Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
7 143.00 -0.81 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : La volatilité s'installe

lundi 6 décembre 2021 à 08h30

(BFM Bourse) - Vendredi, l'indice CAC 40 a terminé une nouvelle séance de grande volatilité, en baisse de 0,44% à 6 765 points. Les investisseurs restent particulièrement nerveux depuis l'apparition (ou du moins la découverte) d'un nouveau variant du coronavirus à Covid-19, variant baptisé Omicron par l'OMS, dont les scientifiques ne savent à ce stade pas grand chose. Mais cette dose d'incertitude est venue semer le trouble dans une équation de marché déjà complexe avec une inflation qui n'a plus rien de transitoire des deux côtés de l'Atlantique.

Le patron de la Réserve fédérale, Jerome Powell a jeté un froid la semaine passée en reconnaissant, en réponse à une question sur la pertinence de maintenir le terme "transitoire" pour qualifier le pic d'inflation actuel, que le moment était venu de retirer ce mot... Pour le président de la Fed, tout récemment choisi pour un second mandat, si les hausses des prix est globalement liée aux problèmes d'approvisionnement, ces hausses se sont répandues plus globalement et le risque d'une inflation durablement plus élevée s'est accru. Autrement dit, c'est un peu tout le scénario mis en avant ces derniers mois qui est battu en brèche, et le grand argentier reconnaît qu'il va falloir discuter d'un retrait plus rapide des mesures de soutien non conventionnelles, sans même parler d'un resserrement des taux.

Au chapitre statistique, à noter vendredi d'une part la confirmation d'un taux de chômage à 7.3% de la population active en Zone Euro, mais surtout une hausse surprise de 5.4% des prix "producteurs" en rythme mensuel en Zone Euro, c'est-à-dire en comparaison du mois d'octobre sur le mois de septembre. Si l'on compare à octobre 2020, la flambée se chiffre à... 21.9%. Outre Atlantique, c'est le rapport fédéral sur l'emploi de novembre qui a concentré les attentions. Cible complètement manquée sur le rapport, qui montre que l'économie américaine n'a créé sur la période "que" 210 000 postes dans le secteur privé (hors agriculture). La dynamique des salaires ne montrant pas de signes de sur-échauffement, le rapport donne un peu de "mou" à la corde de J. Powell. Déjà plus tôt dans la semaine, Jean-Jacques Friedman - Directeur des investissements de VEGA Investment Managers, filiale de Natixis Wealth Management se demandait si l'apparition de ce nouveau variant n'accorderait finalement pas le bien le plus précieux au grand argentier: le temps ?

Côté valeurs, Dassault Aviation a gagné 6,48% à 89,60 euros, grâce à la signature d'une commande de 80 avions de chasse Rafale au standard F4 des Émirats Arabes Unis. Le compartiment biotech a été marqué par une déception notable pour Valneva, dont le cours a reperdu 14,5% après les résultats d'un essai de l'université de Southampton qui étudiait six vaccins à titre de rappel, dont le VLA2001 du groupe français.

Les principaux indices sur actions ont terminé dans le rouge vendredi, les dossiers de croissance étant les plus affectés. Le Dow Jones s'est légèrement contracté, de 0,17% à 34 580 points tandis que le Nasdaq Composite a reflué de 1,92% à 15 085 points. Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a perdu 0,84% à 4 538 points.

Un point sur les autres classes d'actifs à risque: vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traitait à un niveau proche des 1,1280$. Le baril de WTI, l'un des baromètres de l'appétit pour le risque sur les marchés financiers, s'échangeait autour de 67,90$.

A suivre à l'agenda ce lundi, à suivre en priorité l'indice Sentix de confiance des investisseurs en Zone Euro à 10h30. Publiés à 08h00, la dynamique des commandes à l'industrie en Allemagne pour octobre a complètement manqué les attentes, reculant de près de 7% d'un mois sur l'autre.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Nous étions dans l'expectative du tracé de l'amplitude d'une vaste figure de consolidation large à venir. C'est chose faite depuis vendredi 26/111, et cet accroissement marquant de la volatilité à la baisse. Résultat: un gap baissier immense et une clôture sur les points bas de séance quasiment. Par ailleurs, le gap haussier du 1er novembre a été intégralement comblé en cours de séance, montrant l'installation de l'indice phare dans un nouveau cadre de travail. Une poursuite d'oscillations nerveuses est envisagée.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l'indice CAC 40 à court terme.

On prendra soin de noter qu'un franchissement des 7000.00 points raviverait la tension à l'achat. Tandis qu'une rupture des 6656.00 points relancerait la pression vendeuse.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Neutre
Résistance(s) :
7000.00 / 7185.00
Support(s) :
6656.00 / 6485.00 / 6270.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : La volatilité s'installe (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : La volatilité s'installe (©ProRealTime.com)
©2022 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+312.60 % vs +43.69 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat