Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
4 598.86 +0.64 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : Groggy, le CAC n'est pourtant pas loin d'un rebond d'ampleur

lundi 16 mars 2020 à 08h32

(BFM Bourse) - Le CAC 40 (+1,83% à 4 118 points) a légèrement rebondi vendredi, pour la dernière séance d'une semaine folle, marquée par deux krachs (lundi -8,39%, et jeudi -12,28%, pire performance sur une séance de l'histoire de l'indice phare hexagonal). Au final, sur l'ensemble de cette semaine noire, le CAC a fondu de près de 20% (19,86%) et aura perdu plus de 1 000 points (1 020,75 points), dans des volumes d'échanges exceptionnels.

La peur accumulée depuis le 24 février, s'est transformée sur des instants bien précis, en mouvement de panique. En cause le développement incontrôlable de l'épidémie de coronavirus Covid-19, dont l'épicentre mouvant est désormais pleinement en Europe. La montée soudaine des niveaux d'alertes un peu partout sur le Vieux Continent, la fermeture de certaines frontières intra-européennes, la limitation des déplacements et la fermeture de commerces non essentiels paralysent l'économie. Un seul exemple emblématique illustre le caractère exceptionnel de la situation, sur le secteur du transport aérien. Le gouvernement italien a annoncé vouloir prendre ponctuellement les rênes d'Alitalia et le gouvernement français n'écarte pas l'idée de renflouer Air-France.

Face aux blocages provoqués par la crise sanitaire, les opérateurs de marché, groggy, sont à l'affût des interventions budgétaires (Etats) et monétaires (grandes Banques Centrales).

Alors que le taux d'intérêt qu'elle applique aux dépôts des banques est déjà négatif, la Banque centrale européenne (BCE) a choisi jeudi de ne pas en modifier le niveau actuel de -0,5%. Pour encourager les banques à soutenir les PME les plus touchées par l'épidémie de coronavirus, l'institution a plutôt misé sur d'autres mesures, et va allouer une enveloppe supplémentaires de 120 milliards d'euros allouée au rachat de dettes publiques et privées directement sur les marchés, à utiliser d'ici la fin de l'année.

"Les marchés n'ont pas du tout validé cette décision, au contraire : les transactions ont même dû être suspendues sur le marché obligataire italien pendant la conférence de presse de Lagarde en raison de la chute des prix. Dans sa déclaration monétaire, la BCE a déclaré qu'elle ne voyait pas de "signes matériels de tensions sur les marchés monétaires ou de manque de liquidités" - une déclaration inquiétante pour les investisseurs étant donné les bouleversements importants que tous les marchés financiers ont connus cette semaine", a commenté Jon Day, Gérant obligataire chez Newton IM.

Ce weekend, et une nouvelle fois en dehors du calendrier consacré, la Fed (Federal Reserve) a abaissé de 100 points de base le loyer du Dollar. L'assouplissement monétaire depuis le début de la crise se chiffre désormais à 150 points de base, et la marge de manoeuvre restant se réduit drastiquement.

Au chapitre statistique vendredi, outre Atlantique, les prix à l'import en février ont décru deux fois moins qu'anticipé. L'indice confiance du consommateur (Université du Michigan), en données préliminaires, a dépassé les attentes à 95,9, limitant son repli.

Côté valeurs, au sein de l'indice phare, certains secteurs se sont offert tout de même un joli rebond, à commencer par celui du luxe, dont les valeurs ont été durement sanctionnées depuis plusieurs semaines, à l'image de Kering (+5,33% à 405 euros), LVMH (+4,44% à 314,90 euros), ou Hermès (+2,29% à 572,8 euros). Respiration également pour les bancaires (+10,30% à 17,148 euros pour Société Générale, meilleure performance de l'indice, +4,06% à 6,862 euros pour Crédit Agricole et +2,35% à 31,73 euros pour BNP Paribas). À l'inverse, TechnipFMC (qui sortira du CAC fin mars au profit de Worldline) a subi le retournement des cours de l'or noir et a bouclé la séance sur une nouvelle chute de 7,18% à 5,842 euros.

En dehors de l'indice phare, les meilleures performances sont à mettre à l'actif des valeurs qui ont le plus chuté jeudi (+12,69% à 4,805 eurospour Air France - KLM, +13,10% à 450,60 euros pour Eurofins, +5% à 5,185 euros pour TF1).

Rubis (Spécialisé dans le stockage et la distribution de produits pétroliers), a enregistré l'une des meilleures performances de la séance (+8,80% à 38,84 euros). Tiré par un bénéfice net en hausse de 23% en 2019, le groupe se dit "bien positionné" face à l'épidémie mondiale de coronavirus qui a pourtant provoqué une chute vertigineuse des cours de l'or noir.

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont très vivement réagi à la hausse vendredi, retraçant une large partie des pertes subies lors du krach de la veille, à l'image du Dow Jones (+9,36% à 23 185 points) ou du Nasdaq Composite (+9,35% à 7 874 points). Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a bondi de 9,29% à 2 711 points.

Un point sur les autres classes d'actifs à risque: vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traite à un niveau proche des 1.1130$. Le baril de WTI, un baromètre de l'appétit pour le risque sur les marchés financiers, s'échangeait autour de 30,50$.

À l'agenda statistique ce lundi, à suivre en priorité l'indice manufacturier de la Fed de New York (indice Empire State) à 13h30.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Après une concentration, sur les trois dernières semaines, de trois clôtures hebdomadaires proches ou sur les points bas de semaines, quatre gaps baissiers majeurs, deux mouvements de capitulation, les points bas de la vague de dégagements ne sont probablement pas encore atteints... Néanmoins, la préparation d'un vif rebond de l'indice, qui sera porté par les valeurs qui auront le plus souffert depuis le 24 février, est en cours. Dans l'immédiat, une ouverture en baisse sensible se profile, avec un probable rééquilibrage des forces en présence en cours de séance.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l'indice CAC 40 à court terme.

On prendra soin de noter qu'un franchissement des 4500.00 points raviverait la tension à l'achat. Tandis qu'une rupture des 3892.00 points relancerait la pression vendeuse.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Neutre
Résistance(s) :
4500.00 / 5000.00 / 5081.00
Support(s) :
3892.00 / 3789.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : Groggy, le CAC n'est pourtant pas loin d'un rebond d'ampleur (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Groggy, le CAC n'est pourtant pas loin d'un rebond d'ampleur (©ProRealTime.com)
©2020 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+332.80 % vs -7.49 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat