Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
6 903.16 -1.13 % Temps réel Euronext Paris

Cac 40 : Le rebond s'accentue sur le CAC 40, en hausse de près de 1,5% en clôture

lundi 6 décembre 2021 à 18h33
Le CAC 40 gagne près de 1,5% lundi

(BFM Bourse) - Timide en matinée, le rebond du marché parisien s'est progressivement raffermi jusqu'à la clôture, alors que l'hypothèse que le variant Omicron garde une dangerosité modérée prend corps peu à peu.

Selon différents experts, dont le conseiller de la Maison Blanche Anthony Fauci, le variant Omicron ne semble pas présenter un degré de gravité particulièrement important - en tout cas d'après les données recueillies jusqu'à présent. Il faudra potentiellement attendre quelques semaines pour vérifier la proportion de cas graves, mais selon les médecins sud-africains qui ont été les premiers à l'identifier il semble pour l'instant provoquer des symptômes plus légers que les souches précédentes et n'a pas donné lieu à une forte augmentation des hospitalisations (même si l'échantillon observé était réduit). Dans un marché plutôt calme lundi, l'hypothèse optimiste a progressivement pris corps auprès des investisseurs, permettant au baromètre du marché parisien d'engranger finalement 1,48% à 6.865,78 points, proche du plus haut du jour.

Dans l'après-midi, les indices européens ont trouvé un certain relais auprès de Wall Street, où le Dow Jones en particulier s'orientait à la hausse sur les mêmes prémisses.

Pour autant, nombre de pays font actuellement face à une envolée du nombre de contaminations, et après la Belgique, l'Allemagne et les Pays-Bas il n'est pas exclu que la France à son tour renforce différentes restrictions, en fonction des annonces ce soir à l'issue du Conseil de défense sanitaire. La résurgence de la pandémie intervient alors que plusieurs économies de premier plan font face à une inflation clairement supérieure aux objectifs de politique monétaire. La situation diffère bien sûr d'un pays à l'autre en fonction de la vigueur de la reprise économique et de la pression inflationniste sous-jacente. Mais le Fonds monétaire international a reconnu vendredi qu'il était probable que l'inflation soit plus élevée plus longtemps qu'estimé précédemment - et qu'il conviendrait que la Federal Reserve accélère la réduction du montant des rachats d'actifs sur le marché et qu'elle se dirige vers des hausses de taux d'intérêt. D'ailleurs, le billet vert bénéficiait lundi d'un intérêt accru de la part des investisseurs, alors que les réunions respectives de la Fed et de la BCE la semaine prochaine devraient mettre en évidence la divergence des trajectoires des deux banques centrales en termes de politique monétaire. L'euro reperdait 0,27% à 1,2883 dollar en fin de journée.

Le palmarès du CAC 40 n'a pas témoigné d'une grande imagination, essentiellement marqué par un brutal regain d'appétit pour les valeurs qui avaient le plus souffert de la pandémie, à commencer par l'exploitant de centres commerciaux Unibail-RW, qui a repris 6,6%, suivi de Worldline (+5,4%) et de Safran (+5,2%).

À noter une forte ré-accélération également pour les cours pétroliers, soit 71,75 dollars (+2,68%) pour le baril de Brent et 68,14 dollars (+2,84%) s'agissant du WTI, alors que le scénario le plus préoccupant sur le variant Omicron semble s'éloigner. Un mouvement qui a profité à TotalEnergies (+2,6%) notamment.

Modérément recherché en matinée après avoir remporté le contrat de gestion pendant sept ans des services d'approvisionnement en eau potable et en assainissement de la région de Riyad (la capitale et 22 municipalités périphériques), Veolia a accru ses gains jusqu'à près de +2%. Suivant une trajectoire similaire, Saint-Gobain a finalement gagné 1,7% à la suite de l'accord en vue de racheter l'américain GCP Applied Technologies ont conclu un accord en vue de l'acquisition par Saint-Gobain pour une valeur d'entreprise d'environ 2,3 milliards de dollars, nourrissant son ambition de devenir leader mondial de la chimie de la construction.

A l'inverse Eurofins, largement assimilé ces derniers temps par le marché à une valeur Covid, a reperdu 2,8% mais c'est Hermès qui a fini lanterne rouge de l'indice phare à pratiquement -3%, victimes de prises de bénéfices notamment depuis qu'a été officialisée son intégration à l'EuroStoxx 50, largement pressentie.

L'actualité était un peu plus fournie sur le segment des mid et small cas, qui a vu Figeac Aero grimper de 3,3% après la signature avec la SAMI (Saudi Arabian Military Industries, filiale du fonds souverain saoudien) et Dussur (Saudi Arabian Industrial Investments Company) d'un accord pour la création de SAMI FIGEAC AÉRO Manufacturing (SFAM), coentreprise qui vise à construire en Arabie saoudite une usine de production de pièces d'aérostructures de haute précision. Catana Group a crû de 9,7% grâce à la publication des résultats de l'exercice 2020/2021, faisant apparaître une envolée du bénéfice à 14,6 millions d'euros (contre 6 millions en 2019/2020).

Carmat a pour sa part cédé près de 7,5%, alors que la société de technologies médicales a pris l'initiative de suspendre les implantations de sa prothèse Aeson, récemment commercialisée, pour investiguer un problème de qualité de nature non précisée.

Guillaume Bayre - ©2022 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+313.60 % vs +38.87 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat