Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
5 037.38 +2.60 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : Les 5 000 points mis à rude épreuve

mercredi 8 juillet 2020 à 08h30

(BFM Bourse) - Le CAC 40 a reflué jeudi (-0,74%), en parvenant à préserver le seuil des 5 000 points - seuil qui sera mis à rude épreuve ce mercredi, dans un marché toujours contrarié, pris en étau entre d'une part des indicateurs macroéconomiques avancés qui laissent augurer une reprise plus rapide et vigoureuse qu'initialement anticipé, et d'autre part des statistiques très inquiétantes sur le front de la pandémie, qui constituent une menace, naturellement, pour lesdits scénarios.

L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) avertit clairement: la pandémie est en phase d'accélération dans certaines régions du monde (Brésil, Etats-Unis, Inde, Australie) et le pic n'est pas encore atteint. En France, le Directeur Général de la Santé, Jérôme Salomon, appelle à "se préparer à une reprise de l'épidémie", dans une interview accordée au Figaro.

Un coup d'oeil sur les dernières statistiques américaines fait froid dans le dos. Selon les données compilées par l'Université Johns Hopkins, dont les travaux font autorité en la matière, le nombre de nouveaux cas quotidiens explose depuis le 15 juin et dépasse désormais régulièrement la barre des 50 000, alors que dans le même temps, Donald Trump continue de minimiser cette crise sanitaire. Le coronavirus gagne dangereusement du terrain également en Inde, en Australie et au Brésil, où le Président de la Fédération, J Bolsonaro (extrême droite) a été testé positif au Covid-19. Celui-là même qui qualifiait de "grippette" le Covid.

Au chapitre statistique, déception mardi matin pour les deux principaux chiffres statistiques en Zone Euro: la production industrielle allemande en mai n'a progressé de que 7.8% après un effondrement de 17.5% en avril (rythme mensuel); et la balance commerciale française a vu son déficit mensuel (mai) se creuser à -7.1 Milliards d'euros, davantage que ne le laissait augurer le consensus.

L’économie de la zone euro devrait s’enfoncer dans la récession cette année (-8,7%) et rebondir moins fortement que prévu (+6,1%) en 2021, selon les dernières prévisions de la Commission européenne qui avertit que la France, l’Italie et l’Espagne seront les pays les plus en difficulté. De son côté, l'INSEE avance un chiffre à -9%, dans une note de conjoncture publié ce matin: "Selon ces anticipations établies en juin et fondées sur les évolutions connues puis anticipées à cette date des conditions sanitaires et économiques, ce scénario conduirait à une diminution du PIB sur l’ensemble de l’année 2020 autour de –9 %, soit la plus forte récession depuis la création des comptes nationaux français en 1948."

Côté valeurs, Sodexo, qui a lancé le bal des résultats d'entreprises, a perdu 4,09% à 61,86 euros. Le groupe de restauration collective a (encore) dégradé ses perspectives pour son dernier trimestre (juin-août) en raison de la persistance de la pandémie dans plusieurs régions du globe.

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont également reflué, à l'image du Dow Jones (-1,51% à 25 890 points) ou du Nasdaq Composite (-0,86% à 10 343 points). Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a perdu 1,08% à 3 145 points.

Un point sur les autres classes d'actifs à risque: vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traite à un niveau proche des 1.1300$. Le baril de WTI, l'un baromètre de l'appétit pour le risque sur les marchés financiers, s'échangeait autour de 40,30$.

À l'agenda statistique ce mercredi, à suivre en priorité les prévisions économiques de la Commission Européenne à 11h00, et outre Atlantique, les stocks de brut à 16h00 et les crédits à la consommation à 21h00.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Le seuil hautement psychologique des 5 000 points, après un long combat entre acheteurs et vendeurs, a cédé jeudi. Une mobilisation à l'achat, avec une fédération sectorielle, est encore nécessaire à la qualification durable de ce seuil en support majeur, mais le symbole est marquant. Le pullback de vendredi, très précoce et sans grande participation, n'a pas pour sa part valeur de confirmation. Par ailleurs, les pertes en cours de séance vendredi et lundi ne militent pas pour une extension rapide. Avis neutre ce lundi.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons mentionnées, notre avis est négatif sur l'indice CAC 40 à court terme.

Ce scénario baissier est valable tant que l'indice CAC 40 cote en dessous de la résistance à 5213.00 points.

Idée d'investissement
avec Société Générale
Si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Warrant Société Générale 214DZ est adapté.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Négatif
Résistance(s) :
5213.00 / 5509.00
Support(s) :
5000.00 / 4770.00 / 4691.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : Les 5 000 points mis à rude épreuve (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Les 5 000 points mis à rude épreuve (©ProRealTime.com)
©2020 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+310.80 % vs +1.33 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat