Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
6 712.48 +0.08 % Temps réel Euronext Paris

Cac 40 : La Fed ne compte pas lever le pied sur la hausse des taux, la Bourse de Paris voit rouge

jeudi 3 novembre 2022 à 12h40
Jerome Powell a prévenu qu'une pause dans les hausses de taux était peu probable

(BFM Bourse) - Le CAC 40 évolue en nette baisse à la mi-séance alors que le marché décortique les annonces de la Réserve fédérale et surtout les déclarations de Jerome Powell, jugées restrictives.

Jerome Powell met à mal la Bourse de Paris. Le CAC 40 perd 0,76% à la mi-séance de jeudi, à 6.229,38 points, miné par les commentaires jugés restrictifs du président de la Réserve fédérale américaine (Fed).

La banque centrale a comme anticipé par le marché relevé ses taux directeurs de 75 points de base, soit 0,75 point de pourcentage. Mais les déclarations de Jerome Powell ont douché les espoirs des investisseurs qui espéraient un "pivot" - c’est-à-dire la fin du cycle de resserrement monétaire - rapide de la part de la Fed.

Le banquier central a notamment indiqué qu’il était "très prématuré" de penser à faire "une pause" sur les hausses de taux.

La Fed ne va pas lever le pied

"Le message qui est ressorti de la dernière réunion est que la Fed ne va pas lever le pied, ce qui signifie que les traders et les investisseurs ne devraient pas envisager que la Fed réduise le rythme de ses hausses de taux directeurs", estime Naeem Aslam d’AvaTrade.

"La décision de la Fed et ses dernières orientations sont conformes à notre opinion récente selon laquelle il est trop tôt pour se positionner en faveur d'un pivot accommodant de la politique monétaire", considère de son côté Mark Haefele, directeur des investissements d’UBS Wealth Management.

"Une décélération du rythme des hausses de taux par rapport à la norme récente de 75 points de base est possible. Mais cela dépendra probablement de données plus récentes sur l'inflation et l'emploi d'ici à la réunion du 14 décembre", ajoute-t-il.

Toujours sur le plan de la politique monétaire, les investisseurs suivront les annonces de la Banque d’Angleterre à 13h.

BNP Paribas en vedette, CGG sombre

Du côté des valeurs, la finance est à l’honneur. BNP Paribas prend 2,7% tandis qu’Axa s’adjuge 2,3%, la banque et l’assureur étant tous deux portés par des résultats trimestriels supérieurs aux prévisions des analystes.

En revanche, Legrand cède 7,7% après avoir fait état de résultats sur neuf mois en ligne avec les attentes. Mais ses marges se sont nettement effritées en raison de l’inflation.

Faurecia (-8%) cale violemment après avoir livré sa feuille de route. L’ensemble du compartiment automobile souffre, Plastic Omnium perdant 4,3% et Renault 4,2%. Même Stellantis, qui a publié des ventes trimestrielles nettement au-dessus des attentes, recule de 3,2%.

Le gadin du jour est toutefois signé CGG (-27%) qui a publié des résultats trimestriels décevants.

Sur les changes, le regain d’aversion pour le risque favorise le dollar. L’euro perd ainsi 0,7% face au billet vert à 0,9745 dollars. Les contrats pétroliers, eux, baissent. Le contrat de janvier sur le Brent de mer du Nord abandonne 1,4% à 94,86 dollars le baril, tandis que celui sur le WTI coté à New York cède 1,6% à 88,55 dollars le baril.

Julien Marion - ©2022 BFM Bourse
Votre avis
Portefeuille Trading
+315.90 % vs +35.03 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour