Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

CAC 40

PXI - FR0003500008
5 153.19 +1.79 % Temps réel Euronext Paris

CAC 40 : Violent retour des craintes initiales

vendredi 8 février 2019 à 08h33

(BFM Bourse) - Plombé par des révisions en baisse prononcée de la croissance en Zone Euro, et par des doutes de plus en plus forts sur une hypothétique entente sur les sujets commerciaux entre Washington et Pékin avant la date butoir du 1er mars, le CAC 40 a perdu 1,84% à 4 985 points. Publicis a lourdement pesé, par ailleurs.

La Banque Centrale Européenne (BCE) a révisé sa prévision de +1,9% à +1,3% pour l'année 2019 (Zone Euro), mettant en avant le ralentissement particulièrement important en Italie mais aussi en Allemagne, où la production industrielle a de nouveau reculé de 0,4% en décembre (après -1,4% en novembre).

Par ailleurs, le ton s'est durci entre Washington et Pékin alors que la date butoir pour laquelle les deux superpuissances s'étaient engagées à la signature d'un accord approche. Il apparait désormais peu probable que Donald Trump rencontre Xi Jinping d'ici la fin du mois. Lawrence Kudlow, principal conseiller économique de la Maison Blanche, a de son côté déploré un "gap immense" à combler entre les exigences des deux puissances commerciales avant d'envisager la signature définitive d'un accord.

Côté valeurs, Publicis (-14,84% à 46,84 euros) a décroché, sur des points bas inédits depuis février 2016. Si le groupe publicitaire a pleinement atteint ses objectifs financiers 2018, le dernier trimestre a été marqué par une panne de croissance dans la publicité traditionnelle, notamment dans le secteur des biens de consommation aux Etats-Unis, qui semble se poursuivre en ce début d'année.

Le secteur automobile au sens large (équipementiers inclus) était à la peine jeudi, avec les craintes sur le commerce et la croissance mondial. Peugeot a perdu 2,97% à 20,92 euros, Faurecia 6,50% à 36,27 euros, Michelin 4,03% à 91,94 euros, Renault 4,24% à 57,87 euros, Valeo 7,24% à 25,00 euros, et Plastic Omnium 5,64% à 22,27 euros.

Société Générale (-6,77% à 24,705 euros) a publié jeudi des résultats annuels conformes aux attentes. Mais la banque reconnaît qu'elle va devoir réduire la voilure sur ses activités de marché à horizon 2020, "dans un contexte de marché difficile".

Total (-1,51% à 48,045 euros) ne parvenait pas à conquérir le coeur du marché malgré la publication d'un bénéfice en hausse d'un tiers.

Beneteau (-21,26% à 10,06 euros) prenait l'eau, dans un contexte avéré de ralentissement très net de la navigation de plaisance.

Seuls deux dossiers défensifs au sein du CAC parvenait à hisser la tête en territoire positif: Veolia Environnement, et Pernod Ricard (+1,22% à 149,45 euros), qui a touché un sommet historique en Bourse, après la publication de ses trimestriels, qui ont été l'occasion de répondre aux critiques du fonds activiste récemment entré au capital du géant français des spiritueux.

De l'autre côté de l'Atlantique, même retour à la prudence, avec une baisse de 0,87% à 25 169 points pour le Dow Jones, et de 1,18% à 7 288 points pour le Nasdaq Composite, indice à forte "coloration" technologique et par nature fortement exposé au risque chinois. Le S&P 500, baromètre de référence de l'appétit pour le risque aux yeux des gérants de fonds, a perdu 0,94% à 2 706 points.

Un point sur les autres classes d’actifs à risque : vers 08h00 ce matin sur le marché des changes, la monnaie unique se traite à un niveau proche des 1.1340$. Le baril de WTI, un baromètre de l’appétit pour le risque sur les marchés financiers, s’échangeait autour de 52.20$.

Sur le plan macroéconomique ce vendredi, à suivre la dynamique des salaires en France à 08h45, la production industrielle en Italie à 10h00, ainsi que le taux de chômage au Canada à 14h30. Aucun chiffre américain d'importance majeure ne figure à l'agenda économique ce jour.

ELEMENTS GRAPHIQUES CLES

Après avoir échoué au contact de la zone de résistance identifiée à 5 081 points, l'indice phare français a perdu du terrain tout au long de la séance jeudi, traçant dans des volumes épais, une bougie remarquable, au corps allongé, quasiment sans ombre, bougie dite en marubozu noir selon la nomenclature japonaise consacrée.

Par conséquent, tout le "travail" de validation d'un retour à un biais de fond haussier est à refaire. Dans l'immédiat, une phase de transition latérale, sur la partie basse du corps de la bougie tracée hier, est envisagée.

PREVISION

Au regard des facteurs graphiques clés que nous avons identifiés, notre opinion est neutre sur l'indice CAC 40 à court terme.

On prendra soin de noter qu'un franchissement des 5081.00 points raviverait la tension à l'achat. Tandis qu'une rupture des 47730.00 points relancerait la pression vendeuse.

Idée d'investissement
avec Société Générale
Si vous souhaitez miser sur notre scénario, le Warrant Société Générale 8306S est adapté.

Le conseilLogo TradingSat

CAC 40
Neutre
Résistance(s) :
5081.00 / 5205.00 / 5445.00
Support(s) :
47730.00 / 4555.00 / 4473.00

Graphique en données horaires

CAC 40 : Violent retour des craintes initiales (©ProRealTime.com)

Graphique en données quotidiennes

CAC 40 : Violent retour des craintes initiales (©ProRealTime.com)
©2019 BFM Bourse
TradingSat
Portefeuille Trading
+284.40 % vs +3.66 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat