Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
6 563.20 +0.14 % Temps réel Euronext Paris

Cac 40 : La Bourse de Paris rebondit de 2% alors que l'euro se rapproche de la parité

mercredi 6 juillet 2022 à 17h39

(BFM Bourse) - Encore timide en matinée, le rebond s'est accéléré mercredi soir sur le marché parisien permettant au CAC 40 de combler une bonne partie de ses pertes de mardi en remontant de plus de 2%, une performance en partie mécanique sous l'effet de la chute de l'euro qui se rapproche dangereusement de la parité avec le billet vert.

Sans effacer l'intégralité de ses pertes de la veille, la Bourse de Paris a tout de même remonté une bonne partie de la pente en finissant à 5.912,38 points mercredi, un gain de 2,03% - soit près de 120 points repris sur les 160 abandonnés mardi.

Encore faut-il souligner que cette performance s'entend "en monnaie locale" : pour les investisseurs internationaux, le rendement des placements sur des actifs libellés en euros, telles que les actions composant le CAC 40, la chute continue de l'euro commence à connaître une érosion substantielle alors qu'elle avantage facialement les revenus que les sociétés françaises empochent à l'étranger une fois convertis. La monnaie unique descendait à 1,0169 dollar (-0,94%), du jamais vu depuis décembre 2002. La parité de 1:1 avec le dollar, qu'on n'a plus vue depuis novembre 2002, n'est vraiment plus très loin (la parité avec le franc suisse a été touchée il y a quelques jours déjà, l'euro n'achète actuellement plus que 0,9934 franc).

Les indices américains de leur côté évoluaient à proximité de l'équilibre, dans l'attente de la publication du compte rendu de la dernière réunion de la Réserve fédérale, un document comme toujours scruté de près pour tenter de calibrer les efforts de la banque centrale des Etats-Unis en matière de lutte contre l'inflation - sans qu'on puisse vraiment imaginer que le tableau de fond diffère de ce qu'on y a lu jusqu'à présent...

Alstom et Safran se distinguent

Néanmoins plusieurs valeurs parisiennes ont eu le mérite de progresser parfois assez nettement à la faveur d'une actualité micro-économique un peu plus encourageante ou en tous cas mieux valorisée. Ainsi, la commande de 387 millions d'euros reçue en Inde par Alstom pour 156 voitures "Movia" destinées aux métros de Bhopal et Indore a permis au titre de gagner 4,8%. Safran s'est adjugé 3,85% alors qu'Air France a choisi (après KLM il y a quelques mois) le moteur LEAP pour sa future flotte d'A30neo, un marché de 200 moteurs environ. Airbus a gagné 3,6% dans cette perspective également.

Atos (+9,3%) a enregistré un rebond technique favorisé par la montée de Bank of America à son capital, au-delà du seuil de 5%, tandis qu'EDF a bondi de 14,5% (limitant à un peu plus de 30% son retard depuis début 2022) alors que la Première ministre a évoqué une nationalisation complète, suggérant un rachat des minoritaires.

Parmi les plus petites capitalisations, le référencement de matériel informatique de Metavisio, le titulaire de la licence Thomson Computing, par le géant européen de la distribution Lidl a permis une hausse de 6,9% tandis que le groupe mariligérien Manitou a gagné 1,4% après une décision globalement en sa faveur d'un tribunal britannique dans le cadre de son litige avec JCB.

Après avoir perdu jusqu'à près 10% mardi avec les craintes d'une récession prochaine, soit la pire séance depuis début mars, les cours pétroliers s'enfonçaient encore davantage avec un baril de WTI à 96,19 dollars (-3,33%) en fin de journée, quand le Brent perdait 2,93% à 99,76 dollars.

Guillaume Bayre - ©2022 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+313.70 % vs +32.03 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat