Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
4 569.67 -0.03 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : La BCE a rassuré sans enthousiasmer

vendredi 13 septembre 2019 à 08h36

(BFM Bourse) - "Aussi longtemps que nécessaire": telle a été la formule utilisée par Mario Draghi pour qualifier les mesure de soutien à l'économie, adoptées hier à l'issue d'une réunion très attendue du Conseil des Gouverneurs. Des mesures déjà largement intégrées pat le marché, notamment concernant la baisse du taux de dépôt, qui ont satisfait visiblement, sans galvaniser les foules. Le CAC 40 a gagné hier 0,44% à 5 642 points, dans des volumes conséquents, mais sans terminer sur les points hauts de séance.

Comme prévu, la BCE a abaissé encore son taux de dépôt, de -0,4% à -0,5% (conformément aux prévisions d'une majorité d'économistes, même si certains attendaient une baisse encore un peu plus marquée). Pour la première fois, l'institution (comme le font déjà d'autres banques centrales) mettra en place un système de taux différentiels. Grosso modo, le principe sera d'exempter les banques de l'application d'un taux négatif dans la limite d'un certain montant (seules les sommes au-delà de ce seuil seront frappée d'un taux négatif), ce qui permet de ne pas pénaliser les établissements plus petits n'ayant que de faibles réserves à placer.

Surtout, la banque centrale a annoncé qu'elle va relancer son programme de rachat d'actifs, en injectant chaque mois l'équivalent de 20 milliards d'euros sur les marchés à partir de novembre. Et cette fois, le conseil des gouverneurs s'attend à ce que ce programme se poursuivre "aussi longtemps que nécessaire pour renforcer l'effet accommodant de sa politique monétaire", alors que la précédente vague de QE comprenait toujours une date butoir indicative.

Au chapitre macroéconomique, les indices des prix à la consommation, pour les deux principales économies de la Zone Euro (France et Allemagne) n'ont pas révélé de surprise, la production industrielle en Zone Euro en juillet s'est fortement contractée (-0,4% en rythme mensuel), là où on pouvait s'attendre à une stabilisation.

Outre Atlantique, les opérateurs ont pris connaissance jeudi des inscriptions hebdomadaires aux allocations chômage aux Etats-Unis. A 204 000 pour la semaine du 02 au 08 août, significativement sous les attentes, elles viennent confirmer un peu plus, si c'était nécessaire, l'excellente santé du marché de l'emploi. Bonne nouvelle également, de nature à modérer le caractère accommodant de la Fed, sur le front de l'inflation, avec un indice des prix de base, hors alimentation et énergie, en hausse mensuelle de 0,3% en juillet, au-delà de la cible.

Côté valeurs, Bouygues (-0,63% à 34,78, euros) a tiré plus d'un milliard de la vente de 13% du capital d'Alstom (-4,90% à 37,45 euros).

A l'issue d'une séance de très forte volatilité, le titre Chargeurs a clôturé en nette hausse (+6,77% à 17,04 euros), après la publication de ses semestriels.

A suivre Carmat, qui vient d'obtenir l'accord des autorités américaines à mener une première étude aux Etats-Unis.

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont progressé, sans pour autant terminer sur les points hauts de séance, à l'image du Dow Jones (+0,17% à 27 182 points) ou du Nasdaq Composite (+0,30% à 8 194 points). Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a grignoté 0,29% à 3 009 points.

Un point sur les autres classes d'actifs à risque: vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traite à un niveau proche des 1,1080$. Le baril de WTI, un baromètre de l'appétit pour le risque sur les marchés financiers, s'échangeait autour de 56,30$.

A l'agenda statistique ce vendredi, à suivre en priorité la balance commerciale en Zone Euro à 11h00, et pour les Etats-Unis: les prix à l'importation et les ventes au détail à 14h30, l'indice de confiance des consommateurs (U-Mich) à 16h00, ainsi que les stocks des entreprises, à 16h00 également.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Le marché s'est montré rassuré jeudi, mais l'incapacité à clôturer sur les points hauts de séance, conjuguée à la minceur du corps de la bougie correspondante, et au coup de frein sous une zone de résistance renforcée, constituent des bémols très nets. Seul un franchissement sans hésitation des 5 665 points, donnerait l'allant nécessaire à la poursuite du développement haussier. Avis neutre dans l'immédiat.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l'indice CAC 40 à court terme.

On prendra soin de noter qu'un franchissement des 5665.00 points raviverait la tension à l'achat. Tandis qu'une rupture des 5500.00 points relancerait la pression vendeuse.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Neutre
Résistance(s) :
5665.00 / 6000.00
Support(s) :
5500.00 / 5226.00 / 5081.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : La BCE a rassuré sans enthousiasmer (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : La BCE a rassuré sans enthousiasmer (©ProRealTime.com)
©2020 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+332.80 % vs -8.08 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat