Bourse > Cac 40 > Cac 40 : Le CAC 40 retombe sous les 4500 points
CAC 40CAC 40 PXI - FR0003500008PXI - FR0003500008
5 114.90 -1.62 % Temps réel Euronext Paris
5 188.92Ouverture : 5 208.85+ Haut : 5 095.12+ Bas :
-1.43 %Perf Ouverture : 5 199.22Clôture veille : 3 115 410 KVolume :

Cac 40 : Le CAC 40 retombe sous les 4500 points

tradingsat

(Tradingsat.com) - La Bourse de Paris a démarré difficilement la semaine (-1,68%), souffrant de nouveau de l'érosion des prix du pétrole, avant une réunion clé de la Fed qui pourrait donner le coup d'envoi d'une remontée de ses taux.

L'indice CAC 40 a perdu lundi 76,49 points à 4.473,07, finissant sous les 4.500 points pour la première fois depuis le 2 octobre. Vendredi, il avait déjà lâché 1,84%.

La cote parisienne a débuté la séance par une progression dynamique, avant de s'essouffler à la mi-journée pour finir clairement dans rouge.

"Les investisseurs sont coincés entre deux réunions de banques centrales, celle de la BCE début décembre qui a fait d'énormes dégâts et celle de la Fed" mardi et mercredi, a résumé Xavier de Villepion, un vendeur d'actions de HPC.

"Le marché est nerveux, il manque de visibilité et ne sait pas très bien à quoi se raccrocher" avant cette réunion, "l'attentisme est donc à son comble, car personne n'a envie de prendre des risques avant jeudi matin", selon lui.

La Fed réunit mardi et mercredi son Comité de politique monétaire (FOMC) avec à la clé un éventuel relèvement de ses taux directeurs qui sont maintenus proches de zéro depuis fin 2008.

"Les investisseurs ont en outre l'oeil rivé sur les cours du baril de pétrole" dont la baisse continue alimente les inquiétudes, a ajouté M. de Villepion.

Dans la matinée le marché a connu un bref sursaut, mais il s'agissait surtout d'un "rattrapage technique, pas d'un mouvement d'investissement", a estimé M. de Villepion.

Sur le front des valeurs, Veolia a signé la plus forte hausse du CAC 40 avec une progression de 3,03% à 21,77 euros. Le marché a très bien accueilli le nouveau plan stratégique du numéro un mondial du traitement de l'eau et des déchets, qui vise un résultat net courant "supérieur à 800 millions d'euros" à l'horizon 2018.

Alors que le pétrole continuait sa dégringolade, les valeurs liées aux matières premières ont accusé le coup. ArcelorMittal a perdu 6,26% à 3,37 euros, et Total 2,9% à 40,6 euros.

Hors indice phare, Maurel et Prom a chuté de 5% à 2,66 euros, et le spécialiste des études sismiques CGG de 3,65% à 2,45 euros, pénalisé également par l'annonce le dépôt de bilan du groupe concurrent norvégien Dolphin Group.

Europacorp est nettement monté (+2,75% à 4,85 euros) porté par la signature d'un accord de distribution pluriannuel avec Amazon.

Le groupe Eramet a baissé sensiblement de 5,51% à 24,51 euros alors que la situation de sa filière Société Le Nickel (SLN) premier employeur privé de Nouvelle-Calédonie, "est extrêmement difficile" et aura "besoin de toutes les énergies" pour s'inverser, selon le nouveau responsable de la branche nickel d'Eramet.

Viadeo a bondi de 39,77% à 2,46 euros, dans l'espoir d'une prochaine solution pour les activités chinoises du réseau social professionnel, grandes consommatrices de cash. Dans une interview au JDN, Dan Serfaty, le PDG de l'entreprise, laisse en effet entendre que "la Chine ne sera plus un poids financier" d'ici la mi-2016.

Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI