Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
6 380.39 -0.08 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : A un cheveu des 6 200 points

mercredi 14 avril 2021 à 08h31

(BFM Bourse) - La hausse surprise (au-dessus du consensus médian, sauf celui de Jefferies), de l'inflation aux États-Unis, n'aura pas rafraîchi l'ambiance dans les salles des marches, de part et d'autre de l'Atlantique, laissant d'ailleurs de marbre les Treasuries à 10 ans, et maintenant la tech américaine au sommet. L'indice CAC 40 a grappillé 0,36% à 6 184 points hier, à proximité désormais immédiate des 6 200 points, soit le sommet estimé d'une phase élargie de consolidation.

J Powell a assuré, dans un discours dimanche soir, que l'inflation, attisée par la perspective d'une reprise économique, ne devrait être que temporaire. Ces commentaires interviennent alors que les craintes inflationnistes ont fait grimper en mars le rendement du bon du Trésor américain à 10 ans, à ses plus hauts niveaux depuis début 2020.

"Les taux vont rester le sujet numéro un pour un certain temps et vont continuer de guider le marché des actions et encore plus pendant cette saison des résultats", souligne Stephen Innes, stratégiste chez Axi. Les investisseurs craignent qu'un emballement des prix n'entraîne un resserrement monétaire plus rapide qu'escompté.

Principal rendez-vous statistique hier, les prix à la consommation, mesure phare de l'inflation ont été publiés par le Bureau of Labor, et ont dépassé les attentes, quel que soit le panier de produits retenus. En particulier, hors alimentation et énergie (éléments jugés volatils), ces prix ont progressé en mars de 0.3% (contre une cible à 0.2%).

Côté valeurs, LVMH (+0,86% à 594,80 euros) a publié ses comptes peu après la clôture. Profitant certes d'un effet de base favorable (-17% en organique au premier trimestre 2020), les ventes du n°1 mondial du luxe affichent un rebond spectaculaire, bondissant de 30% à 14 milliards d'euros (un record) sur les trois premiers mois de l'année 2021. Le groupe dirigé par Bernard Arnault n'avait toutefois pas attendu cette publication pour franchir le seuil des 300 milliards de valorisation boursière en clôture mardi, pour la première fois de son histoire. Air France - KLM cède pour sa part 5% après avoir fixé le prix de souscription de son augmentation de capital dans le bas de la fourchette initialement proposée, correspondant à une décote de près de 9% par rapport à la clôture de la veille. Casino indique de son côté étudier "activement" de "potentielles levées de fonds" pour ses filiales Cdiscount et GreenYellow afin d'accélérer leur croissance, selon un communiqué publié dans la nuit de lundi à mardi, mais cède 0,3% après avoir ouvert dans le vert.

De l'autre côté de l'Atlantique, les principaux indices sur actions ont clôturé à des niveaux proches de l'équilibre (-0,20% pour le Dow Jones et +0,33% à 4 141 points S&P 500) à l'approche du début du bal des trimestriels des bancaires, à l'exception du Nasdaq Composite (+1,05% à 13 996 points), sur un retrait momentané, au second plan, de la thématique inflationniste.

Un point sur les autres classes d'actifs à risque: vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traitait à un niveau proche des 1,1960$. Le baril de WTI, l'un baromètre de l'appétit pour le risque sur les marchés financiers, s'échangeait autour de 60,90$.

À l'agenda statistique ce mercredi, à suivre en priorité la production industrielle en Zone Euro à 11h00 et outre Atlantique, les prix à l'import à 14h30, les stocks de pétrole à 16h30, ainsi que le Livre Beige de la Fed à 20h00, avant un rendez-vous très important demain: les ventes au détail aux États-Unis.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Le CAC 40 a désormais comblé intégralement le "Gap Covid" du 24/02, fossé de cotation ample. Et ce en un temps réduit, du 08 au 10 mars, sur aspiration haussière. Cet événement est majeur sur le plan technique, et montre, par son absence d'hésitation lors du comblement un surcroit de confiance. Désormais, nous arrivons dans une zone dite d'allégement.

Le questionnement sur une diminution du degré d'exposition aux actions s'intensifie pour nombre d'investisseurs. Sans que le directionnel ne change pour autant. Ces questionnements pourront se traduire momentanément par une phase très technique et hachée entre deux bornes, révisées entre 5 870 et 6 200 points. Nous approchons donc de la seconde, et le harami tracé mercredi 31/03 donne un premier signe d'essoufflement.

En sommet de développement haussier de très court terme, les premiers signes d'essoufflement se font jour, en particulier le tracé d'une étoile doji vendredi flanquée de deux bougies, au corps vert jeudi, et au corps rouge lundi, ces deux corps étant construits intégralement sous le corps, par définition ultra mince du doji évoqué.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l'indice CAC 40 à court terme.

On prendra soin de noter qu'un franchissement des 6200.00 points raviverait la tension à l'achat. Tandis qu'une rupture des 6000.00 points relancerait la pression vendeuse.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Neutre
Résistance(s) :
6200.00 / 6710.00
Support(s) :
6000.00 / 5880.00 / 5655.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : A un cheveu des 6 200 points (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : A un cheveu des 6 200 points (©ProRealTime.com)
©2021 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+315.70 % vs +28.35 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat