Lexique Boursier

Moyenne à la baisse

Un investisseur en warrants table sur des performances élevées compte tenu du risque pris, supérieur à celui pris avec une action, surtout si le prix d’exercice du warrant sélectionné est éloigné du cours de l’actif sous-jacent. Du coup, toute anticipation erronée risque d’être immédiatement sanctionnée.

Par exemple, vous anticipez une forte hausse du marché et vous décidez d’acheter un call sur l’indice CAC 40. Si l’indice phare décale à la baisse, vous pourriez être tenté d’acheter à nouveau à un cours largement inférieur, afin d’abaisser votre prix de revient moyen. Votre objectif : diminuer les pertes et, pourquoi pas, bénéficier d’un gain en cas de redressement de l’indice. Cette attitude est à proscrire, car une hausse du sous-jacent n’aurait pas forcément le résultat escompté, par exemple si le CAC 40 remontait trop tardivement.

En cas de stagnation de l’indice, le warrant perdrait en effet progressivement de sa valeur temps. Il est donc préférable de fixer des seuils de sécurité afin d’éviter de perdre la totalité de l’investissement. Car si une moyenne à la baisse peut être envisagée pour une action dans une optique à long terme, l’achat d’un warrant est une opération où le temps joue contre l’investisseur.

Savoir couper ses positions en cas d’erreur afin de limiter les pertes est donc aussi important que de savoir choisir ses warrants.

TradingSat
Portefeuille Trading
+275.50 % vs +7.52 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat