Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
4 839.95 -0.07 % Temps réel Euronext Paris

Cac 40 : Le commerce et les prises de bénéfices pèsent sur une Bourse de Paris en léger repli

jeudi 31 octobre 2019 à 13h15
Le CAC 40 en léger recul jeudi à la mi-journée

(BFM Bourse) - Après avoir enchaîné cinq séances consécutives de hausse, le CAC 40 évolue en léger repli jeudi à la mi-journée, entre quelques prises de bénéfices suite au plus haut annuel touché la veille en clôture et regain de pessimisme sur le front commercial.

La Bourse de Paris a ouvert la séance à l'équilibre, confortée par la nouvelle baisse des taux de la Fed, avant de se replier sur fond de prises de bénéfices et de doutes sur l'issue du conflit commercial sino-américain. À 13h15, le CAC 40 cède 0,21% à 5.753,56 points, après avoir lâché jusqu'à 0,8% peu avant 11h, dans un volume d'échanges étoffé de près de 1,5 milliard d'euros.

"Si la Fed n'a pas laissé entendre qu'elle allait poursuivre ses baisses de taux, elle a tout de même admis qu'il n'y aura pas de hausse de taux tant qu'elle n'observera pas une hausse "significative" de l'inflation. C'est en soi une déclaration positive pour les marchés", ont souligné les experts de Mirabaud Securities Genève. Néanmoins, pour Nicolas Chéron, responsable de la recherche marchés chez Binck, il se peut aussi "que les opérateurs vendent la nouvelle de cette troisième baisse de taux cette année après avoir acheté la rumeur ces dernières séances". La Banque centrale américaine (Fed) envisage donc de faire une pause dans sa politique monétaire accommodante, Jerome Powell estimant que celle-ci est actuellement "au bon niveau".

Autre élément susceptible de peser à la baisse sur les Bourses mondiales, sur le front commercial, "les Chinois pourraient durcir le ton dans les discussions avec Donald Trump" relève Nicolas Chéron. En effet, selon des informations de Bloomberg, la Chine douterait désormais de la possibilité de conclure un accord à long terme avec les États-Unis.

Par ailleurs, toujours selon Nicolas Chéron, "nous assistons à un phénomène de prises de bénéfices légitimes après une vague de hausse débutée en octobre, la dernière séance du mois étant souvent propice à des attaques baissières".

La Banque du Japon (BoJ) a, pour sa part, maintenu jeudi sa politique monétaire inchangée, tout en abaissant pour la énième fois ses prévisions d'inflation et de croissance. Et du côté des indicateurs, l'activité manufacturière en Chine s'est inscrite en octobre à son plus bas niveau depuis huit mois. Les investisseurs prendront également connaissance, ans l'après-midi, de la première estimation de la croissance au troisième trimestre en zone euro.

PSA confirme le projet de fusion entre égaux avec FCA

Sur le front de la microéconomie, l'actualité est largement dominée par l'annonce commune de PSA et Fiat Chrysler d'un projet de fusion entre égaux... qui n'en a toutefois que le nom. En réaction à cette annonce et après la présentation des modalités financières de ce mariage à 50-50, le titre FCA bondit de 8,3% à Milan alors que le titre PSA chute de 12,7% à Paris, sa plus forte baisse sur une séance depuis juin 2016. Pour Philippe Houchois, analyste chez Jefferies, ce montage revient pour PSA à débourser une prime de 32% pour Fiat Chrysler.

Parmi les autres mouvements à signaler, Maisons du Monde abandonne 13,5% à 13h40, le distributeur de meubles et d'objets de décoration Maisons du monde ayant abaissé sa prévision de rentabilité pour 2019 alors que la hausse des droits de douane aux États-Unis et des ouvertures de magasins tardives ont pénalisé sa filiale aux Etats-Unis Modani.

L'opérateur européen de satellites Eutelsat recule également de 7,9% après avoir publié un chiffre d'affaires inférieur aux attentes, en recul de 5,2% sur le premier trimestre de son exercice décalé 2019-2020, à 317,6 millions d'euros.

Au sein du CAC 40, Sanofi lâche aussi 1,3% malgré un troisième trimestre légèrement meilleur qu'attendu et la confirmation de son objectif annuel.

Sur le marché pétrolier, les cours des barils des brut sont de nouveau orientés à la baisse, le Brent de mer du Nord cédant 0,6% à 59,88 dollars quand le WTI texan lâche 1,31% à 54,34 dollars.

La parité eurodollar est relativement stable (+0,08% à 1,1163) à 13h45.

Quentin Soubranne - ©2020 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+332.40 % vs -2.64 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat