Connexion
Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

Pétrole Brent

BRN - MP0000000BRN
- -

Pétrole brent : Le baril de pétrole WTI passe sous la barre des 50 dollars, le Brent sous les 55 dollars

lundi 3 février 2020 à 18h20
Le WTI sous les 50 dollars, le Brent sous les 55 dollars

(BFM Bourse) - Les prix des barils des deux références mondiales de pétrole brut léger refluent encore brusquement alors que le plus gros raffineur d'Asie, le chinois Sinopec, a demandé à ses installations de réduire leur débit de 600.000 barils par jour. Le WTI et le Brent chutent à leur plancher depuis janvier 2018.

Alors que nous vous indiquions lundi matin que les barils de Brent et de WTI étaient entrés en "bear market" (correction supérieure à 20% depuis leur plus haut respectif, du 3 janvier dernier en l'occurrence) à l'ouverture des Bourses chinoises, les deux références mondiales de brut léger étaient parvenues à effacer leurs pertes matinales à la mi-journée (-0,3% pour le Brent, +0,3% pour le WTI).

Un sursaut qui n'aura été que de courte durée puisque les cours de l'or noir ont de nouveau brusquement plongé en début d'après-midi, pour afficher des replis de 3,34% à 54,73 dollars pour le Brent et de 2,37% à 50,34 dollars pour le WTI (qui est brièvement tombé à 49,94 dollars le baril vers 17h30). Le baril de Brent européen touche ainsi un plus bas en séance depuis le 2 janvier 2019, quand celui de WTI texan tombe à un plancher depuis le 4 janvier 2019, il y a plus d'un an.

Le groupe chinois Sinopec, plus gros importateur mondial et premier raffineur d'Asie, a en effet demandé à ses installations de réduire leur débit d'environ 600.000 barils par jour (12% de l'activité) ce mois-ci, car la propagation rapide du coronavirus frappe la demande de carburant, a en effet appris Reuters de sources proches du dossier. Une information qui vient confirmer les craintes des investisseurs quant à l'évolution de la demande chinoise (donc mondiale) d'or noir en réaction à la propagation du coronavirus 2019-nCoV.

Parallèlement, l'"Opep+" (les pays membres de l'Opep plus la Russie) envisage une réduction supplémentaire de sa production de 500.000 barils par jour selon plusieurs sources au sein du cartel et dans le secteur, ce qui porterait à un million de bpj la réduction volontaire de production des pays membres du cartel.

Quentin Soubranne - ©2020 BFM Bourse
Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+306.40 % vs -16.43 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat