Bourse > Alcatel-lucent > Alcatel-lucent : Taxe sur les transactions financières, rappel
ALCATEL-LUCENTALCATEL-LUCENT ALU - FR0000130007ALU - FR0000130007
3.500 € 0.00 %
-Ouverture : -Perf Ouverture : -+ Haut : -+ Bas :
3.500 €Clôture veille : -Volume : 0.00 %Capi échangé : 12 386 M€Capi. :

Alcatel-lucent : Taxe sur les transactions financières, rappel

tradingsat

(Tradingsat.com) - Avec un CAC 40 désormais tout près des 4700 points, les valorisations de sociétés cotées à Paris continuent sur leur pente ascendante. La remontée du marché ces dernières années n'a toutefois pas que des conséquences positives pour les investisseurs en actions dont le siège social est situé en France, en particulier sur le plan fiscal. La taxe sur les transactions financières, en place depuis le 1er août 2012, s’applique en effet aux opérations sur les titres de sociétés françaises dont la capitalisation boursière dépasse le milliard d'euros, dont le nombre augmente petit à petit.

Pour rappel, la liste des sociétés en question, actualisée fin décembre 2014, comprend désormais 134 valeurs, contre 128 l’an dernier et 109 initialement.

Il s’agit de : Accor, Aéroports De Paris (ADP), Air FranceKLM, Air Liquide, Alcatel-Lucent, Alstom, Altarea, Alten, Altran Technologies, Areva, Arkema, Artois N, Atos, Axa, Bic, Biomerieux, BNP Paribas, Boiron, Bolloré, Bourbon, Bouygues, Bureau Veritas, Burelle, Cambodge (compagnie du), Cap Gemini, Carrefour, Casino Guichard, CFAO, CGG, Christian Dior, CIC, CNP Assurances, Coface, Colas, Crédit Agricole SA, Danone, Dassault Aviation, Dassault Systèmes, Edenred, EDF, Eiffage, Elior, Eramet, Essilor International, Euler Hermès Group, Eurazeo, Eurosic, Eutelsat Communications, Faurecia, FFP, Fimalac, Financière Odet, Foncière des murs, Foncière des Régions, Foncière Lyonnaise, Fromageries Bel, Gaz transport Technigaz, GDF Suez, Gecina, Groupe Eurotunnel, Havas, Hermès International, Icade, Iliad, Imerys, Ingenico, Ipsen, Ipsos, JC Decaux SA, Kering, Klepierre, Korian-Medica, Lafarge, Lagardère S.C.A., LDC, Legrand, Lisi, L'Oréal, LVMH, Mercialys, Metropole TV, Michelin, Moncey Financière Nom, Natixis, Neopost, Nexans, Nexity, Norbert Dentressangle, Numericable-SFR, Orange, Orpea, Paris-Orléans, Pernod Ricard, Peugeot, Plastic Omnium, Publicis Groupe, Rallye, Rémy Cointreau, Renault, Rexel, Rubis, Safran, Saint-Gobain, Sanofi, Sartorius Sted Bio, Schneider Electric, Scor Se, SEB, Société Générale, Sodexo, Somfy SA, Sopra Group, Suez Environnement, Tarkett, Technicolor, Technip, Teleperformance, TF1, Thalès, Total, Ubisoft Entertainment, Unibail-Rodamco, Unibel, Valéo, Vallourec, Veolia Environnement, Vicat, Vilmorin & Cie, Vinci, Virbac, Vivendi, Wendel, Worldline, Zodiac Aerospac.

Inspirée de l'idée formulée en 1972 par le prix Nobel d'économie James Tobin, cette taxe, voulue par Nicolas Sarkozy contre l'avis des milieux financiers, devait initialement se monter à 0,1% du montant de l'acquisition de titres de sociétés françaises dont la capitalisation boursière dépasse le milliard d'euros. A son arrivée en 2012, la majorité socialiste a fixé le taux à 0,2%.

Dans la pratique, le courtier qui gère votre compte s'occupe de collecter la taxe et de la verser à l'administration fiscale.


Je donne mon avis

TÉLÉCHARGEZ GRATUITEMENT L’APPLI