Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
6 111.24 +0.90 % Temps réel Euronext Paris

Cac 40 : Le CAC 40 progresse timidement malgré le poids des valeurs technologiques

mardi 4 juin 2019 à 11h53
Le CAC 40 grappille 0,22% à la mi-séance mardi

(BFM Bourse) - Le baromètre du marché parisien affiche une petite hausse à la mi-séance, le repli du secteur technologique après le décrochage du Nasdaq lundi ralentissant sa marche alors que les espoirs des investisseurs se tournent désormais vers la Fed.

Après un gain de 0,65% lundi pour la première séance de juin, la Bourse de Paris enregistre une progression de 0,22% à 5252,97 points vers 12h30 mardi. Si d'un côté l'espoir d'une baisse des taux de la Réserve fédérale américaine dès cet été soutient les valorisations, le compartiment technologique freine le CAC 40 après une séance difficile pour les géants américains du secteur.

Lundi soir, le Nasdaq Composite a cédé 1,6% en clôture alors que Facebook (-7,5%) ferait l'objet d'une enquête de la Federal Trade Commission (l'autorité américaine de la concurrence) pour abus de position dominante, tandis qu'Alphabet (maison mère de Google, qui a cédé 6%) serait carrément dans le viseur du département de la Justice. Certaines sources ont rapporté que le ministère serait aussi sur le point de se pencher sur le cas d'Amazon (d'où un -5% pour le titre) voire Apple (-1%).

Dans ce sillage, on retrouve à Paris dans le palmarès des plus fortes baisses bon nombre de grandes valeurs technologiques comme Altran (-3,3%), Dassault Systèmes (-2,3%) ou Ingenico (-1%), même si le lien entre un logiciel de modélisation 3D et une possible entrave à la concurrence de la part d'un trombinoscope en ligne ne saute pas aux yeux. C'est par ailleurs une valeur technologique qui accuse la plus forte baisse du SBF 120, mais pour des raisons plus spécifiques : Ubisoft cède en effet plus de 5% à l'annonce de ventes de titres de la part de la famille Guillemot.

Dans un tout autre domaine, le constructeur de navires de plaisance et plus particulièrement de catamarans Catana (anciennement Poncin Yachts) sombre de 4% malgré l'annonce d'une hausse de 56% de son résultat opérationnel et d'une multiplication par 2,5 de sa trésorerie au premier semestre 2018-2019.

À l'inverse, CGG grimpe de 7,7% après l'annonce de la conclusion d'un partenariat avec le géant norvégien de l'acquisition sismique marine Shearwater GeoServices, dans le domaine des "streamers". Selon l'accord, CGG cèdera cinq navires (co-détenus avec Eidesvik Offshore) à Shearwater.

Sur le CAC 40, c'est Renault qui se signale particulièrement (+2,9%) alors que le conseil d'administration se réunira dans l'après-midi pour discuter de la proposition de fusion adressée par Fiat Chrysler Automobiles. Le constructeur profite également d'une note de RBC sur le secteur automobile européen, la banque faisant de la marque au losange son titre préféré du secteur.

Tandis que le président de la Réserve fédérale de St. Louis James Bullard -connu pour ses positions très accommodantes- a affirmé hier qu'une baisse des taux de la Fed pourrait "bientôt" se justifier, les opérateurs suivront avec grande attention l'intervention du patron de la banque centrale des Etats-Unis Jerome Powell qui doit s'exprimer, en début d'après-midi, à l'occasion d'une conférence à Chicago.

Du côté des changes, l'euro a grimpé jusqu'à 1,1277 dans la perspective d'une baisse des taux (une chance sur deux qu'elle interviennent dès juillet, selon le consensus actuel) outre-Atlantique. Vers 12h30, la monnaie unique gagnait 0,05% à 1,1248 dollar.

Sur le marché pétrolier, la tendance reste baissière avec un WTI américain à 52,72 dollars (-1%) et un Brent européen à 60,61 dollars (-1,09%).

Guillaume Bayre - ©2020 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+296.80 % vs +22.94 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat