Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
6 031.48 -0.90 % Temps réel Euronext Paris

Cac 40 : Tendance indécise à la Bourse de Paris, la menace d'une récession inquiète

lundi 23 mai 2022 à 12h48
Le début de séance est indécise à la Bourse de Paris

(BFM Bourse) - La Bourse de Paris peine à dégager une tendance franche à la mi-journée. En forte hausse dans les premiers échanges, le CAC 40 évolue désormais proche de l'équilibre, les craintes d'une récession occupent à ce jour les esprits des investisseurs.

Le rebond matinal est plus que fragile. La Bourse de Paris qui avait entamé ce début de semaine en forte hausse, a faibli devant les craintes de récession pointant à l'horizon des cieux boursiers. Le CAC 40 oscille autour de l'équilibre à 6.284 points vers 12h15, après avoir abordé les premiers échanges de la semaine en hausse de plus de 1%. Vendredi soir, l'indice vedette de la place parisienne avait clôturé en légère hausse de 0,20%, une performance loin d'être suffisante pour combler le repli sur la semaine (-1,22%).

La cote parisienne navigue toujours au gré des inquiétudes sur l'inflation et les menaces d'une récession mais aussi en fonction de l'humeur d'une bourse américaine bien déprimée. Le S&P 500, l'indice fétiche des gérants a enchaîné vendredi soir une septième semaine consécutive en territoire négatif, marquant ainsi une séquence inédite depuis 2001. Idem pour le Nasdaq qui lui est entré en phase de "bear market", c'est à dire que l'indice accuse un repli de 20% et plus par rapport à son précédent sommet d'avril dernier. Pour le Dow Jones, il s'agit de la huitième semaine d'affilée dans le rouge... Les investisseurs réalisent qu'ils n'en ont pas fini avec la question de l'inflation et s'inquiètent désormais de la résistance de la consommation, moteur essentiel de l'économie, après les avertissements émis la semaine passée par le distributeur américain Target (sanctionné par une chute de 25% en Bourse) et même par le leader mondial Walmart, ces derniers laissant entendre que leurs profits sont exposés à l'effet ciseaux d'une hausse des coûts et d'un ralentissement de la demande.

Dans ce contexte, le compte-rendu de la dernière réunion du comité de politique monétaire de la banque centrale américaine sera étroitement surveillé par les opérateurs. Ils tenteront de déceler le moindre indice sur un éventuel durcissement du ton de la Réserve fédérale sur ses taux directeurs.

En Europe, le moral des entrepreneurs allemands est étonnamment bon en mai grâce à la reprise de l'activité dans les services selon l'enquête Ifo. Pour le deuxième mois consécutif, le climat des affaires s'est donc amélioré malgré les tensions inflationnistes, après une lourde chute en mars causée par la guerre en Ukraine. Les conséquences de l'inflation sur les économies mondiales focalisent toutes les attentions alors que la présidente de la Banque centrale européenne (BCE) Christine Lagarde a déclaré qu'une première hausse des taux devrait être décidée en juillet ainsi qu'une sortie des taux d'intérêt négatifs d'ici la fin du troisième trimestre.

Sur le front des valeurs, Eramet reprend plus de 4%. TotalEnergies progresse de 1,72% soutenu par la robustesse des cours de l'or noir.

Sanofi grappille 0,51% alors que la Food and Drug Administration (FDA) des Etats-Unis a approuvé Dupixent (dupilumab) 300 mg, une fois par semaine pour le traitement de l'oesophagite à éosinophiles des patients à partir de l'âge de 12 ans, pesant au moins 40 kg.

Publicis redonne près de 2%, pénalisé par une note de Morgan Stanley qui dégrade son opinion sur le dossier à sous-pondérer avec un objectif de cours de 48 euros.

Lanterne rouge du CAC 40, Vinci lâche plus de 4% alors que plusieurs de ses filiales ont été mises en examen en février pour "corruption privée", a indiqué vendredi le parquet de Nanterre.

Sur le marché des changes, l'euro qui était en difficulté après les actions de la Réserve fédérale américaine sur ses taux, accélère à la hausse face au billet vert à 1,0624 dollar après les déclarations de la BCE sur sa politique monétaire.

Les prix du pétrole restent bien orientés en hausse de 1%, soutenus par l'accalmie sur le front sanitaire en Chine, avec un Brent à 113,92 dollars et un WTI à 111,50 dollars

Sabrina Sadgui

©2022 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+315.70 % vs +21.33 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat