Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CHARGEURS

CRI - FR0000130692 SRD PEA PEA-PME
16.280 € +2.01 % Temps réel Euronext Paris

Chargeurs : Le cours de Chargeurs se rétablit après la publication d'un bénéfice semestriel en net recul

jeudi 12 septembre 2019 à 11h05
Le titre Chargeurs recule dans le sillage des résultats semestriels

(BFM Bourse) - Le groupe industriel Chargeurs a fait part d'un bénéfice net presque divisé par deux sur les six premiers mois de l'année, pénalisé par diverses charges liées aux récentes acquisitions, alors que les ventes ont progressé de plus de 13% en données publiées (-1,9% en organique). Le groupe confirme son objectif d'atteindre le milliard d'euros de revenus d'ici la fin 2021.

En difficultés depuis plusieurs trimestres, le titre Chargeurs connaît une importante volatilité jeudi matin dans le sillage de la publication de résultats contrastés au titre du premier semestre 2019. Tombée à 14,56 euros en début de séance -un plancher depuis novembre 2016- soit une baisse de 8,7% par rapport à la veille, l'action du spécialiste des films de protection de surface (utilisés pour protéger temporairement des pièces neuves, que ce soit dans l'automobile, l'électroménager ou l'industrie), également présent dans l'entoilage technique pour l'habillement et la production de fibres de laine haut-de-gamme fait mieux que se rétablir vers 11h30, reprenant 0,5% à 16,04 euros.

À ce niveau, le parcours de Chargeurs affiche néanmoins encore 25% de repli sur un an glissant.

Bénéfice net divisé par deux

Dans son communiqué publié jeudi avant Bourse, le groupe a fait état d'une croissance globale de 13,6% de son chiffre d'affaires semestriel à 321,6 millions d'euros, soutenu par les acquisitions (notamment celles du groupe chinois PCC Interlining pour 65 millions d'euros et celle du britannique Leach). En termes organiques (à périmètre et change constants), les ventes sont en repli de 1,9% sur l'ensemble des six mois, mais le deuxième trimestre a tout de même renoué avec la croissance (+1% par rapport au deuxième trimestre 2018).

Cité dans le communiqué, le PDG Michaël Fribourg -repreneur de la participation de contrôle de Jérôme Seydoux en 2015- a pointé la "performance courante à haut niveau" réalisée "en faisant le choix d'intensifier et d'accélérer les actions de fond" pour continuer à développer l'activité, Chargeurs confirmant au passage son objectif d'atteindre un milliard d'euros de chiffre d'affaires d'ici à la fin de l'exercice 2021.

Cette stratégie, qui s'appuie sur un "solide pipeline d’acquisitions à fort potentiel de rentabilité" (Main Tape, CPSM (Asidium, Omma, Walco), Leach, PCC et les trois pépites internationales de Chargeurs Creative Collection) engendre des charges exceptionnelles en termes de réorganisations et regroupements d'entreprises. Celles-ci ont pesé à hauteur de 4,9 millions d'euros et provoqué un net recul du bénéfice net du groupe sur les six premiers mois de l'année, à 8,3 millions d'euros contre 15,3 millions d'euros un an auparavant.

Le résultat opérationnel des activités (22,7 millions d'euros, en repli de 8,5% sur un an) a également pâti de l'intensification des investissements et a aussi été pénalisé par la conjoncture dans sa principale division, les films de protection, métier dans lequel Chargeurs revendique la place de n°1 mondial, en baisse de 5,3% à 142 millions d'euros. Les autres divisions sont en revanche en croissance sur le semestre, notamment le pôle "entoilage pour l'habillement" en hausse de 56,5% à 107,7 millions d'euros, porté par l'acquisition de PCC Interlining. Dans la laine peignée haut de gamme -métier sur lequel le groupe se targue de fournir les fibres "les plus fines du monde" et revendique aussi la première place mondiale- la croissance des ventes atteint 8,8% à 58,2 millions d'euros.

Par zone géographique, le groupe réalise 45% de ses ventes en Europe, 31% en Asie (+59% depuis 2015) et 24% en Amérique et compte, à terme, équilibrer sa présence dans le monde en réalisant 1/3 de son chiffre d'affaires dans chacune de ces zones. Parmi les autres objectifs dévoilés par Chargeurs, Michael Fribourg a annoncé un objectif de taux de marge opérationnelle "normative" supérieure à 10% à partir de 2022. Pour l'exercice en cours, le groupe industriel vise une hausse du chiffre d'affaires et table sur un résultat opérationnel des activités supérieur à celui de 2018.

Quentin Soubranne - ©2020 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur CHARGEURS en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+311.10 % vs -7.24 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat