses paramètres, ajustables à tout moment. Des conditions plus favorables sur les T-LTROs nous semblent également envisageables. Une baisse du taux de dépôt, qui relancerait le débat sensible sur les taux d'intérêts négatifs, nous semble en revanche plus difficile à anticiper."

Valentin Bissat, économiste et stratégiste chez Mirabaud, anticipe: "D'ici à la fin de l'année ou début 2021, la BCE pourrait augmenter la taille de son programme d'achat d'actifs (PEPP) et prolonger sa durée (actuellement jusqu'en juin 2021) afin de remplir son mandat. Même si de telles discussions n'ont pas lieu pour l'instant au sein de la BCE, le changement de cadre de politique monétaire de la Fed (inflation moyenne et accent mis sur l'emploi) soulèvera sûrement des questions pour une institution qui poursuit un mandat unique basé sur un taux d'inflation proche mais inférieur à 2%."

L'appétit pour le risque va devoir par ailleurs se jauger à l'aune des avancées sur le terrain de la recherche d'un vaccin contre le Covid-19, alors même que l'un des produits les plus avancés à ce jour, le vaccin d'AstraZeneca développé en partenariat avec l'Université d'Oxford, voit son processus de mise au point stopper momentanément, en pleine Phase III.

Au chapitre statistique, l'indice des prix à la consommation (+2.4%) et l'indice des prix à la production (-2.0%) sont ressortis, en Chine, en rythme annualisé, dans la cible. Côté emploi américain, les nouvelles offres d'emplois (JOLTS) ont dépassé le consensus.

Côté valeurs, l'interruption de la chute du Nasdaq générait à Paris un soulagement à grande portée, avec en haut du tableau des sociétés par essence exposées à la tech comme STMicroelectronics, fournisseur de semi-conducteurs (+7,3%) aussi bien que des valeurs défensives comme Orange en hausse de 4,8% ou Sanofi (+2,8%), ou des cycliques comme ArcelorMittal (+3,5%).

Mais contre la tendance de la séance, des poids lourds cycliques, de la construction, des services pétroliers, de l'immobilier, de l'automobile ou de l'aérien au sens large ont perdu du terrain. Citons Bouygues (-3,29% à 32,59 euros), Vallourec (-3,20% à 19,118 euros), Nexity (-2,63% à 28,16 euros), Faurecia (-1,88% à 40,70 euros), Airbus (-1,96% à 69,39 euros) ou ADP (-2,03% à 86,80 euros).

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont repassé la marche avant mercredi: le Dow Jones a gagné 1,60% à 27 940 points, et le Nasdaq Composite 2,71% à 11 141 points. Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a gagné 2,01% à 3 398 points.

Un point sur les autres classes d'actifs à risque: vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traite à un niveau proche des 1.1830$. Le baril de WTI, l'un baromètre de l'appétit pour le risque sur les marchés financiers, s'échangeait autour de 37.90$.

À l'agenda statistique ce jeudi, à suivre en priorité la conférence de presse de la BCE à 14h30 et pour les Etats-Unis: l'indice des prix à la production à 14h30, les inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage à 14h30, les stocks des grossistes à 16h00 ainsi que les stocks de brut à 17h00.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Revenons sur le piège à la hausse observé jeudi dernier. Le bull trap (piège à la hausse) est un phénomène classique en finance de marché comportementale: l'acheteur, appâté une première fois, l'est une seconde fois avec le sentiment de faire une affaire encore meilleure avec un point d'entrée jugé bon. Dès lors, la volatilité à la hausse progresse, et l'investisseur est de plus en plus persuadé d'avoir flairé la bonne affaire, sans se poser aucune question sur la justification de la hausse. Si le mouvement haussier ne prend pas corps, le piège se referme.

Pour autant, le cadre technique général ne s'en trouve pas changé. Au harami de la séance du 12 août, a succédé une bougie tout aussi caractéristique lundi 31 août, une bougie dite englobante baissière, dont le corps rouge, déjà ample en soi au demeurant, recouvre intégralement le corps le la bougie précédente, celle de vendredi. Si l'on y ajoute l'observation d'une clôture proche, très proche même, des points bas de séance lundi, des volumes épais et en accélération, et une rupture d'un seuil aussi technique que symbolique, le message délivré est peu avenant.

Dans l'immédiat, tant que l'indice clôture au-dessus des 5 000, l'apport d'oxygène est assuré. En deçà, l'affaire se complique.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l'indice CAC 40 à court terme.

On prendra soin de noter qu'un franchissement des 5070.00 points raviverait la tension à l'achat. Tandis qu'une rupture des 5000.00 points relancerait la pression vendeuse.

Idée d'investissement
avec Société Générale
Si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Warrant Société Générale 1R82S est adapté.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Neutre
Résistance(s) :
5070.00 / 5132.00 / 5509.00
Support(s) :
5000.00 / 4770.00 / 4691.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : Nerveusement collé contre les 5 000 points, avant la conférence de presse de la BCE (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Nerveusement collé contre les 5 000 points, avant la conférence de presse de la BCE (©ProRealTime.com)
©2020 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+331.80 % vs -4.86 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat