Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
6 788.44 -0.11 % Temps réel Euronext Paris

Cac 40 : Le luxe et par ricochet le CAC 40 souffrent du ralentissement de la croissance chinoise

lundi 18 octobre 2021 à 13h12
Pénalisé par le luxe, le CAC 40 retombe lundi matin

(BFM Bourse) - Les valeurs exposées à la Chine, au premier rang desquelles figurent les géants du luxe, tirent le marché parisien vers le bas ce lundi en réaction au net tassement de la croissance de la 2e économie mondiale, alors que de nombreux fleurons de la cote tricolore s'apprêtent à dévoiler leurs comptes trimestriels.

Le regain d'appétit pour le risque et l'enthousiasme des investisseurs induit par de premiers solides résultats trimestriels en fin de semaine dernière retombe comme un soufflet en ce lundi matin, alors que "la seconde puissance mondiale voit sa croissance ralentir sur fond de pénurie et de blocages dans les chaînes de production et d’approvisionnement" constate Vincent Boy, analyste marchés chez IG France. S'il était largement anticipé, le tassement de l'activité chinoise est ressorti encore plus marqué qu'attendu (à 4,9% sur un an au troisième trimestre, contre un consensus à 5,0%), soit "le rythme d'expansion le plus lent depuis le troisième trimestre 2020, dans un contexte de vents contraires, notamment la crise énergétique, les goulets d'étranglement de l'offre, la hausse des coûts des matières premières et l'effondrement de l'immobilier", énumère John Plassard, directeur adjoint de l'investissement chez Mirabaud.

Lesté par un compartiment du luxe au rebond la semaine dernière dans le sillage de la probante publication trimestrielle de LVMH, le CAC 40 rétrocède 0,92% (à ses gains hebdomadaires de 2,55% lors de la semaine écoulée) à 6.665 points à 12h30. Le volume de transactions en net recul (830 millions d'euros) atteste de la prudence retrouvée des investisseurs, "d’autant plus que le gouvernement chinois a déclaré que l’inflation devrait rester élevée "pour un certain temps" ajoute John Plassard, réalimentant les craintes d'une poussée durable des prix à la consommation.

Dans ce contexte, les nombreuses publications trimestrielles de la semaine seront particulièrement scrutées, avec notamment Tesla, Netflix, Johnson & Johnson ou encore AT&T aux Etats-Unis, mais également Vinci, Carrefour, Hermès, l’Oréal ou Pernod Ricard en France. Parmi les groupes du CAC, Danone et Worldline dévoileront leurs comptes dès demain, avant l'ouverture.

Valneva redécolle, OVHCloud encore recherché

En attendant, au sein de l'indice phare, les valeurs du luxe subissent donc d'importants dégagements (-3,1% pour LVMH, -2,8% pour Kering, -2,5% pour Hermès). De l'autre côté du palmarès, Alstom reprend 1,9% après été choisi par Ile-de-France Mobilités et la RATP pour fournir les tramways de la ligne T1 en Ile-de-France destinés à remplacer ceux actuellement en circulation.

La vedette du jour sur le marché parisien est sans conteste Valneva, dont les premiers résultats positifs de l'essai de phase 3 de son candidat vaccin, qui démontrent une efficacité supérieure à celui d'AstraZeneca, permettent au titre de redécoller de 43% à 12h45. Après des débuts boursiers particulièrement réussis vendredi (+6,5%), la pépite française du "cloud" OVH prend encore 9% ce lundi à la mi-journée. Porté par la flambée des cours du nickel et du manganèse, Eramet poursuit sa folle remontée (+3,4%) et atteint un sommet depuis près de 3 ans.

Le pétrole continue de grimper

Les cours du pétrole brut battent de nouveaux records pluriannuels ce lundi matin, dans un climat haussier fait de forte demande, notamment avec la reprise du transport aérien et la flambée des autres cours énergétiques, ainsi que d'offre contenue, l'Opep n'étant toujours pas parvenu à atteindre les quotas de production qu'il s'était fixé en septembre, exacerbant le déficit actuel sur le marché. Le cartel et ses alliés ont réduit leur production de 15% de plus que prévu lors du dernier mois, après 16% en août et 9% en juillet, selon des sources au fait de la question qui se sont confiées à Bloomberg. Vers 13h, le baril de Brent gagne 1,1% supplémentaires à 85,8 dollars, quand celui de WTI s'échange à 83 dollars, en hausse de 1,6% par rapport à vendredi.

Les cours s'affolent également sur le marché des cryptomonnaies, où le bitcoin a de nouveau franchi à la hausse les 62.000 dollars ce lundi matin. Sur le Forex en revanche, la monnaie unique revient sous le seuil des 1,16 dollar (-0,07% à 1,1593).

Quentin Soubranne - ©2021 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+313.10 % vs +36.56 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat