Connexion

Mot de passe oublié Pas encore de compte ?

SOCIETE GENERALE

GLE - FR0000130809 SRD PEA PEA-PME
25.395 € -0.51 % Temps réel Euronext Paris

Societe generale : L'action Société Générale peine à se stabiliser après une publication contrastée

jeudi 7 février 2019 à 10h50
L'action Société Générale évolue proche de l'équilibre après une ouverture en nette hausse

(BFM Bourse) - Société Générale a publié jeudi des résultats annuels conformes aux attentes. Mais la banque reconnaît qu'elle va devoir réduire la voilure sur ses activités de marché à horizon 2020, "dans un contexte de marché difficile".

Le groupe bancaire dirigé par Frédéric Oudéa a bouclé son exercice 2018 avec un résultat net part du groupe globalement en ligne avec les attentes du marché, s'établissant à 3,864 milliards d'euros, en hausse de 38% par rapport à 2017. Hors éléments exceptionnels et variations comptables, celui-ci s'affiche toutefois en léger retrait (+0,5%) à 4,468 milliards d'euros.

Même constat pour le produit net bancaire (PNB) du groupe -équivalent du chiffre d'affaires pour les établissements bancaires- qui ressort en progression de 5% sur la période à 25,2 milliards d'euros, mais, une fois retraité des éléments exceptionnels (accord transactionnel avec la Libyan Investment Authority pour 963 millions d'euros et ajustement des couvertures dans la banque de détail en France pour 88 millions d'euros), ce PNB augmente à peine (+0,6%). Indicateur scruté par les opérateurs, le ROTE (rentabilité des fonds propres retraités des écarts d'acquisition) sous-jacent (hors éléments exceptionnels) s'élève à 9,7%, en très légère progression par rapport à 2017 (9,6%).

Révision à la baisse des objectifs

La troisième banque française en termes de capitalisation boursière ajuste toutefois à la baisse son objectif de ROTE pour 2020 et vise désormais entre 9 et 10% contre 11,5% initialement prévus lors de l'annonce de son plan stratégique en novembre 2017. Plusieurs objectifs financiers sont ainsi révisés à la baisse, Frédéric Oudéa expliquant que "dans un contexte économique, financier et réglementaire qui s'annonce moins favorable et toujours plus complexe dans les prochaines années", la Société Générale avait décidé d'adapter l'exécution de son plan stratégique et de sa trajectoire financière. Confrontée à la persistance d'un environnement de taux bas et à des difficultés structurelles dans les activités de marché, surtout dans les changes, crédit et taux, la banque prévient que cela va engendrer un manque à gagner d'environ 500 millions d'euros sur ses revenus en 2020. La banque compte également "accélérer le recentrage de son portefeuille" en portant son objectif de cessions d'actifs à 6%, voire 7% de ses encours pondérés contre 5% prévu auparavant.

En revanche, la Société Générale maintien son objectif d'un ratio de fonds propres "Common equity tier one" (ou CET 1) à 12% pour 2020 (10,9% à fin décembre 2018) ainsi que celui d'un taux de distribution de dividende de 50% avec un minimum de 2,2 euros par action.

Cure d'amincissement pour les activités de marché

Si les revenus de la Société Générale sont restés stables en 20118 (à 25,2 milliards d'euros), la banque le doit "à la bonne performance des activités de banque de détail et services financiers internationaux, à des activités de banque de détail en France résilientes et à une dynamique soutenue des métiers de financement et conseil". Plus contrasté, le pôle "banque de grande clientèle et solutions investisseurs" pâtit de la baisse des revenus des activités de marché, comme l'avait anticipé le groupe à la mi-janvier. "Dans un contexte de marché difficile, les revenus des activités de marché et services aux investisseurs sont en baisse de 8,3% par rapport à 2017", à l'instar de ceux de BNP Paribas publiés mercredi.

Avec une chute de revenus qui avoisine les 20% sur le seul quatrième trimestre 2018, les activités de marché n'échappent pas à la restructuration. A commencer par l'équipe dirigeante, puisque le patron des activités de marché Frank Drouet est remplacé avec effet immédiat par Jean-François Grégoire. Autre mesure phare, la Société Générale a décidé de largement réduire la voilure sur ces activités avec une diminution de quelque huit milliards d'euros des encours pondérés d'ici 2020, ce qui correspond à une baisse de plus de 10% du bilan de ce pôle d'activité. Le groupe annonce par ailleurs que, dans sa banque de financement et d'investissement, les coûts seront réduits de l'ordre de 500 millions en 2020, alors qu'il avait prévu de les garder stables.

Le titre très volatil jeudi matin

Le marché semble peiner à tirer les conclusions de cette réévaluation des perspectives, il est vrai en partie attendues compte tenu de l'avertissement publié le 17 janvier dernier par la banque au logo rouge et noir, qui avait alors prévenu d'une baisse de 20% des revenus des activités de marché au quatrième trimestre.

Peu après l'ouverture des cotations sur le marché parisien, l'action Société Générale a ainsi bondi de près de 5% avant d'abandonner ses gains pour basculer en territoire négatif avant la première heure de cotations. Depuis 10h45, la tendance tend à s'inverser à nouveau, le titre revenant en légère hausse (+0,09% à 26,52 euros), dans un volume relativement important représentant plus de 0,3% du tour de table. Le titre évolue toujours proche de son plus bas des cinq dernières années -touché lundi à 25,6 euros- accusant 40% de repli sur douze mois.

Quentin Soubranne - ©2019 BFM Bourse
Vous suivez cette action ?

Recevez toutes les infos sur SOCIETE GENERALE en temps réel :

Par « push » sur votre mobile grâce à l’application TradingSat Bourse


Par email

Votre avis
TradingSat
Portefeuille Trading
+286.30 % vs +5.91 % pour le CAC 40
Performance depuis le 28 mai 2008

Newsletter bfm bourse

Recevez gratuitement chaque matin la valeur du jour sélectionnée par Logo TradingSat